Partager

Scarlatine : une maladie qui touche les enfants

Mis à jour le 16 février 2023 4 de nos experts

scarlatine
Crédit photo : AdobeStock 301009481

Qu’est-ce que la scarlatine ? Quels sont les signes de l’infection ? Comment soigner cette maladie contagieuse ? Définition, symptômes, traitements et mesures de prévention dans cet article.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Définition

La scarlatine, parfois appelée fièvre écarlate, est une maladie infantile infectieuse causée par une bactérie streptocoque, plus précisément le streptocoque béta-hémolytique du groupe A. Rare chez l’adulte et très contagieuse, elle touche surtout les enfants, âgés de 3 à 12 ans environ, les plus jeunes étant protégés par les anticorps de leur mère transmis pendant la grossesse via le placenta.

Cette maladie se transmet donc essentiellement chez les enfants âgés de 5 à 10 ans pendant l’hiver, de plusieurs manières par contact direct avec une personne contaminée :

  • Le plus souvent par les voies respiratoires (en toussant ou en éternuant),
  • En portant ses mains souillées par les sécrétions d’une personne malade dans sa bouche ou son nez,
  • Au niveau d’une plaie.

Grâce aux antibiotiques, la scarlatine se soigne très bien et se fait de plus en plus rare aujourd’hui. Néanmoins, depuis la crise sanitaire de Covid 19, les cas de scarlatine en France sont en recrudescence. Il n’y a pas à ce jour d’explication à ce phénomène même s’il est probable qu’une exposition moindre aux différents sérotypes de SGA lors des années précédentes (« dette immunitaire ») et l’incidence élevée des infections respiratoires virales observée sur la même période et pour les mêmes raisons participent à cette augmentation des cas et possiblement à une modification du profil de gravité.

Symptômes

La durée d’incubation de la maladie est de 4 jours environ avant l’apparition de signes évocateurs. Cette maladie se caractérise par une fatigue et la présence d’une forte fièvre (environ 39°C), accompagnée des symptômes d’une angine, à savoir maux de gorge, difficultés pour avaler, ganglions gonflés et douloureux au niveau du cou, apparition de petits points rouges sur le voile du palais (appelés pétéchies).

L’infection peut aussi causer des maux de ventre accompagnées de vomissements. Les enfants atteints sont contagieux avant l’apparition des symptômes, ce qui facilite la transmission de l’infection dans les milieux collectifs.

Les signes de la scarlatine se traduisent sous forme d’éruption, qui s’installe 1 jour plus tard en une seule poussée. La peau présente une coloration générale rouge diffuse sous forme de vastes nappes parsemées de points rouges plus intenses sur le corps de votre enfant, sans intervalle de peau saine, et donnant à la palpation une sensation de granité (peau de chagrin). Cette éruption cutanée débute et prédomine aux plis de flexion (de l’aine, du coude, des aisselles) puis s’étend à la partie supérieure du thorax, à la partie inférieure de l’abdomen (« en caleçon »), au visage en respectant les orifices et aux extrémités en respectant la paume des mains et la plante des pieds. Elle atteint son maximum au 2ème ou 3ème jour et décroît rapidement vers le 6ème jour.

Dans certaines formes atténuées de scarlatine présentant une fièvre moins importante, l’éruption cutanée est plus claire, tirant plus vers le rose que vers le rouge.

En second temps, les symptômes de la scarlatine se traduisent par la desquamation (peau qui pèle) qui survient entre le 7ème et le 15ème jour, là où l’éruption cutanée est apparue en premier. Elle atteint en dernier les paumes et les plantes où elle se fait en larges lambeaux.

Enfin, l’atteinte de la langue est également caractéristique. Celle-ci est d’abord recouverte d’un dépôt blanc, puis perd son enduit blanchâtre de la périphérie vers le centre pour prendre un aspect rouge framboisé vers le 6ème ou 8ème jour.

scarlatine illustration

Source Hôpital Sainte Justine, Montréal

Traitement

La scarlatine se traite bien grâce aux antibiotiques prescrits par le médecin après confirmation du diagnostic par un Test de Diagnostic Rapide (TDR) qui est impératif. Ce test se fait par écouvillonnage de la gorge au cabinet du médecin.

Cette prise en charge médicale réduit la période de contagion : elle peut durer jusqu’à 40 jours (Quarantaine) sans traitement et peut durer seulement 24 à 36 heures (trois prises d’antibiotique avec un traitement adapté.

Bien sûr, un isolement est recommandé afin d’éviter la contagion de la scarlatine. Toute personne ayant une angine dans l’entourage de l’enfant doit être testée puis traitée par antibiotiques en cas de positivité. Pour limiter les risques de complications, il est important de consulter un médecin généraliste ou le pédiatre de votre enfant dès l’apparition de symptômes. Plus le traitement est débuté tôt, plus la phase de contagion sera réduite.

Mesures de prévention

Il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine.

La prévention primaire repose sur l’hygiène individuelle et collective. Pour limiter les risques de contagion et de propagation des bactéries responsables de la scarlatine, veillez à adopter ces quelques gestes simples :

  • Veillez à une bonne hygiène des mains et du nez chez votre enfant
  • Désinfectez régulièrement les surfaces et objets potentiellement souillés par des bactéries
  • Aérez régulièrement les pièces de la maison
  • Apprenez-lui à se laver régulièrement et correctement les mains
  • Coupez régulièrement les ongles de votre enfant
  • Utilisez des mouchoirs en papier jetables et apprenez-lui à tousser dans son coude et non dans le creux de ses mains

Dans l’état actuel des données répertoriées, l’antibioprophylaxie (traitement antibiotique préventif) n’est pas recommandé pour les sujets contact sans facteur de risque.

Les sujets considérés comme à risque d’infection invasive à SGA sont les suivants :

  • Àge supérieur à 65 ans,
  • Varicelle évolutive,
  • Lésions cutanées étendues, dont les brûlures,
  • Toxicomanie intraveineuse,
  • Pathologie évolutive (diabète, cancer, hémopathie, infection par le VIH, insuffisance cardiaque),
  • Prise de corticoïdes par voie orale, uniquement par forte dose définie par des doses équivalentes à plus de 5 mg/kg/jour de prednisone pendant plus de 5 jours (pour des traitements récents), ou par des doses équivalentes ou supérieures à 0,5 mg/kg/jour de prednisone pendant 30 jours ou plus (pour des traitements prolongés).

Sont considérés comme sujets contact :

  • Les personnes vivant au domicile du cas,
  • Les contacts physiques intimes,
  • Les personnes ayant vécu certaines situations reproduisant des contacts de type intra-familial (crèche, institutions de personnes âgées, sujets ayant pratiqué des sports impliquant des contacts physiques prolongés).

Ces contacts ont lieu au cours des 7 jours précédant le début de la maladie et jusqu’à la fin des 24 premières heures du traitement spécifique du cas.

Les collègues de travail, voisins de palier, camarades de classe ou de jeux ne doivent pas être considérés comme des sujets contact.

La scarlatine est une maladie qui doit absolument être diagnostiquée et prise en charge car elle présente des risques de complications rares, mais qui peuvent parfois avoir de graves conséquences sur la santé de votre enfant (diffusion de l’infection streptococcique, atteinte secondaire des reins (glomérulonéphrite aiguë), rhumatisme articulaire…).

Consultez un professionnel de santé dès que vous suspectez un risque de scarlatine. Également, en cas d’angine bactérienne confirmée, bien suivre le traitement prescrit jusqu’au bout, afin d’éviter toutes complications.

À savoir que l’exposition à la scarlatine entraîne une immunisation partielle de l’organisme. Une même personne peut cependant contracter plusieurs fois la scarlatine au cours de sa vie.

Zoom sur

Contractée dans le cadre d’une grossesse, il n’a pas été démontré que la scarlatine mette en danger la santé du bébé. Néanmoins, si vous êtes enceinte et que vous êtes ou avez été en contact avec une personne atteinte d’infections streptococciques, contactez votre médecin.

Pour vous préserver des maladies, au quotidien, veillez à bien respecter les mesures d’hygiènes, notamment pendant la grossesse et pendant les premiers mois de vie de votre bébé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Des conseils adaptés à l’âge de votre enfant !

Je m'abonne à la newsletter

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement. Un pédiatre se tient également à votre disposition du lundi au samedi entre 18h30 et 21h sur notre service de messagerie instantanée mpedia.CHAT !

Je pose ma question

Plus que 8 questions disponibles aujourd’hui