Partager

Refuse de dormir à 2 mois : que faire ?

il y a 8 mois

Bonjour,

Ma fille de 2 mois et demi semble lutter avant de dormir. Lors de chaque sieste et avant de la coucher pour la nuit, nous devons la bercer pendant des heures dans nos bras (elle se semble pas confortable ni dans l’écharpe ni dans le porte-bébé dans lesquels elle pleure, gigote jusqu’à ce qu’on la porte et particulièrement “face au monde”). Le bercement ne suffit pas, elle pleure dès qu’elle commence à être fatiguée et ne s’arrête que lorsqu’elle tombe de fatigue (on pense à de l’angoisse peut-être liée à la séparation ou à une réminiscence de l’accouchement qui a été déclenchée et ultra-rapide après déclenchement). Donc être portée dans nos bras, une musique douce, nos mots, ne suffisent pas à la calmer à l’approche d’une sieste ou de la nuit. Lors des siestes, elle dort peu et se réveille grognon (ou en pleurant carrément), la nuit est le seul moment où elle peut dormir 5h d’affilée mais sur le ventre car son réflexe de Moro est encore très très présent et l’empêche de dormir plus de 20 minutes sur le dos, elle semble d’ailleurs toujours en état d’hyper-vigilance et sursaute au moindre bruit. Ce qui la calme est de lui donner le sein mais elle n’en veut plus après un moment et si elle s’endort, la poser dans son lit la réveille. Elle rejette également toutes les tututes que nous lui avons proposées. Un RGO lui a été diagnostiqué depuis ses 3 semaines mais il va mieux depuis qu’elle est médiquée et que j’ai arrêté les protéines de lait de vache. Cependant, elle dort toujours sur un plan incliné dans son lit (malheureusement sur le ventre). Notre fille pleure également lorsqu’elle est dans la coque en voiture (s’endort quand on roule sur une longue distance et se réveille et pleurant au premier feu rouge). Elle pleure également lorsqu’elle est dans sa poussette. Nous en avons déduit que ses pleurs étaient liés aux moments où elle fatigue (peut-être à l’approche de la séparation qu’impose l’endormissement) mais que faire quand ni les bras, ni le bercement (le notre, celui de la poussette ou de la voiture), ni la tutute (qu’elle ne prend pas), ne l’apaisent ? Nous aimerions qu’elle puisse s’endormir plus sereine, seule tout doucement (dans son cododo) et sur le ventre.

Un tout grand merci d’avance pour votre réponse.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Votre bébé est tout à fait normal et aucun bébé n’est bien ailleurs que dans les bras de sa maman… Tous ces pleurs d’intranquillité qu’on attribue à de l’angoisse sont effectivement dus à la détresse du bébé dès qu’il n’est pas contre sa mère. En général vers 3 mois le bébé s’il a été ainsi beaucoup câliné devient beaucoup plus tranquille et dort mieux, et l’allaitement que je vous félicite d’avoir choisi y contribue beaucoup. Il est donc normal et bénéfique pour lui que votre bébé ait tant besoin d’être bercé.

Je ne peux pas vous recommander de continuer à faire dormir votre bébé sur le ventre. Toutes les études sont claires : la position de sommeil sur le ventre augmente énormément le risque de mort subite du nourrisson. Les bébés c’est vrai aiment à être contenus et serrés et c’est pour cela qu’ils sont si bien dans les bras, bien serrés. Une turbulette un peu petite dont elle sent les limites sera surement un contenant agréable pour votre bébé.

Il est normal que votre bébé refuse toute sucette. Puisqu’il est au sein il a la plus merveilleuse sucette du monde pour téter et s’endormir après la tétée, rester longtemps dans les bras de sa maman puis être posé tout doucement dans son lit pour être repris quand il se réveille un moment plus tard. Tout cela est parfaitement normal.

Il n’est plus recommandé de faire dormir les bébés qui ont un RGO sur un plan incliné. Ils doivent dormir sur le dos à plat comme tous les bébés.

L’allergie aux protéines du lait de vache se prouve sur des tests fiables et je suppose qu’on les a faits à votre bébé avant de vous imposer ce régime qui vraiment n’est pas très agréable. S’il est trop tard pour faire les tests sanguins parce que vous avec supprimé les laitages depuis plus de 3 semaines vous pourriez essayer de les reprendre pour voir si votre bébé voit ses signes d’inconfort augmentés ou pas et ce serait la preuve ou pas qu’il faut continuer le régime.

Il conviendrait aussi que vous preniez un peu de recul par rapport aux cris de votre bébé. Si vous avez fait tout votre possible pour le calmer pour qu’il dorme et qu’il crie toujours il est sans doute préférable de le poser et de le laisser se calmer seul même s’il crie quelques minutes

Je vois que votre bébé vous cause bien des préoccupations alors que de mon point de vue tout va bien. Je vous conseille de revoir tout cela avec son pédiatre ou, s’il n’est pas suivi par un pédiatre, d’en consulter un de façon à bien faire le point de ce RGO, de cette allergie aux protéines du lait de vache et aussi de voir votre état de fatigue voire de dépression. En effet il est éprouvant d’avoir ainsi un bébé que l’on trouve difficile. Une maman énervée et une maman in quiète peut entrainer chez son bébé cet état d’hyper-vigilance que vous décrivez.

N’hésitez donc pas à penser à vous (pour penser à votre bébé ) et à bien dire ce qui ne va pas.

Bon courage.