Partager

Quelles sont les précautions à suivre en altitude ?

Dernière question posée le 01/04/2019

Pour se rendre à la campagne/montagne, je sais qu‘il faut s’arrêter durant la montée pour que les oreilles de bébé s’acclimatent à l’altitude. A partir de combien de mètres d’altitude doit-t-on s’arrêter ? Combien de temps d’arrêt et jusqu’à quel âge ?

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Il n’y a pas de règle, car la gêne engendrée par l’altitude au niveau des oreilles n’est pas ressentie de la même façon par tous les enfants, et pas à la même altitude pour chacun d’eux. Ce n’est pas l’altitude qui pose problème pour les oreilles, mais le changement d’altitude. D’autre part si le niveau d’altitude atteint est à considérer, la rapidité de la montée ou de la descente est un élément beaucoup plus important. Enfin l’état de santé de votre enfant a une très grande importance: un enfant grippé ou enrhumé sera nettement plus sensible aux variations d’altitude, et encore plus s’il souffre d’une otite, qu’elle soit aigüe ou séro-muqueuse.

En pratique on peut considérer que jusqu’à 500 m. il n’y a pas de problème, mais qu’une gêne peut commencer à apparaître entre 500 et 1000 m. Au delà de 1000 m. il faut être très attentif au comportement du bébéqui va se plaindre, ou réellement pleurer, si ses oreilles sont douloureuses.

Les arrêts sont recommandés d’autant plus que l’altitude augmente et que la montée est rapide. Ce qui est très important c’est de faire téter votre bébé au sein ou au biberon (de lait si c’est l’heure du repas ou d’eau). La succion de la tétine est aussi intéressante, car elle entraîne une déglutition de salive.

Si vous-même vous éprouvez une gêne ou une douleur auriculaire, votre bébé lui aussi doit être gêné: arrêtez-vous et surtout faites le téter.