Partager

Biberon de nuit et sommeil difficile à 14 mois : que faire ?

il y a 1 an

Bonjour,

Mon fils de 14 mois ne fait toujours pas ses nuits depuis sa naissance. Il a un peu fait ses nuits entre 10 et 12 mois, mais continue de se réveiller entre 1h30 et 4h. Il pleure et hurle, et le seul moyen de le calmer est de lui donner un biberon de lait. Il peut manger la nuit entre 200ml et 360ml… et après il ne va pas remanger jusqu’à 11h, ou juste une compote. Le soir il mange vers 20h un biberon de lait avec céréales et quelques cuillères de purée. Nous avons essayé de lui faire manger en premier la purée mais il ne mange pas plus. Nous sommes épuisés, que pouvons-nous faire pour arriver à ce qu’il fasse ses nuits ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Malheureusement il n’y a que deux solutions :

Soit vous décidez que c’est fini, qu’il n’y a aucune raison de manger la nuit et de réveiller ainsi ses parents et vous le lui dites. Vous arrêtez alors de le nourrir la nuit. Dans un premier temps je pense qu’il vaut mieux aller le voir, le câliner, lui expliquer que personne ne doit manger la nuit, puis le reposer dans son lit et accepter qu’il hurle pour exiger ce qu’il considère comme son dû sans lui céder. Vous y revenez à intervalles réguliers (10 minutes environ) mais vous ne cédez pas. Je vous assure qu’après quelques nuits difficiles il acceptera votre décision et dormira. Il mangera au réveil et aura ainsi des repas à heures régulières. Son problème n’est absolument pas une question de faim mais une question de rythme de sommeil qu’il n’a jamais pris car vous ne l’y avez pas assez incité en acceptant ce biberon la nuit.

Soit vous n’arrivez pas à frustrer votre enfant, c’est à dire à accepter qu’il crie pour exiger son biberon et vous pouvez continuer comme ça. En effet un jour il fera ses nuits mais je ne peux pas vous dire si ce sera dans 1 mois ou dans 1 an…

Vous n’avez pas vu grandir votre bébé et vous l’avez laissé s’installer dans un rythme de sommeil de nouveau-né en étant trop complaisant avec lui. Je vous comprends bien car c’est toujours très difficile d’entendre crier son enfant quand on peut le satisfaire. Mais voyez comme vous êtes épuisés… Il vous faut maintenant arriver à être un peu «égoïste» de votre sommeil et de votre tranquillité et je vous promet que votre enfant ne vous en tiendra pas rigueur et comprendra très vite. Bon courage.