Partager

Scarlatine : une maladie qui touche enfants et bébés

Mis à jour le 27 novembre 2022 2 de nos experts

Scarlatine enfant

Définition, symptômes, traitements, mesures de prévention : qu’est-ce que la scarlatine, comment soigner cette maladie contagieuse ?

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Définition

La scarlatine, parfois appelée fièvre écarlate, est une maladie infantile infectieuse causée par une bactérie streptocoque, plus précisément le streptocoque béta-hémolytique du groupe A. Très contagieuse, elle touche surtout les enfants, âgés de 1 à 15 ans environ. Elle peut se transmettre chez les enfants de plusieurs manières, par contact direct avec une personne contaminée :

– Le plus souvent par les voies respiratoires (en toussant ou en éternuant),

– Au niveau d’une plaie,

– Au niveau de l’ombilic chez le nouveau-né.

En France, grâce aux antibiotiques (amoxicilline), la scarlatine se soigne très bien et se fait de plus en plus rare aujourd’hui.

Symptômes

La durée d’incubation de la maladie est de 4 jours environ. Cette maladie se caractérise par une fatigue et la présence d’une forte fièvre (environ 39°C), accompagnée des symptômes d’une angine, à savoir mal de gorge, difficultés pour avaler, ganglions gonflés et douloureux. L’infection peut aussi causer des douleurs abdominales accompagnées de vomissements. Les enfants atteints sont contagieux avant l’apparition des symptômes, ce qui facilite la transmission de l’infection dans les milieux collectifs.

Dans un premier temps, les symptômes de la scarlatine se traduisent sous forme d’éruption, qui s’installe 1 jour plus tard en une seule poussée. La peau présente une coloration générale rouge diffuse sous forme de vastes nappes parsemées de points rouges plus intenses sur le corps de votre enfant, sans intervalle de peau saine, et donnant à la palpation une sensation de granité (peau de chagrin). Cette éruption cutanée débute et prédomine aux plis de flexion (de l’aine, du coude, des aisselles) puis s’étend à la partie supérieure du thorax, à la partie inférieure de l’abdomen (“en caleçon”), au visage en respectant les orifices et aux extrémités en respectant la paume des mains et la plante des pieds. Elle atteint son maximum au 2ème ou 3ème jour et décroît rapidement vers le 6ème jour.

En second temps, les symptômes de la scarlatine renvoient vers la desquamation (peau qui pèle) qui survient entre le 7ème et le 15ème jour, là où l’éruption cutanée est apparue en premier. Elle atteint en dernier les paumes et les plantes où elle se fait en larges lambeaux. L’atteinte de la langue est également caractéristique. Celle-ci est d’abord recouverte d’un dépôt blanc, puis perd son enduit blanchâtre de la périphérie vers le centre pour prendre un aspect rouge framboisé vers le 6ème ou 8ème jour.

Traitement

La scarlatine se traite bien grâce aux antibiotiques prescrits par le médecin après confirmation du diagnostic par un Test de Diagnostic Rapide (TDR) qui est impératif. Ce test se fait par écouvillonnage de la gorge au cabinet du médecin.

Cette prise en charge médicale réduit la période de contagion: elle est de 10 à 21 jours sans traitement et peut durer seulement 24 à 48 heures avec un traitement adapté.

Bien sûr, un isolement est recommandé afin d’éviter la contagion de la scarlatine. Toute personne ayant une angine dans l’entourage de l’enfant doit être testée puis traitée par antibiothérapie en cas de positivité. Pour limiter les risques de complications, il est important de consulter un médecin généraliste ou le pédiatre de votre enfant dès l’apparition de symptômes. Plus le traitement est débuté tôt, plus la phase de contagion sera réduite.

Mesures de prévention

Il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine.

La prévention primaire repose sur l’hygiène individuelle et collective. Pour limiter les risques de contagion et de propagation des bactéries responsables de la scarlatine, veillez à adopter ces quelques gestes simples :

  • Veillez à une bonne hygiène des mains et du nez chez votre enfant
  • Désinfectez régulièrement les surfaces et objets potentiellement souillés par des bactéries
  • Aérez régulièrement les pièces de la maison
  • Apprenez-lui à se laver régulièrement et correctement les mains
  • Coupez régulièrement les ongles de votre enfant
  • Utilisez des mouchoirs en papier jetables et apprenez-lui à tousser dans son coude et non dans le creux de ses mains

Dans l’état actuel des données répertoriées, l’antibioprophylaxie (traitement antibiotique préventif) n’est pas recommandée pour les sujets contact sans facteur de risque.

Les sujets considérés comme à risque d’infection invasive à SGA sont les suivants:

  • âge supérieur à 65 ans,
  • varicelle évolutive,
  • lésions cutanées étendues, dont les brûlures,
  • toxicomanie intraveineuse,
  • pathologie évolutive (diabète, cancer, hémopathie, infection par le VIH, insuffisance cardiaque),
  • prise importante de corticoïdes par voie orale, définie par des doses équivalentes à plus de 5 mg/kg/jour de prednisone pendant plus de 5 jours (pour des traitements récents), ou par des doses équivalentes ou supérieures à 0,5 mg/kg/jour de prednisone pendant 30 jours ou plus (pour des traitements prolongés).

Sont considérés comme sujets contact :

  • les personnes vivant au domicile du cas,
  • les contacts physiques intimes,
  • les personnes ayant vécu certaines situations reproduisant des contacts de type intra-familial (crèche, institutions de personnes âgées, sujets ayant pratiqué des sports impliquant des contacts physiques prolongés).

Ces contacts ont lieu au cours des 7 jours précédant le début de la maladie et jusqu’à la fin des 24 premières heures du traitement spécifique du cas.

Les collègues de travail, voisins de palier, camarades de classe ou de jeux ne doivent pas être considérés comme des sujets contact.

La scarlatine est une maladie qui doit absolument être diagnostiquée et prise en charge, car elle présente des risques de complications rares, mais qui peuvent parfois avoir de graves conséquences sur la santé de votre enfant. Consultez un professionnel de santé dès que vous suspectez un risque de scarlatine. Également, en cas d’angine bactérienne confirmée, bien suivre le traitement prescrit jusqu’au bout, afin d’éviter toutes complications.

À savoir que l’exposition à la scarlatine entraîne une immunisation à vie de l’organisme. Une même personne ne peut donc contracter plusieurs fois la scarlatine au cours de sa vie.

Zoom sur

Pour les femmes enceintes, aucun phénomène n’a montré que la scarlatine contractée pendant la grossesse mettait en danger la santé du bébé. Néanmoins, pour ne pas prendre de risques, si vous êtes en contact avec des personnes atteintes d’infections streptococciques, comme la scarlatine, signalez-le au médecin qui vous suit. Pour vous préserver des maladies, au quotidien, veillez à bien respecter les mesures d’hygiènes, notamment pendant la grossesse et pendant les premiers mois de vie de votre bébé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Caring for your baby and young child – Birth to age 5 – American academy of pediatrics

Infovac-France, Ligne directe d’informations sur les vaccinations

http://www.ameli-sante.fr/scarlatine/scarlatine-definition-symptomes-et-modes-de-transmission.html

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.