Partager

Infection par le cytomégalovirus : sérologie, symptômes pendant la grossesse

Mis à jour le 18 août 2016 2 de nos experts

AB
 Dr Michel NAVEL

Écrit par 2
de nos experts

1

Virus à A.D.N. de la famille des Herpès Virus, il provoque des infections qui passent le plus souvent inaperçues, mais il se révèle particulièrement dangereux pour la femme enceinte. Il s’agit de l’infection fœtale congénitale la plus fréquente dans les pays industrialisés. En effet, il se transmet directement au fœtus (chez qui il peut être responsable de lésions cérébrales ou oculaires graves, de surdité ou de retard de croissance) ou après la naissance à travers le lait maternel.

Il se transmet aussi à travers la salive, les urines, et les relations sexuelles. La transmission ne peut cependant se faire que par un contact prolongé, et non pas occasionnel.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Symptômes

L’incubation du virus peut varier de quinze jours à deux mois et demi. Lorsque l’infection se déclare, elle peut le faire de manière très diverse : soit ne s’accompagner d’aucun symptôme ou au contraire, provoquer de la fièvre, une pneumonie, une hépatite, voire réunir tous les signes d’une mononucléose infectieuse.

Elle n’a souvent aucune incidence, sauf sur les nouveaux-nés, et toutes les personnes immunodéprimées, les malades du sida, les personnes ayant subi une transplantation, les cancéreux, etc. Elle peut alors entraîner des complications (rétinites, colites, encéphalites, pneumonies…).

Pendant la grossesse Le diagnostic peut être suspecté sur des signes échographiques en particulier, il sera confirmé par une prise de sang.

Traitement

Une analyse sanguine permet de confirmer le diagnostic. Dans le cas des personnes fragilisées et à risque de complications, le médecin prescrit un antiviral adapté, et soigne les symptômes de l’infection.

Prévention

Seules des mesures d’hygiène draconiennes permettent de limiter les conséquences d’une telle infection ainsi que la contamination de l’entourage. Chez la femme enceinte non immunisée, le risque de contamination est augmenté du fait d’avoir un enfant en bas âge, surtout s’il va en crèche. La contamination se fait alors surtout lors des changes ou du partage des couverts.

Aucun vaccin n’est disponible.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Docteur Michel Navel

Docteur Antoine Bourrillon
American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages
“Pédiatrie pour le praticien” A. Bourillon – 6e édition – 2011- Masson Editeur – 832 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Aucune question n’a été posée sur ce thème précis, vous pouvez poser la vôtre à nos experts.

 

 

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Nos pédiatres sont bénévoles et ne peuvent répondre qu'à un nombre limité de questions par jour. Le nombre maximal de questions a été atteint, n'hésitez pas à revenir sur le site ! Service ouvert du lundi au vendredi midi. Pour toute question concernant la santé de votre enfant, rapprochez-vous d'un professionnel de santé.