Partager

8ème mois : Angoisse ou découverte du visage de l’étranger

Mis à jour le 01 juin 2016

1

L’angoisse de la séparation

Votre bébé, qui jusque là souriait à tout le monde et se laissait facilement prendre dans les bras, change brusquement du tout au tout.

Dès que vous vous éloignez, ou qu’une personne qu’il ne connaît pas s’approche, voilà qu’il se met à pleurer, s’agrippe à vous, et semble soudain très intimidé.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Votre bébé réalise que « vous » n’êtes pas « lui »

En procurant à votre bébé les soins dont il a besoin, vous représentez tout ce qui contribue à son bien-être : vous faites partie de lui. Brusquement, à huit mois, il prend conscience que vous n’êtes toutefois pas « lui », que tous deux êtes deux personnes bien distinctes. C’est un bouleversement dans sa perception du monde. Quand vous partez, c’est comme si vous n’existiez plus. Quelle vision angoissante pour lui que d’imaginer vous perdre définitivement ! C’est pourquoi il est possible qu’il pleure si vous faites mine de vous éloigner.

Votre bébé a ses têtes

A cinq mois il reconnaît les visages qui lui sont familiers et sourit beaucoup moins vite aux visages étrangers et à huit ou neuf mois, il manifeste carrément un désarroi vis à vis des visages qui lui sont étrangers. C’est pourquoi on appelle aussi cette angoisse « l’angoisse du visage de l’étranger ». Il est souvent plus difficile de confier votre bébé à une tierce personne : la nouveauté lui fait peur et le perturbe jusque dans son sommeil (il se réveille la nuit en pleurant).

Est-ce une étape incontournable ?

Tous les bébés ne vivent pas ce passage de la même manière : si votre bébé a l’habitude d’être confié à d’autres personnes ou d’avoir des gens autour de lui, il y a de grandes chances que cette vie l’ait rendu plus ouvert. De même s’il vous est attaché de façon paisible depuis sa naissance, il est probable qu’il ne sera pas – ou peu – perturbé. Dans tous les cas, cette période ne dure pas très longtemps, quelques semaines tout au plus.

Comment réagir face à son angoisse ?

Il pleure, il crie…

  • Le mieux est de le rassurer, en parlant d’une voix sereine de manière à lui transmettre votre sérénité. Essayez donc d’être détendue face à une séparation (en respirant profondément, en réfléchissant aux raisons objectives qui rendent utile cette séparation…) car votre bébé sent si vous êtes inquiète à l’idée de le quitter.
  • Expliquez-lui pourquoi vous le confiez, et à qui : à des personnes en qui vous avez confiance et qui vont bien s’occuper de lui. Dites lui que vous allez revenir en précisant quand (avec des repères qui sont significatifs pour lui : après le dodo, ce soir…). Et n’hésitez pas à répéter ces paroles de réconfort.
  • Ne profitez jamais d’un moment où il ne fait pas attention pour partir : il aurait le sentiment d’être abandonné. Au contraire, partez de façon ostensible en lui disant et faisant « au revoir ». Même s’il pleure, il acceptera beaucoup mieux votre départ.
  • N’oubliez pas de lui laisser son doudou et d’expliquer ses habitudes à la personne qui le garde (sommeil, repas, jeux…).
  • Lorsqu’il rencontre de nouveaux visages, laissez-lui le temps de faire connaissance et d’être rassuré par les nouveaux venus.
  • Si c’est possible, il faut éviter tout changement de mode de garde ou toute absence autre que ponctuelle à cette période ou alors faire une transition préparatoire d’autant plus attentive

Ne pas culpabiliser

Parfois, vous pouvez vous sentir angoissée à l’idée de le laisser entre d’autres mains que les vôtres. Pourtant, rassurez-vous, si jamais il pleure, il ne pleurera probablement que quelques minutes, le temps de s’habituer à la personne qui va se charger de lui pendant votre absence.

Même si vous le confiez tous les jours à la même personne, il pleurera peut-être pendant quelques temps. Cela fait partie d’un processus normal d’adaptation. Il en a besoin pour se sentir mieux, et de même, en vous retrouvant, il est possible qu’il pleure ou boude un petit peu en vous voyant.

Cette étape est très importante à vivre pour votre enfant. Il s’est attaché à vous depuis sa naissance et il lui faut maintenant apprendre à trouver la bonne distance, un « espace de respiration ». Il a besoin d’être rassuré sur le fait que cette séparation est provisoire et qu’il va très vite vous retrouver.

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !