Partager

La grippe : ​symptômes, incubation, traitement

Mis à jour le 21 mai 2024 3 de nos experts

Grippe enfant

Assez contagieuse, la grippe est une infection transmise par voie respiratoire. Le virus se multiplie dans les cellules de la muqueuse de l’appareil respiratoire. Quels sont les symptômes de la grippe ? Combien de temps dure-t-elle ? Quel est le temps d’incubation ? Que faire pour prévenir et guérir de cette affection, chez le bébé et l’enfant notamment ?

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Qu’est-ce que la grippe ?

Avoir la grippe, ou souffrir d’un syndrome grippal, ce n’est pas la même chose ! La grippe est une infection respiratoire aiguë, due à un virus Influenza, tandis qu’un syndrome grippal peut être dû à de nombreux autres virus (rhinovirus, virus syncytial respiratoire, etc.).

Chiffres-clés sur la grippe

Une épidémie de grippe survient chaque année en France métropolitaine, principalement entre novembre et mars. En moyenne, ce type d’épidémie dure 10 à 11 semaines.

Entre 788 000 et 4,6 millions de personnes consultent un médecin pour syndrome grippal, selon les données historiques du réseau Sentinelles sur les épidémies grippales depuis 1984. Parmi elles, entre 25% et 50% des consultations concernent des enfants âgés de moins de 15 ans.

Les différents types de virus de la grippe

Il existe quatre types de virus de la grippe, ce qui contribue au fait que, chaque année, on peut attraper une nouvelle grippe, provenant d’une souche différente :

  • le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie. Il se divise en deux « sous-types » désignés par HxNy : A(H1N1)* et A(H3N2) circulent actuellement.
  • le type B est également fréquent, et responsable d’épidémies. Il affecte principalement les jeunes enfants. Il se divise en deux « lignées » : B/Victoria et B/Yamagata (cette dernière a disparu depuis la pandémie covid, peut-être du fait des mesures de distanciation).
  • le type C provoque des maladies bénignes, avec des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.
  • le type D n’a encore jamais été recensé chez l’Homme. Il affecte principalement le bétail.

Une fois dans la cellule, le virus libère son patrimoine génétique dans le noyau de la cellule afin qu’elle produise de nouveaux virus, qui vont à leur tour infecter de nouvelles cellules. Face à cette agression, le corps se défend et provoque les symptômes de la grippe.

*La pandémie de 2009 a été causée par ce sous-type de virus.

Quels sont les symptômes de la grippe ?

L’incubation** dure de 3 à 5 jours et la maladie 6 à 8 jours. Elle se traduit principalement par l’apparition brutale d’un état fébrile, dit “état grippal”. Les symptômes sont les suivants :

  • Fièvre élevée : température à 39-40°
  • Frissons
  • Grande fatigue
  • Courbatures
  • Maux de tête
  • Perte d’appétit
  • Symptômes respiratoires
    • Toux
    • Écoulement nasal
    • Maux de gorge

Habituellement, l’évolution est spontanément favorable. Toutefois, des surinfections peuvent survenir pendant ou au décours de l’épisode grippal, notamment avec des otites (un enfant sur 3 des moins de 3 ans), trachéites, bronchites ou pneumopathies.

Des formes sévères existent, mais sont heureusement très rares et surtout respiratoires (œdème aigu pulmonaire grippal). Les enfants à risque sont les anciens prématurés et des enfants souffrant de cardiopathies, asthme chronique, mucoviscidosediabète, déficits immunitaires ou obésité importante. Les femmes enceintes font également partie des personnes vulnérables avec un risque élevé de complications. La grippe peut par ailleurs favoriser certaines infections graves comme les méningites à Méningocoque, comme des sur-infections pulmonaires bactériennes

Pendant combien de jours a-t-on de la fièvre quand on a la grippe ?

Selon les données médicales, la fièvre due à la grippe tend à persister en moyenne entre trois et cinq jours. Cependant, cette période peut varier d’un individu à l’autre en fonction de facteurs tels que l’âge, l’état de santé général et la réponse immunitaire de l’organisme à l’infection virale.

En effet, les enfants présentent souvent des caractéristiques spécifiques en ce qui concerne la durée et la sévérité de la fièvre liée à la grippe. Chez les enfants, en particulier les nourrissons et les jeunes enfants, la fièvre peut être plus intense et durer plus longtemps que chez les adultes. Leur système immunitaire en développement peut réagir de manière plus prononcée à l’infection virale, entraînant une augmentation de la température corporelle pendant plusieurs jours supplémentaires. De plus, les enfants sont souvent plus vulnérables aux complications de la grippe, ce qui souligne l’importance d’une surveillance étroite et d’une intervention médicale si la fièvre persiste ou si d’autres symptômes graves apparaissent.

En cas de doute ou de préoccupation concernant la santé d’un enfant souffrant d’une grippe, il est recommandé de consulter rapidement un professionnel de santé pour une évaluation et des traitements appropriés.

**Temps qui s’écoule entre la contagion et l’apparition des symptômes d’une maladie.

Traitement

Il s’agit d’une maladie virale et les antibiotiques sont inutiles, sauf en cas de surinfection bactérienne : otite, pneumopathies…

Un traitement spécifique, l’oséltamivir (Tamiflu*) existe mais n’est utilisé que chez les sujets à risque, les nourrissons de moins de 1 an ou dans les formes graves. Il peut aussi être donné préventivement chez les sujets vulnérables en cas de contact (y compris chez les femmes enceintes).

Le paracétamol, en baissant la fièvre, en atténuant les douleurs musculaires et le mal de tête, améliore le confort de l’enfant.

En raison de la fièvre, qui aide à la guérison mais qui peut être mal supportée, il faut éviter de trop couvrir l’enfant et le faire boire régulièrement.

Que faire en cas de rechute de fièvre ?

Lorsque votre enfant semble se remettre d’une grippe mais que la fièvre refait surface, il est tout d’abord essentiel de surveiller attentivement sa température à l’aide d’un thermomètre. Si elle se confirme, il est conseillé de consulter un professionnel de santé (pédiatre ou médecin généraliste).

En attendant, assurez-vous que votre enfant se repose et reste hydraté en lui proposant régulièrement à boire (eau, jus de fruits dilué ou soluté de réhydratation orale).

Si la fièvre s’accompagne d’autres symptômes préoccupants tels que des signes de détresse respiratoire, des difficultés alimentaires ou une irritabilité persistante, contactez immédiatement un professionnel de santé pour obtenir une évaluation et des soins médicaux appropriés.

Prévention

Le vaccin

Il existe un vaccin anti-grippal, administré en deux injections à 1 mois d’intervalle pour la première vaccination si l’enfant a moins de 9 ans, puis en une seule injection les années suivantes.

Le vaccin est fortement conseillé à partir de l’âge de 6 mois chez les enfants à risque (remboursé par la sécurité sociale) et/ou leur entourage. La vaccination doit être renouvelée chaque année car les souches de virus en circulation se modifient.

Il existe un vaccin vivant à administrer par voie nasale. Celui-ci est recommandé mais n’est pour l’instant pas disponible en France actuellement.

Nouvelles recommandations vaccinales

Le saviez-vous ?

En 2023, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis une recommandation forte pour la vaccination antigrippale des enfants âgés de 2 à 17 ans, assortie d’une prise en charge du coût du vaccin¹.

Cependant, selon l’enquête que nous avons menée en mars 2024, seuls 20% des parents interrogés sont au courant de cette préconisation². A contrario, on constate une bonne réception de cette recommandation par les professionnels de santé (80% d’entre eux sont informés³). Le recueil des données de l’assurance maladie a révélé que la couverture vaccinale des enfants reste insuffisante.

Cette enquête montre par ailleurs que plus de la moitié des parents interrogés perçoivent la grippe comme une maladie peu sérieuse chez les enfants. De plus, bien que 70% des médecins soient favorables à la vaccination antigrippale, une majorité de parents n’a reçu aucune information. Cette information est rarement proposée aux enfants ne présentant pas de facteurs de risque.

Parmi les enfants à risque, souffrant de maladies chroniques, seulement 50% ont été vaccinés en 2023. Tant les parents que les professionnels de santé s’accordent sur le fait que le vaccin administré par voie nasale pourrait favoriser l’adhésion à cette mesure préventive cruciale.

Il est impératif d’améliorer la communication et l’information autour de la vaccination contre la grippe pour nos enfants, afin de garantir leur santé et leur bien-être tout au long de l’année. La collaboration entre les professionnels de santé et les parents est essentielle pour atteindre cet objectif.

Autres mesures de prévention

  • Mettre un masque lorsque vous êtes malade afin de protéger l’entourage
  • Tousser et éternuer dans le creux du bras
  • Utiliser des solutés hydro-alcooliques
  • Se laver fréquemment les mains et utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Eviter les baisers et les poignées de main aux personnes malades
  • Isoler et laver les objets personnels du malade (brosse à dents, jouets d’enfants, etc.)
  • Bien aérer son domicile, plus particulièrement sa chambre la nuit
  • Se promener avec son enfant à l’extérieur (si possible dans la nature) tous les jours.

Zoom sur

Vaccination chez la femme enceinte

La vaccination grippe est recommandée chez toute femme enceinte depuis des années, quel que soit le trimestre de la grossesse. La vaccination protège la future maman, ainsi que son bébé, par passage trans-placentaire des anticorps maternels.

Cette vaccination par un virus inactivé ne peut provoquer qu’une réaction locale au point d’injection, n’est pas responsable de complications de la grossesse et en aucun cas de malformation ni d’affection de l’enfant à naître : cela a bien été étudié et démontré. Il faut se rappeler ce que représente la grippe : fièvre élevée avec malaise important, durant 5-6 jours avec survenue fréquente de complications et surinfections, en particulier des voies respiratoires.

La vaccination est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Infovac-France, Ligne directe d’informations sur les vaccinations
Dossier « grippe de l’enfant » F. Vié le Sage. Réalités Pédiatriques. N° 153 – Octobre 2010 ; 34-39.
American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

¹ « Grippe : ouvrir la vaccination à l’ensemble des enfants âgés de 2 à 17 ans », recommandation de la Haute Autorité de Santé, février 2023.

² « Grippe saisonnière et vaccination de votre enfant », enquête mpedia réalisée sur un échantillon de 611 parents, mars 2024

³ « Les professionnels de santé et le vaccin contre la grippe », enquête de l’AFPA, menée auprès de 444 professionnels de santé (378 pédiatres et 62 médecins généralistes), avril 2024

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Des conseils adaptés à l’âge de votre enfant !

Je m'abonne à la newsletter

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement. Un pédiatre se tient également à votre disposition du lundi au samedi entre 18h30 et 21h sur notre service de messagerie instantanée mpedia.CHAT !

Je pose ma question

Plus que 4 questions disponibles aujourd’hui