> Bébé > Alimentation > La diversification > Diversification alimentaire : 6-12 mois
Diversification alimentaire : 6-12 mois
Alimentation variée
de 6 mois à 12 mois
Mémoriser Je vous recommande l'article "6 à 12 mois, une alimentation de plus en plus variée" sur le site mpedia.fr

6 à 12 mois, une alimentation de plus en plus variée

Entre 6 et 12 mois, la diversification se poursuit, en fonction des besoins nutritionnels de votre enfant (voir le tableau de la diversification). Votre bébé apprend peu à peu à tenir sa cuillère et à manger des aliments solides de plus en plus variés.

Vers 6 mois

L’allaitement ou les biberons continuent (2 à 3 biberons par jour). Une cuillère à soupe de farine, c’est à dire de céréales peut être ajoutée dans le biberon du matin et / ou du soir. L’un des biberons ou tétées de la journée est supprimé, généralement celui de midi, pour introduire d’autres aliments.

La grande nouveauté pour votre bébé à 6 mois, c’est en effet l’apparition des protéines autres que les protéines du lait. Viande, poisson ou œuf font donc leur entrée dans les menus de votre enfant, en toutes petites quantités. Prévoyez 2 cuillères à café de viande, poisson ou œuf mixé avec les légumes (purée maison ou petit pot). Toutes les viandes sont conseillées, viandes rouges ou viandes blanches, en évitant toutefois les abats et la charcuterie, à l’exception du jambon blanc, dégraissé et découenné. Pour les poissons, proposés deux fois par semaine, alternez les poissons maigres (cabillaud, merlan, sole, etc.) et les poissons plus gras (saumon, maquereau, sardine).

Ajoutez à ce mélange de légumes et de protéines, une cuillère à café d’huile végétale, avec une préférence pour l’huile de colza, ou une noisette de beurre (l’huile et le beurre ne doivent pas être cuits). Enfin, vous pouvez compléter ce repas par une compote de fruits cuits ou crus écrasés ou mixés.

Vous pouvez également commencer les laitages au moment du goûter. Yaourts ou petits suisses "spéciaux bébé" sont à privilégier car ils sont plus riches en fer, acides gras essentiels et vitamines et contiennent moins de protéines. Un boudoir, une croûte de pain, une compote peuvent compléter ce goûter.

Enfin, votre enfant peut commencer à découvrir le jus de fruit, le matin ou au dessert, sans  sucres ajoutés. Les fruits pressés peuvent être une bonne solution à condition d’être bus rapidement après leur préparation.

Vers 9 mois

Vous continuez à allaiter ou à donner 2 à 3 biberons par jour à votre enfant, avec une à deux cuillères à soupe de céréales dans le biberon du matin.

A partir de 9 mois, votre enfant peut commencer à savourer tous les légumes, qu’ils soient forts en goût ou riches en fibres. C’est la découverte des choux, raves, navets, le vert des poireaux, le céleri, les tomates, le fenouil, les betteraves rouges... Ajoutez toujours une à deux cuillères d’huile végétale (colza, noix, olive), ou une noisette de beurre cru ou une cuillère à café de crème fraiche. Une compote ou un "petit pot de fruits" ou un laitage  peuvent compléter le repas du soir.

Votre bébé déguste désormais de plus en plus souvent les légumes ou les fruits en morceaux, qu’il prend plaisir à attraper avec ses doigts dans son assiette.

vers 1 an

L’alimentation de votre enfant est désormais diversifiée, mais il se nourrit encore de lait. Il a besoin d’environ 500 à 800ml de lait ou équivalents laitiers (laitages et fromages) par jour, mais ne lui en donnez pas trop, il risque d’avoir un apport trop riche en protéines. Un yaourt ou 15 grammes  de gruyère équivalent à 100 ou 120g de lait. Vous passez du lait 2ème âge au "lait de croissance" qui peut être liquide ou en poudre (sans sucre et sans vanille). Si l’on utilise du lait de vache ce doit être du lait entier pour apporter à l’enfant  la quantité de lipides recommandée. Cependant le lait de croissance doit être préféré car il apporte davantage de fer, d’acides gras essentiels et de vitamines, moins de protéines et de sels minéraux.

Votre enfant découvre désormais tous les aliments. N’hésitez pas à varier tous les fruits et légumes, à lui faire découvrir de nouvelles saveurs, sans oublier les abats et les fruits de mer par exemple. Les fromages un peu forts ne sont pas interdits. Afin de diversifier et d’agrémenter les petits plats de bébé, en particulier des légumes un peu fades, jouez avec les herbes aromatiques (basilic, persil, ciboulette, estragon, aneth, laurier, thym, romarin,) ou les épices : muscade, cumin, coriandre, en évitant poivre et piment. Les épices peuvent aussi être invités dans les desserts : vanille, cannelle, etc.

Les fritures sont à éviter, ainsi qu’un abus de sel ou de sucre dans les menus de votre enfant. Enfin, ne l’incitez pas au grignotage entre les repas. Il va apprendre peu à peu à apprécier votre cuisine. Vos habitudes culturelles et familiales sont importantes à partager avec votre bébé, n’hésitez pas à lui faire découvrir.

Les questions de parents sur la diversification entre 6 et 12 mois

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 29/11/2012 Mis à jour le 31/05/2016
Sources

Bocquet A. La diversification alimentaire. In : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012:175-91.

ESPGHAN Committee on Nutrition; Agostoni C, Decsi T, Fewtrell M et al. Complementary feeding: a commentary by the ESPGHAN Committee on nutrition. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2008; 46: 99-110.

Turck D. Historique de la diversification alimentaire. Arch Pediatr. 2010; 17 (Suppl 5): S191-4.

Ghisolfi J, Vidailhet M, Fantino M, Bocquet A, Bresson JL, Briend A, Chouraqui JP, Darmaun D, Dupont C, Frelut ML, Girardet JP, Goulet O, Hankard R, Rieu D, Turck D; Comité de nutrition de Société française de pédiatrie. Lait de vache ou lait de croissance. Quel lait recommander pour les enfants en bas âge (1-3 ans) ? Arch Pediatr. 2011 Apr;18(4):355-8.

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Afssa - Avis du 1er mars 2010 relatif à l’actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras

Mémoriser Je vous recommande l'article "6 à 12 mois, une alimentation de plus en plus variée" sur le site mpedia.fr