Partager

Covid et collectivité : que faire si votre enfant est malade ?

Mis à jour le 18 septembre 2021 2 de nos experts

Covid Rentree Scolaire Enfant

Article en cours de révision

Les parents se posent de nombreuses questions dans le contexte de la 2ème vague de covid-19 : que faire si mon enfant est malade ? Peut-il être exclu de sa structure d’accueil ? Quand est-il nécessaire de faire un test COVID ? Nos experts vous aident à faire le point.

Source : recommandations des Sociétés Savantes de pédiatrie (SFP/GPIP avec le soutien de l’AFPA).

Articles actualisé suite au nouveau protocole sanitaire en vigueur dans les écoles depuis le 07/02/2021. Sous réserve de nouvelles recommandations officielles. 

Sommaire de l'article

Votre enfant est malade ?

Il présente de la fièvre (température > 38 degrés), une toux, une diarrhée, des vomissements, des douleurs abdominales, une perte de goût ou d’odorat, des maux de tête inhabituels, une fatigue inexpliquée…

La règle d’or : comme les autres années : ne pas le mettre en collectivité quand il est malade.

Au moindre doute, si votre enfant vous inquiète, contactez le médecin qui le suit. Si son état est vraiment inquiétant, appelez le 15.

La covid-19 n’est pas une pathologie fréquente chez les enfants, qui par ailleurs sont plus souvent asymptomatiques lorsqu’ils sont contaminés. Les infections habituelles de l’enfant (bronchiolitegastro entériteinfection urinaireotite, etc…) sont bien plus fréquentes que la covid. Elles peuvent elles-mêmes nécessiter un avis médical.

Veillez à ce que votre enfant soit bien vacciné suivant le calendrier vaccinal, voire contre les gastro entérites à rotavirus (nourrissons de moins de 6 mois) et la grippe (à partir de 6 mois et surtout si présence d’un facteur de risque comme de l’asthme par exemple).

En matière de covid, il n’existe pas de règle absolue : nous ne pouvons (et devons) qu’essayer de réduire le risque de diffusion de cette maladie.

Infographie en cours de révision

Pour télécharger l’infographie “Mon enfant est malade”, cliquez ici.

Faut-il aller chez le médecin ?

  • Si l’état de votre enfant est inquiétant (fièvre mal tolérée, comportement inhabituel) : consultez en urgence un médecin. En cas de doute, appelez le 15 ou rendez-vous directement aux urgences pédiatriques.
  • Si votre enfant a été en contact, sans respect des mesures barrières, avec une personne testée positive et que son état n’est pas inquiétant : rendez-vous chez le médecin. Celui-ci vous prescrira un test COVID, quelle que soit la circulation virale.
  • Si votre enfant n’est pas cas contact à risque et que son état n’est pas inquiétant
    •  Si votre enfant a plus de 6 ans : rendez-vous chez le médecin ou prenez un avis médical. En effet, après 6 ans, les enfants sont mieux immunisés contre les viroses banales et sont moins souvent malades. C’est pourquoi il faut consulter lorsqu’ils sont malades. Si le médecin ne peut pas poser de diagnostic précis (par exemple angine, infection urinaire …), il prescrira les examens nécessaires et notamment un test covid, d’autant plus si la circulation du coronavirus est importante.
    • Si votre enfant a moins de 6 ans : pas besoin de vous rendre chez le médecin si les symptômes durent moins de 3 jours. En revanche, il faudra consulter en cas de persistance des symptômes après 3 jours.

Faut-il faire automatiquement un test ?

Quels types de tests existent ?

  • PCR nasopharyngée : elle dépiste la présence du matériel génétique du virus (son « ARN »).  C’est le test le plus fiable pour diagnostiquer l’infection à coronavirus (avec ou sans symptômes). La PCR devient positive entre 4 et 7 jours après la contamination, la positivité précède de 2 à 4 jours l’apparition des signes cliniques. Elle peut rester positive alors que la personne est guérie et n’est plus contagieuse. En effet la persistance de « fragments de virus » ou de « virus mort » peut positiver la PCR. Depuis l’apparition de « variants » du Sars-Cov-2 dont certains sont plus contagieux (variant brésilien et sud-africain), toute PCR positive doit faire l’objet d’un « criblage » pour rechercher ces variants.
  • Tests antigéniques : ils dépistent les antigènes du virus. Il n’y a pas d’amplification du gène, la sensibilité est donc moins bonne que celle de la PCR. Ils sont positifs si la personne a une charge virale importante (elle a beaucoup de virus). L’intérêt est d’avoir un résultat rapide (en 15 minutes). Ces tests sont fiables pour les personnes malades dans les 4 premiers jours de la maladie. Un test antigénique positif signifie que la personne a beaucoup de virus et est contagieuse. Le test antigénique ne permet pas de dépister la présence des variants.
  • Sérologie : elle recherche la présence d’anticorps fabriqués contre le virus par votre corps. Ils apparaissent la 2ème semaine après le début de la maladie et persistent plus de 6 semaines. La sérologie permet de diagnostiquer une infection ancienne après guérison

Mon enfant est malade : quand faut-il le tester  ?

LE TEST PCR EST NECESSAIRE SI L’ENFANT MALADE EST CAS CONTACT A RISQUE

PCR
  • Si l’enfant malade est cas contact : le médecin prescrira un test Covid, quelle que soit la circulation virale et quel que soit son âge. Depuis l’apparition des variants, c’est une PCR qu’il convient de faire en cas de contact avec une personne malade.
  • Si l’enfant malade n’est pas cas contact : c’est le médecin qui décidera d’un test ou non, en fonction de la circulation virale et de son âge

Un test Covid sera nécessaire (test antigénique ou PCR) :

  • si les symptômes persistent  plus de trois jours sans diagnostic précis chez les enfants de moins de 6 ans
  • si des personnes dites « à risque » de formes graves de covid-19 habitent son domicile
  • si votre enfant a plus de 6 ans

Pour le retour à l’école, une attestation sur l’honneur* peut être demandée aux parents.

*certifiant que le test covid a été réalisée (si prescrite) et que son résultat est négatif ou que le médecin consulté n’a pas prescrit de test

Mon enfant a le nez qui coule, peut-il être retiré de l’école ?

Une toux et/ou rhinite sans fièvre ne sont pas des motifs d’exclusion de la collectivité.

Avant 6 ans, ne devraient être exclus de l’école que les enfants présentant un vrai tableau infectieux : fièvre (température au-delà de 38°) et/ou une difficulté à respirer et/ou des troubles digestifs (plusieurs selles liquides, au moins deux vomissements). Un test ne sera fait que si l’enfant a été en contact et sans gestes barrières avec une personne positive au covid 19 ou si la fièvre augmente et que les symptômes persistent plus de 3 jours.

Après 6 ans, les enfants sont moins sujets à tomber malades que les plus petits. Ils ont déjà “fait leur immunité”. Vous devez le garder à la maison sur les mêmes critères que l’enfant de moins de 6 ans. Le médecin consulté demandera un test s’il ne trouve pas une cause « habituelle » aux symptômes présentés et si la circulation virale est élevée.

Ils ne devront pas aller à l’école tant qu’ils sont malades (comme d’habitude) et devront attendre le résultat du test si prescrit.

Ses frères et sœurs peuvent-ils aller en collectivité ?

Dans l’attente du diagnostic du médecin et/ou du résultat du test de l’enfant symptomatique, l’accueil des autres enfants de la fratrie se poursuit en crèche ou à l’école, avec une application rigoureuse des gestes barrières.

Quand est-ce qu’un enfant ayant été malade peut retourner en collectivité ?

  • Si votre enfant n’a pas fait de test, il pourra retourner en collectivité dès qu’il n’est plus malade.
  • Si votre enfant a fait un test
    • et que le test est positif au covid-19, il sera isolé pendant 10 jours au moins.

      Le retour en collectivité est possible après le 10ème jour, s’il n’est plus malade. Si l’enfant est contaminé par un variant sud-africain ou brésilien, une PCR de contrôle est nécessaire en sortie d’isolement (à J10), le retour en classe est possible si l‘enfant n’est plus malade et si la PCR est négative ; si elle est positive, l’isolement est prolongé de 7 jours.
    • et que le test est négatif, le retour en crèche ou à l’école est possible dès que l’enfant n’est plus malade.

Il n’est pas nécessaire de fournir un certificat d’aptitude pour le retour à l’école de votre enfant s’il a été :

  • Infecté par le Sars-Cov-2 (avec symptômes ou non) après isolement pendant 10 jours.
  • Infecté par un variant (avec symptômes ou non) après isolement pendant 10 jours et test PCR négatif après cette durée.
  • Malade mais que le médecin n’a pas jugé utile de faire un test (voir infographie) : retour possible en collectivité dès qu’il n’y a plus de symptômes.

Cependant, une attestation sur l’honneur pourra être demandée, attestant qu’un médecin a été consulté et que le test n’a pas été prescrit ou qu’un test a été réalisé et que son résultat était négatif.

LE CERTIFICAT DE NON CONTAGION N'EST PAS NÉCESSAIRE POUR RETOURNER EN COLLECTIVITÉ

Certificat

Dans tous les cas, rassurez votre enfant en lui expliquant la situation actuelle, en répondant à ses questions sur le virus et en lui rappelant les bons gestes à respecter.

Pour télécharger l’infographie “Covid & Collectivité : les bonnes pratiques des parents” : cliquez ici.

Pour aller plus loin

Votre enfant a été en contact avec une personne malade ? Cliquez ici pour découvrir les recommandations à suivre en matière de suivi médical et d’accueil en collectivité.

Le saviez-vous ?

La réadmission d’un enfant n’est plus conditionnée à la présentation d’une attestation médicale ou d’un résultat de test mais une attestation sur l’honneur pourra être demandée pour le retour en collectivité

Pour le retour d’un enfant dont l’accueil a été suspendu, à titre préventif ou suite à un test positif, le retour peut se faire, selon les cas :

  • après que le médecin consulté n’a pas diagnostiqué une suspicion de Covid-19,
  • après un résultat négatif à un test
  • à l’expiration de la période d’isolement (7 jours ou 10 jours si variant) et après la guérison de l’enfant

A savoir

LES BONNES PRATIQUES DES PARENTS

Pour protéger les enfants et les professionnels, les parents sont appelés à respecter les consignes suivantes :

  • Ne pas confier son enfant :

– S’il présente de la fièvre (température supérieure à 38°) ou tout autre symptôme infectieux (toux fébrile, diarrhée, vomissements…)

– S’il est testé positif au Covid-19

-S’il est identifié comme contact à risque (personne ayant été en contact prolongé et/ou direct, sans gestes barrières, avec une personne testée positive)

  • Informer les structures d’accueil de tout résultat positif à un test de dépistage de son enfant et/ou d’un des membres de son foyer

 

  • Prendre l’avis du médecin de son enfant :

– Pour tous :  en cas de fièvre mal tolérée, si son comportement est inhabituel, si son état vous semble inquiétant ou s’il est cas contact Covid positif – SANS DÉLAI

– Pour les moins de 6 ans : en cas de fièvre (température supérieure à 38°) qui se prolonge au-delà de 3 jours

-Pour les plus de 6 ans : s’il est malade

  • Se tenir à disposition des équipes en charge du contact-tracing
  • Fournir une attestation sur l’honneur si la collectivité le demande
  • Respecter les gestes barrières dans son foyer et à l’extérieur

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notes :

1) Un contact à risque est un sujet ayant été en contact avec une personne covid+ confirmée, plus de 15 minutes , à moins de 1 m et sans masque. Dans les écoles c’est le directeur et l’ARS qui feront la liste de ceux-ci.

2) Cf liste des facteurs de risque de formes graves.

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

VEO : comment faire autrement ?

Voir le dossier

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.