Roséole

de Nouveau-Né à 12 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "La roséole : fiche technique" sur le site mpedia.fr
Sommaire de l'article

La roséole : fiche technique

Définition

La roséole est une maladie virale bénigne très fréquente chez le petit enfant. On peut aussi l’appeler : exanthème subit.

Dans plus de 90 % des cas elle survient avant l'âge de deux ans. Elle est rare après quatre ans et exceptionnelle chez l’adulte.

La roséole est due à un virus du groupe herpès humain. La contamination est aérienne, par les sécrétions du nez et de la gorge (quand l’enfant parle, tousse, éternue…). Elle guérit spontanément en quelques jours.

Les symptômes

Après une incubation silencieuse de 5 à 15 jours, une forte fièvre (entre 39 et 40 °C) apparaît. Elle persiste pendant trois jours environ, baissant avec le paracétamol mais remontant au bout de quelques heures.

Cette fièvre élevée est le plus souvent bien tolérée. L’état général est conservé, l’enfant continue de manger correctement et de jouer. Parfois, surtout quand la fièvre est très élevée, il peut être plus fatigué, dormir davantage et moins bien manger. Il est parfois noté un écoulement nasal clair ou une petite toux.

À la fin du troisième jour, la fièvre cède et l'éruption apparaît :

Elle se manifeste par des taches rosées au niveau du tronc (thorax, abdomen), touchant plus rarement le visage et respectant toujours les joues. Elle ne s’étend pas sur les bras ou les jambes et ne provoque pas de démangeaisons. En général, elle disparaît en 12 à 24 heures, voire 48 heures.

L’apparition de l’éruption confirme le diagnostic de roséole chez un enfant très fébrile en bon état général et sans autre pathologie évidente.

Toutefois le pédiatre ou le médecin peut être amené à réaliser une bandelette urinaire voire une analyse d’urine ou d’autres examens devant une fièvre importante et inexpliquée s’il juge l’état de l’enfant assez préoccupant.

Il existe enfin d'autres formes de roséole de diagnostic plus difficile mais toujours aussi bénignes :

  • avec fièvre et sans éruption,
  • avec éruption et sans fièvre.

Traitement

Comme pour toute infection virale, le traitement est essentiellement symptomatique et consiste à faire baisser la fièvre lorsque celle-ci est très élevée ou assez mal tolérée.

Les antibiotiques sont inutiles.

L'enfant doit se reposer et boire régulièrement. Il peut manger normalement et prendre son bain comme d’habitude, même lorsque les boutons sont sortis.

La contagiosité de la maladie est moyenne. La fréquentation de la collectivité (crèche, halte-garderie) à la phase aiguë de la maladie infectieuse, n’est pas souhaitable.

Experts
Article publié le 14/02/2014 Mis à jour le 30/07/2014
Sources

Infovac-France, Ligne directe d'informations sur les vaccinations : www.infovac.fr

Livre « Pédiatrie » collection « Pour le praticien » A.Bourrillon. éditeur Elsevier / Masson. année 2011. 832 pages.

Caring for your baby and young child – Birth to age 5 – American academy of pediatrics

Mémoriser Je vous recommande l'article "La roséole : fiche technique" sur le site mpedia.fr