> GUIDE SANTÉ > Le suivi médical de votre enfant > Les vaccins > Les objectifs de la vaccination

Les objectifs de la vaccination

de 0 mois à 2 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Quels sont les objectifs de la vaccination et à quoi sert-elle ?" sur le site mpedia.fr

Quels sont les objectifs de la vaccination et à quoi sert-elle ?

Devant une couverture vaccinale 1 insuffisante en France (soit inférieure à 95%), les vaccins contre 8 maladies 2 deviendront obligatoires en plus des 3 contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, et ce pour les enfants nés dès le 1er janvier 2018. Il n’y a pas de vaccins « en plus ». Ces 11 vaccins étaient déjà ceux recommandés auparavant.

Mais à quoi servent ces vaccins ?

Protéger la personne qui se fait vacciner

L’objectif premier de la vaccination pour votre enfant est de limiter pour lui-même le risque de contracter les maladies infectieuses graves ciblées par les vaccins.

Elle est aujourd'hui le moyen de prévention le plus efficace pour lutter contre ces maladies qui peuvent s'avérer difficiles à traiter et/ou comportant des risques de complications et de séquelles

Ainsi, en étant vacciné, l’enfant est protégé des maladies pouvant être transmises par l’entourage. D'où l’importance, par exemple, de vacciner celui d’un nouveau-né, en particulier prématuré, contre la coqueluche, la rougeole, la grippe. Le système immunitaire du nourrisson étant fragile, cela évitera que ses proches ne le contaminent.

Les vaccins permettent également de prémunir votre enfant contre les maladies qui ne sont pas transmises par l’entourage, comme le tétanos qui est naturellement présent dans la terre.

Vacciner votre enfant est donc le meilleur et souvent le seul moyen de le protéger contre les maladies infectieuses pouvant avoir de graves conséquences.

 

Protéger les autres

En plus de nous protéger, les vaccins agissent comme un bouclier pour les personnes qui nous entourent, notamment pour les plus fragiles tels que les bébés, les femmes enceintes, les personnes âgées et les malades.

Une population vaccinée permet de réduire les risques de contamination pour les personnes non vaccinées, leur permettant ainsi d’être protégées des maladies infectieuses.

Plus on compte de personnes vaccinées au sein d’une collectivité, moins celle-ci a de risques d’être touchée par une épidémie.

D’ailleurs, les chiffres en attestent puisque 2 à 3 millions de vies sont sauvées chaque année  dans le monde grâce à cet acte de prévention selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

C’est une vraie question de santé publique ; la vaccination sert non seulement à protéger la personne qui se fait vacciner, mais également à protéger les autres, et donc la collectivité dans laquelle elle vit. 

Contrôler des maladies et épidémies

Ainsi, la vaccination est un moyen de lutte efficace contre les maladies et les épidémies. La personne étant protégée contre les maladies infectieuses, la transmission des maladies est empêchée. Les épidémies sont alors évitées et l’éradication des maladies rendue possible.

Mais cela demande un certain niveau de couverture vaccinale. C’est, par exemple, une couverture vaccinale élevée qui a notamment permis l’élimination de la poliomyélite et la quasi-élimination des infections massives à Haemophilus influenzae b. Enfin, aucun vaccin n’est efficace à 100% (rougeole : 95%), les « non répondeurs » ne pourront être protégés que par une très bonne couverture vaccinale (rougeole : au moins 95% de la population ayant eu 2 doses).

Mémoriser Je vous recommande l'article "Quels sont les objectifs de la vaccination et à quoi sert-elle ?" sur le site mpedia.fr

Définitions :

- Contrôler une maladie : éviter les épidémies, les formes graves sans la faire disparaitre parce que le microbe circulera toujours ; Exemple Pneumocoque - Eliminer : faire disparaitre la maladie en sachant que le microbe est toujours présent près à infecter : exemple Tétanos présent dans la terre, la polio présente dans l’eau. - Eradiquer : faire totalement disparaitre le microbe. Exemple la variole. Cela suppose que le réservoir soit uniquement humain, que toute la population mondiale ait été vaccinée pendant une période longue et que le vaccin soit efficace sur le portage (porteurs sains) - Couverture vaccinale : pourcentage de vaccinés dans une population - Rougeole, Oreillons, Rubéole, Coqueluche, Hépatite B, méningites et septicémies à Haemophilus Influenzae, Méningocoque C et Pneumocoque