Partager

L’aluminium présent dans les vaccins est-il dangereux pour la santé de mon enfant ?

Mis à jour le 11 janvier 2018

1

L’aluminium contenu dans les vaccins est un des arguments à l’origine de la méfiance de la population vis à vis de ces derniers. Mais alors, qu’en est-il vraiment : la présence de cet élément est-elle dangereuse pour votre enfant ? Et pourquoi les vaccins contiennent-ils de l’aluminium ?

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

L’aluminium dans le quotidien

L’aluminium est présent partout, y compris dans toute l’alimentation même « bio ». L’aluminium est le métal le plus abondant de l’écorce terrestre. On le retrouve par exemple dans l’eau (la valeur de la qualité de l’eau de boisson est de 0,2 mg/l) et peut être aussi utilisé pour le traitement des eaux ou dans les aliments (très présent dans les légumes et les céréales, c’est un conservateur de la charcuterie).

L’aluminium dans les vaccins

Les adjuvants à base de sels d’aluminium sont utilisés depuis 1926 à travers le monde et leur profil de sécurité est très bien établi. Depuis quelques années, leur sécurité est cependant remise en question en France. Le HCSP (Haut Conseil de la santé publique) estime que les données scientifiques disponibles à ce jour ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l’aluminium, au regard de leur balance bénéfices/risques. Il recommande la poursuite des vaccinations conformément au calendrier vaccinal en vigueur. Néanmoins, le doute jeté sur les vaccins contenant de l’aluminium met en risque la couverture vaccinale et pourrait avoir de graves conséquences. L’Académie Nationale de Médecine en 2012, l’OMS puis l’Académie Nationale de Pharmacie en 2016 ont quant à eux fait des rapports aboutissant aux mêmes conclusions.

Pourquoi doit-on en mettre dans les vaccins ?

Les vaccins modernes ont été purifiés afin de ne contenir que le minimum d’éléments provenant du microbe, afin de ne donner que les antigènes (parties du microbe responsable des réactions immunitaires) nécessaires à la protection et pas ceux responsable de la maladie même atténuée. Mais du coup ces vaccins purifiés sont moins bien reconnus par notre corps que lorsqu’il s’agit d’un microbe «sauvage» ou d’un vaccin « corps entier » (vaccin comprenant la totalité du microbe atténué). Ce sont les adjuvants qui permettent cela. Ils permettent aussi de mettre plusieurs vaccins dans une seule seringue de 0.5ml (6 vaccins dans les vaccins «hexa» par exemple). La recherche a testé de très nombreux adjuvants depuis des dizaines d’années. C’est l’aluminium qui est toujours ressorti comme le plus efficace et le mieux toléré.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !