Partager

Jusqu’à quel âge peut-on allaiter son enfant ?

Mis à jour le 22 mars 2019 Dr Nathalie GELBERT

1

Jusqu’à quel âge peut-on allaiter ? C’est la question que se pose Marion qui aimerait pouvoir concilier allaitement et travail pendant au moins plusieurs mois. Notre pédiatre, lui répond.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Marion, maman de Gabin, 5 mois et demi

« Je suis maman d’un petit garçon qui a 5 mois et demi. Je n’ai pas encore repris le travail parce que j’ai pu cumuler beaucoup de congés en retard, mais la reprise ne devrait plus tarder. Je me demandais pendant combien de temps on pouvait allaiter. J’aimerais bien réussir à continuer à allaiter Gabin à 100% pendant encore plusieurs mois si possible. J’ai prévu de tirer mon lait à mon bureau. J’ai vu avec mon patron, on va pouvoir aménager une petite pièce spécialement. Mais est-ce qu’avec le travail et la fatigue, j’aurais assez de lait pour l’allaiter pendant 1 an voire peut-être même plus ? »

L’avis de notre pédiatre

En réalité, l’allaitement peut être continué aussi longtemps que le bébé et sa mère le désirent. Pour la santé de votre enfant et la vôtre, il est d’ailleurs recommandé d’allaiter exclusivement pendant 6 mois (ou au moins 4 mois) puis de diversifier progressivement l’alimentation de votre bébé (c’est-à-dire commencer à donner d’autres aliments que le lait). Il est recommandé de continuer d’allaiter, si vous pouvez et le souhaitez, pendant la période de diversification jusqu’à l’âge de 1 an ou même davantage (l’OMS recommande de poursuivre l’allaitement jusqu’aux 2 ans de votre bébé).

Durant sa première année, le lait reste son aliment principal. Sachez Marion que beaucoup de femmes soutenues par le papa et leur entourage réussissent à allaiter tout en travaillant. Seulement, à la reprise du travail, il faut accepter une période de quelques jours un peu difficile, le temps que votre bébé s’adapte à la séparation, au changement de rythme et au remplacement des tétées au sein par des biberons de lait maternel.

En cas de baisse de la lactation, qui est souvent due au stress ou au rythme soutenu travail/maison, il faut savoir se reposer pour relancer la production de lait. En soirée justement, la tétée des retrouvailles après une journée de travail est un moment de repos obligé pour vous, profitez-en. N’hésitez pas non plus à multiplier les tétées si besoin : pendant les jours de repos, mettez votre enfant plus souvent au sein et au travail, tirez votre lait une ou deux fois de plus dans la journée.

Allaitez tant que vous en avez envie, et tant que votre bébé est, lui aussi, content de téter, mais sachez ne pas culpabiliser si vous devez compléter avec du lait artificiel ou des aliments à la cuillère.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Le guide de l’allaitement maternel édité par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) et le Ministère de la santé. 68 pages

Site internet de la Coordination Française pour l’Allaitement Maternel (COFAM)

Site internet www.santeallaitementmaternel.com

L’allaitement de la première à la dernière tétée : CD-Rom réalisé par l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) avec le concours des Lactariums de France et de l’Union régionale des médecins libéraux (URML). Tremey L, Gelbert N, Schelstraete C.

Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l’enfant et de sa mère. Comité de nutrition de la Société Française de Pédiatrie. Coordination D. Turck. Archives de pédiatrie. Octobre 2012 ; volume 19, supplément 3 : p.S77- S96

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.