Treck en altitude avec enfant 8 ans : quels risques ?

Bonjour, nous envisageons d effectuer un treck de 10 jours en Inde du Nord à une altitude de 5000 m avec notre fils de 8 ans avec une acclimatation de plusieurs jours à 3000-3500m. Y a-t-il un risque particulier concernant l'adaptation à l'altitude pour notre fils ?

 

26/10/2018

Bonjour

Il risque d’y avoir en effet des soucis pour votre bonhomme. Vous ne parlez pas de la saison de votre projet.

- Problème de température.

En été il faudra il faut se méfier des coups de soleil et de la chaleur : prévoyez crème solaire, chapeau, lunettes, boisson… En hiver il faut se méfier aussi du soleil, mais en plus du froid. Réservez les promenades aux meilleures heures ensoleillées de l’après-midi, mais limitez les sorties s’il gèle, surtout s’il y a du vent.

- Hypoxie.

A partir de 2 000 mètres, l’oxygène diminue très légèrement. On ne ressent une gêne qu’à l’effort. Le MAM (mal aigu des montagnes) existe au-dessus de 3 000 mètres. Dans ces circonstances, il faut être très vigilant, car les signes sont très atypiques chez l’enfant.

- Barotraumatisme.

Le barotraumatisme est dû à une variation rapide d’altitude et de pression (remontée mécanique, voiture) : il se traduit par des otalgies (douleurs de l’oreille) et peut aller jusqu’à la perforation tympanique.

Il est favorisé par les pathologies ORL (rhinopharyngite en cours, répétées, antécédents d’otites aigues, otites séromuqueuses). L’exemple le plus typique est l’otalgie provoquée par la descente très rapide du téléphérique de l’aiguille du midi à Chamonix.

Il est conseillé de faire des paliers (500 mètres) et donner à boire à votre enfant pour la faire déglutir et ainsi détendre ses tympans.

L’adaptation à l’altitude n’est pas anodine. Le MAM peut arriver très rapidement et vous surprendre tous les trois. Je ne suis par sûr que la décision de l’amener pour ce trek soit très sage. Imaginez que vous ou l'un de vous deux ait le MAM. Avec un enfant, qui reste petit encore, ce genre d’aventure reste toujours périlleuse, l’effort à fournir est forcement beaucoup plus important pour lui, et je ne suis pas sûr qu’il s’amusera autant que vous au cours de ce projet.

Je comprends que ce genre de conseil vous contrarie et vous allez vous dire, « de quoi il se mêle ». Ce que je comprends tout à fait, mais je vous avoue que je m’inquiète un peu pour votre fils dans ce voyage, qui sera certainement magnifique pour vous deux.

Pensez à la vaccination Hépatite A et Fièvre typhoïde. Selon la région que vous allez visiter, le risque de paludisme passe d’inexistant (Srinagar) à extrêmement élevé (Assam, Itanagar). Tout le reste du calendrier vaccinal français doit être également à jour. Je songerais même à une vaccination contre la grippe selon la saison et varicelle s’il ne l’a pas eue.

Bonne réflexion.

 

 

Auteurs :
WERNER Andréas Dr
Article publié le 26/10/2018 Mis à jour le 26/10/2018