Partager

Diarrhée de bébé : causes, symptômes et traitement

Mis à jour le 19 septembre 2022 2 de nos experts

 Dr Sandra BRANCATO
Dr Andréas  WERNER

Écrit par 2
de nos experts

diarrhée bébé

Plus au moins abondantes, de couleur jaunâtre à verdâtre, fermes et parfois molles (liquide avec grumeaux et jaunes ocre chez les bébés allaités exclusivement), les selles de votre enfant peuvent changer d’un moment à l’autre ! Cependant, si celles-ci deviennent tout à coup très liquides et inhabituellement fréquentes et importantes sur une courte période, votre bébé a peut-être la diarrhée. Souvent banale et sans gravité chez l’adulte, la diarrhée peut entraîner une déshydratation chez les nourrissons et s’avérer dangereuse. Tous nos conseils pour la reconnaitre et la traiter.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Définition

La diarrhée se caractérise par une augmentation du nombre et de la quantité de selles et de leur texture, de manière aigüe. Elles deviennent molles voire liquides et l’enfant remplit sa couche plus fréquemment qu’à son habitude. Chez le nourrisson, la diarrhée peut durer de quelques jours à quelques semaines. Elle sera alors qualifiée comme chronique si celle-ci dure pendant plus de 3 semaines.

Mon nourrisson a-t-il la diarrhée ?

Voici quelques pistes pour vous aider à identifier un cas de diarrhée chez votre bébé.

Ce qui ne devrait pas vous alerter

Ce n’est pas parce que votre bébé a des selles fréquentes et d’aspect liquide qu’il souffre forcément de diarrhée. En effet, il est normal que dès leur naissance, les bébés allaités fassent au moins 5 selles par jour, souvent une selle par tétée. Ces selles, souvent liquides avec grumeaux et jaunes ocre, ne doivent pas vous inquiéter. En tous les cas, si votre bébé grossit, c’est bon signe ! En effet, une diarrhée aigüe s’accompagne souvent d’une stagnation de sa courbe de poids, voire d’une perte de poids alors restez bien vigilants et vérifiez régulièrement ses courbes de croissance avec le pédiatre qui suit votre enfant.

Ce qui peut vous alerter

  • Le changement brutal du nombre, de la quantité et de la consistance des selles.
  • Si d’autres symptômes sont associés : fièvre, vomissements, sang dans les selles, perte d’appétit
  • Si le comportement de votre bébé vous semble inhabituel : il est grognon, fatigué, joue moins, ne dort plus…

Quand consulter ?

Si votre enfant présente un des signes suivants, il vous faut contacter un médecin pour faire examiner votre enfant dans les plus brefs délais :

  • Des selles rouges, avec la présence de sang et/ou une fièvre associée : elles peuvent signaler un saignement de l’intestin.
  • Un changement de comportement ou une dégradation générale de l’état de santé de votre enfant : pleurs, fièvre (température > 38°C), jaunisse (peau et yeux jaunâtres), fatigue extrême, refus de s’alimenter engendrant perte de poids…
  • L’émission de plus d’une selle par heure, et que vous constatez des vomissements associés incoercibles, de la fièvre, du sang rouge dans les selles.

Quelles sont les causes ?

Les principales causes de la diarrhée chez un bébé sont les virus, notamment le norovirus et le rotavirus, qui entrainent ce que nous appelons plus communément la gastro-entérite aigüe.

Si la diarrhée n’est pas causée par ces virus, elle peut être due à :

  • Une intoxication alimentaire ou une indigestion
  • Des bactéries comme coli, Salmonella, Campylobacter, Shigella … dont certaines sont contagieuses et nécessitent une exclusion de collectivité
  • Des troubles du système digestif suite à la prise de médicaments (par exemple des antibiotiques)
  • Une allergie alimentaire (par exemple aux protéines de lait de vache)
  • Une maladie cœliaque ou une maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Dans ce cas, la diarrhée évolue depuis quelques semaines et est dite chronique.
  • Une consommation trop importante de jus de fruits
  • Chez les plus grands une intolérance acquise au lactose (à ne pas confondre avec une allergie aux protéines du lait de vache). Ici, il s’agit d’une mauvaise digestion du sucre le lactose, entrainant des diarrhées.

Traitement de la diarrhée

Il est primordial de prévenir une déshydratation. Chez les petits on propose un soluté de réhydratation (SRO), disponible en pharmacie :

  • Bien glacé, en petites quantités très fréquemment si vomissements associés, en augmentant petit à petit les quantités.
  • À proposer par petites quantités et à volonté, si pas de vomissements.
  • Si refus ou chez les plus grands, il est possible de proposer du jus de pommes dilué à moitié avec de l’eau (pas de coca-cola ni de jus d’orange).

En cas de signes de gravité (voir ci-dessus) il est important de consulter un professionnel qui fera son diagnostic en fonction de la sévérité et de la cause de la diarrhée de votre bébé. Une diarrhée, même sévère, provoquée par un virus ne se soigne pas à l’aide de médicaments : elle disparaitra seule au bout de quelques temps. Les médicaments anti-diarrhéiques sans ordonnance sont déconseillés puisqu’ils sont susceptibles de provoquer des lésions aux intestins chez les jeunes enfants notamment.

Dans de rares cas, si le pédiatre qui suit votre enfant a des doutes concernant la cause de la diarrhée, il effectuera des analyses de ses selles et prescrira le traitement adapté.

Traitement selon les différents types de diarrhée

  • Diarrhées légères et modérées

Si votre enfant souffre de diarrhée légère à modérée, c’est-à-dire sans température > à 38°C ni aucun autre symptôme évoqué plus haut, qu’il se comporte et s’alimente comme à son habitude, aucun traitement ne sera nécessaire. Continuez simplement à donner régulièrement à manger à votre bébé et veillez à l’hydrater régulièrement.

  • Diarrhées sévères

Si votre enfant remplit sa couche fréquemment et/ou qu’il présente une température > à 38°C, contactez rapidement un professionnel de santé ou le pédiatre qui suit votre enfant. Celui-ci pourra vous conseiller sur le mode d’alimentation à adopter et les éventuels traitements à administrer à votre enfant. En attendant la consultation médicale, proposez une hydratation régulière par soluté de réhydratation orale.

Prévenir la déshydratation

Les selles de votre enfant sont constituées à 80% d’eau et contiennent un grand apport en sels minéraux. Votre bébé boit par jour jusqu’à 20% de son poids corporel selon son âge, un grand adolescent ou un adulte va boire 2-3% de son poids. Ainsi, lorsque votre enfant souffre de diarrhée, cette importante perte en eau et sels minéraux peut provoquer rapidement une déshydratation, qui peut être très dangereuse. Pour cette raison, il est crucial de bien l’hydrater. Il est important de donner à votre enfant suffisamment de liquide. Ainsi, offrez à votre enfant de petites doses de liquide à intervalles réguliers et utilisez au besoin des solutés de réhydratation orale (SRO) disponibles en pharmacie. Voici quelques conseils pour limiter la déshydratation en fonction du mode d’alimentation de votre enfant :

  • Votre bébé est allaité

Continuez l’allaitement maternel comme à votre habitude. Si les tétées ne vous semblent pas suffisantes, votre bébé montre des signes de soif ou est particulièrement abattu, proposez-lui le soluté de réhydratation orale (SRO).

  • Votre bébé est nourri au biberon

Il sera peut-être nécessaire de limiter ses apports de lait infantile pour privilégier la prise de solution de réhydratation orale, dans le but de limiter les épisodes de diarrhée et les vomissements. Le lait sera petit à petit réintroduit dans l’alimentation de votre enfant.

  • Votre bébé est diversifié

Dans le cas ou votre bébé a débuté la diversification alimentaire, privilégiez les solutés de réhydratation orale tant que la diarrhée et/ou les vomissements persistent. Après 6 heures de soluté, vous pourrez commencer à réintroduire des aliments sans irritants gastriques faciles à digérer comme des biscuits secs, du pain grillé, du riz, du poulet ou des bananes. Limitez les apports en fibres trop importants : les légumes verts, les céréales complètes ou encore les légumineuses.

Parents, si vous observez des signes de déshydratation chez votre enfant (moins de couches mouillées, pleurs sans larme, cernes marqués sous les yeux, fontanelle creuse…) rapprochez-vous rapidement d’un professionnel de santé ou rendez-vous aux urgences.

Conseils et prévention

Voici quelques conseils pour prévenir le risque de diarrhée chez votre enfant.

Un vaccin efficace

Les rotavirus sont les principaux responsables des cas de gastro-entérites aiguës virales saisonnières chez les nourrissons et les jeunes enfants âgés de moins de 5 ans, chez qui elles peuvent entrainer des complications. Ainsi, pour prévenir les diarrhées aiguës et limiter les risques de déshydratation chez votre enfant, il existe deux vaccins très efficaces : le Rotarix® et le RotaTeq®. Ils s’administrent par voie orale en 2 ou 3 prises dès l’âge de 6 semaines, mais avant l’âge de 6 mois.

Le respect de mesures d’hygiène strictes

De manière générale, pour limiter les risques de propagation d’une infection alimentaire virale ou bactérienne, voici quelques mesures simples à respecter :

  • Maintenez une hygiène rigoureuse et lavez très soigneusement vos mains et celles de de votre bébé avec de l’eau et du savon, surtout si celui-ci à l’habitude de les porter à la bouche.
  • Nettoyez et désinfectez régulièrement les surfaces des sanitaires pour éliminer les germes pouvant causer les maladies.
  • Évitez de boire dans la même vaisselle, partager les couverts à table ou encore avoir des contacts trop proches avec des personnes malades.
  • Veillez à ce que votre nourrisson soit vacciné contre le rotavirus : cela lui permettra de se défendre contre ce virus précis. ATTENTION : la vaccination est contre-indiquée après 5-6 mois.
  • Lavez avec précaution tous les aliments (fruits, légumes, certains féculents) que vous donnez à votre enfant. De même pour les ustensiles de cuisine et plans de travail.
  • Limitez la consommation de boissons sucrées et de jus de fruits de votre petit.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.