Partager

La grippe : ​symptômes, incubation, traitement

Mis à jour le 30 novembre 2020 Dr François VIE LE SAGE

Grippe enfant

Assez contagieuse, la grippe est une infection transmise par voie respiratoire. Le virus se multiplie dans les cellules de la muqueuse de l’appareil respiratoire. Elle est responsable d’épidémies annuelles, qui surviennent en général en hiver de novembre à mars. Combien de temps dure la grippe ? Quel est le temps d’incubation ? Que faire pour prévenir et guérir de cette affection, chez le bébé et l’enfant notamment ?

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Définition et symptômes

Il existe trois types de grippes, c’est pourquoi chaque année on peut attraper une nouvelle grippe. Chaque type provient de souches différentes :

  • le type A est le plus dangereux car il peut se modifier de façon importante et radicale. Il engendre, trois ou quatre fois par siècle, une épidémie mondiale ou pandémie
  • le type B est le plus fréquent, et également responsable d’épidémies
  • le type C provoque des symptômes proches du rhume. Il n’est pas source d’épidémie.

L’incubation dure de 3 à 5 jours et la maladie 6 à 8 jours. Elle se traduit principalement par l’apparition brutale d’un état fébrile, dit “état grippal”(fièvre élevée : température à 39-40°, frissons, grande fatigue, courbatures, maux de tête, perte d’appétit), accompagné de symptômes respiratoires (toux, écoulement nasal, maux de gorge).

Habituellement, l’évolution est spontanément favorable, car la grippe est une maladie virale. Toutefois des surinfections peuvent survenir pendant ou au décours de l’épisode grippal, notamment avec des otites (un enfant sur 3 des moins de 3 ans), trachéites, bronchites ou pneumopathies.

Des formes sévères existent, mais sont heureusement très rares et surtout respiratoires (œdème aigu pulmonaire grippal). Les enfants à risque sont les anciens prématurés et des enfants souffrant de cardiopathies, asthme chronique, mucoviscidosediabète, déficits immunitaires ou obésité importante. Les femmes enceintes font également partie des personnes vulnérables avec un risque élevé de complications.

Traitement

Il s’agit d’une maladie virale et les antibiotiques sont inutiles, sauf en cas de surinfection bactérienne : otites, pneumopathies…

Un traitement spécifique, l’oséltamivir (Tamiflu*) existe mais n’est utilisé que chez les sujets à risque ou dans les formes graves. Il peut aussi être donné préventivement chez les sujets vulnérables en cas de contact (y compris chez les femmes enceintes).

Le paracétamol, en baissant la fièvre, en atténuant les douleurs musculaires et le mal de tête, améliore le confort de l’enfant.

En raison de la fièvre, qui aide à la guérison mais qui peut être mal supportée, il faut éviter de trop couvrir l’enfant et le faire boire régulièrement.

Prévention

Le vaccin

Il existe un vaccin anti-grippal, administré en deux injections à 1 mois d’intervalle pour la première vaccination si l’enfant a moins de 9 ans, puis en une seule injection les années suivantes.

Le vaccin est fortement conseillé à partir de l’âge de 6 mois chez les enfants à risque (remboursé par la sécurité sociale) et/ou leur entourage. La vaccination doit être renouvelée chaque année car les souches de virus en circulation se modifient.

Il existe un vaccin vivant à administrer par voie nasale. Celui-ci est recommandé mais n’est souvent pas disponible ni remboursé en France actuellement.

Autres mesures de prévention

  • Tousser et éternuer dans le creux du bras, afin de protéger l’entourage
  • Utiliser des solutés hydro-alcooliques
  • Se laver fréquemment les mains et utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Eviter les baisers et les poignées de main aux personnes malades
  • Isoler et laver les objets personnels du malade (brosse à dents, jouets d’enfants, etc.)
  • Bien aérer son domicile, plus particulièrement sa chambre la nuit
  • Se promener avec son enfant à l’extérieur (si possible dans la nature) tous les jours.

Zoom sur

Vaccination chez la femme enceinte

La vaccination grippe est recommandée chez toute femme enceinte depuis des années, quel que soit le trimestre de la grossesse. La vaccination protège la future maman, ainsi que son bébé, par passage trans-placentaire des anticorps maternels.

Cette vaccination par un virus inactivé ne peut provoquer qu’une réaction locale au point d’injection, n’est pas responsable de complications de la grossesse et en aucun cas de malformation ni d’affection de l’enfant à naître : cela a bien été étudié et démontré. Il faut se rappeler ce que représente la grippe : fièvre élevée avec malaise important, durant 5-6 jours avec survenue fréquente de complications et surinfections, en particulier des voies respiratoires.

La vaccination est prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Infovac-France, Ligne directe d’informations sur les vaccinations
Dossier « grippe de l’enfant » F. Vié le Sage. Réalités Pédiatriques. N° 153 – Octobre 2010 ; 34-39.
American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

VEO : comment faire autrement ?

Voir le dossier

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

La rubrique est fermée jusqu'au lundi 29/11.
Nous vous souhaitons un excellent week-end.
L'équipe mpedia.