Partager

La coqueluche : symptômes, traitement & prévention

Mis à jour le 28 novembre 2021 2 de nos experts

la coqueluche

La coqueluche est une infection respiratoire d’origine bactérienne due à des bactéries du genre des Bordetella, Bordetella pertussis principalement. Cette maladie est hautement contagieuse et son évolution est particulièrement longue.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Symptômes et complications

La coqueluche clinique se développe en trois temps :

  • une phase d’incubation, au cours de laquelle aucun symptôme n’apparaît avant qu’une rhinorrhée atypique ne survienne, environ deux semaines après.
  • Une phase paroxystique se caractérisant par des quintes de toux épuisantes après lesquelles la personne aura du mal à reprendre sa
    respiration. Ces dernières pourront par ailleurs provoquer des vomissements. Le malade ne présentera généralement pas de fièvre.
  • Et, enfin, une phase de convalescence.

Dans le pire des cas, l’infection peut entraîner des complications neurologiques et pulmonaires. Bien que cela soit rare, il peut arriver que ces quintes de toux ajoutées à des complications neurologiques puissent provoquer l’asphyxie suivie de la mort du malade.

Chez le nourrisson, la maladie peut provoquer rapidement une détresse respiratoire aiguë grave.

Mode de transmission de la coqueluche

La transmission de la coqueluche se fait par voie aérienne (toux) via l’entourage (famille et collectivités principalement).

Sans traitement, le sujet atteint est contagieux pour son entourage durant 3 semaines.

Traitement

La personne contaminée se verra prescrire des antibiotiques et pourra être hospitalisée, particulièrement s’il s’agit d’un enfant de moins de trois mois.

Prévention

La vaccination contre la coqueluche est obligatoire pour les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018. Selon le calendrier vaccinal, elle doit s’effectuer avec 2 doses à l’âge de 2 mois (8 semaines) et 4 mois suivies d’un premier rappel à l’âge de 11 mois. Ce schéma ne doit pas être différé. Les rappels ultérieurs sont
recommandés à l’âge de 6 ans puis entre 11 et 13 ans. Le rappel chez l’adulte est effectué à l’âge de 25 ans, en l’absence de vaccination coqueluche dans les 5 dernières années.

La vaccination contre la coqueluche est également recommandée dans le cadre de la stratégie dite du cocooning dont l’objectif est de protéger les nourrissons de moins de 6 mois d’une coqueluche pouvant être transmise par un
membre de leur entourage. Cette stratégie se définit comme la vaccination des personnes susceptibles d’être en contact étroit avec le nourrisson durant ses six premiers mois de vie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

VEO : comment faire autrement ?

Voir le dossier

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

La rubrique est fermée jusqu'au lundi 29/11.
Nous vous souhaitons un excellent week-end.
L'équipe mpedia.