Partager

Allaitement et reprise du travail : comment m’organiser ?

il y a 3 ans

Bonjour,

J’allaite ma fille qui a 4 mois demain de façon exclusive. Je vais reprendre le travail bientôt et je ne sais pas comment faire pour introduire progressivement les biberons. J’ai tenté de tirer mon lait mais je crois ne pas être au point sur les temps les plus propices : soit je tire lors d’une montée de lait et après je n’en ai plus suffisamment pour nourrir mon bébé au sein, soit je le fais après avoir allaité et là je ne suis pas productive, si je puis dire… Du coup je m’inquiète.

Je ne pense pas pouvoir m’organiser avec des biberons de lait maternel pour la nounou (et en plus j’ai peur de lui imposer des règles trop strictes quant à ces biberons) mais en même temps mon bébé n’a jamais pris de lait artificiel, alors que ce serait peut-être la solution la plus simple… Qu’en pensez-vous ? Que me conseillez-vous ? Je suis perdue…

La réponse de notre expert

WERNER Séverine
SW

Bonjour Madame,

Tout d’abord, félicitations pour votre allaitement exclusif de 4 mois, vous dépassez largement la moyenne française !

Vous allez reprendre le travail prochainement, vous allaitez et vous vous demandez quels choix vous allez faire et lesquels seront possibles pour vous, ce qui est source de stress et c’est normal…

Effectivement, il est important de demander de l’accompagnement dans votre situation.

Quand vous reprenez le travail en allaitant, il y a 3 choix possibles :
-Soit vous commencez un sevrage « en douceur », environ 3 semaines avant la reprise, et vous recommencerez le travail avec un bébé sevré.
-Soit vous mettez en place un allaitement mixte, c’est-à-dire alternance lait maternel et lait de préparation.
-Soit vous maintenez un allaitement exclusif en tirant votre lait au travail.

Chacun de ces choix est possible avec des conséquences santé différentes. Si votre bébé reste exclusivement allaité, il optimisera les bénéfices santé liés à l’allaitement (et vous aussi !).

J’ai bien compris que vous vous questionnez pour les 2 derniers choix.

Concernant l’allaitement mixte, vous gardez les tétées aux moments où vous êtes présentes (matin, soir, WE, jours de congés), vous remplacez les tétées où vous n’êtes pas là par une préparation de lait artificiel (env. 120/150 ml) et ce environ toutes les 3-4h.
Vous n’êtes pas obligée d’habituer votre bébé à l’avance (sauf si cela vous inquiète trop). Il peut toutefois être rassurant de tester le biberon à l’avance si c’est votre choix. S’il a réussi à téter une fois, il réussira par la suite. En revanche, il faudra faire attention à vos seins quand vous serez au travail, qu’ils ne s’engorgent pas. Vous pourrez exprimer le trop plein aux toilettes si cela devient inconfortable. La lactation s’adaptera ensuite à votre nouveau rythme.

Enfin, si vous souhaitez maintenir un allaitement exclusif, je vous conseille de vous équiper d’un bon tire-lait électrique double pompage et de recourir à une entreprise spécialisée de location de tire-laits (GRANDIR NATURE, SUCCKLE, …). Commencez le plus tôt possible à faire des petites réserves de lait que vous pourrez congeler avant la reprise (par ex 60 ou 90ml). Les premières fois, comme vous semblez l’avoir déjà expérimenté, on extrait peu de lait et c’est normal. Ne vous inquiétez pas des quantités. Je vous conseille de tirer, soit en simple pompage pendant que bébé tète, soit en double pompage après la tétée. On a souvent plus de lait le matin. Le lait se fabrique en continu, mais la vitesse de synthèse doit s’adapter à un changement de rythme donc il faut laisser quelques jours pour que les seins s’adaptent…

Une fois le travail repris, essayez de tirer votre lait au moins 2 fois dans la journée (matinée + pause déjeuner ou pause déjeuner et après midi).
En double pompage, la séance ne doit pas excéder 20mn. Vous pouvez relancer un réflexe d’éjection manuellement si par exemple vous n’avez plus de lait qui sort au bout de 10mn… Attention à l’hygiène donc pensez à bien vous laver les mains avant chaque séance. Le lait pourra être conservé au réfrigérateur ou dans une glacière.
Pour les recommandations de conservation du lait, allez voir le site de lllf et basez-vous donc sur les recommandations internationales.

Vous pourrez laisser à la nounou les biberons nécessaires (on compte en moyenne une prise alimentaire toutes les 3h et environ 120 ml). Vous pourrez laisser également des biberons ou sachets de lait congelé (si elle a un congélateur) afin qu’elle puisse avoir aussi des réserves. La nounou pourra fractionner les repas de bébé (par exemple, le 1er jour, ne pas faire réchauffer une trop grande quantité de lait car si bébé ne boit pas tout, il faudra jeter le reste au bout d’1h !). Une fois, l’adaptation mise en place, il n’y aura pas de différence pour elle entre un bébé nourri au lait maternel ou au lait de préparation. Vous lui donnerez au préalable les temps de conservation et les conseils de réchauffage (cf. LLLF).

J’espère avoir répondu le mieux possible à vos attentes. Je vous souhaite une bonne reprise et je suis sûre que saurez faire les bons choix pour vous et votre bébé !