Partager

Tous les fruits sont-ils bons pour bébé ?

Mis à jour le 04 janvier 2018

1

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

A 6 mois, peut-on donner tous les fruits pour la diversification ?

Au début de la diversification on propose les fruits cuits en compote, Pour les fruits très acides (abricot, prunes, etc.) il est possible d’adoucir la compote avec de la pomme ou de la poire. Les agrumes (mandarine, clémentine ou orange) sont habituellement débutées sous forme de jus: à boire ou à mettre dans la compote de pomme. Certains fruits comme la banane ou le melon peuvent être débutés sous forme crue.

Puis vers 6 mois on peut commencer les fruits crus bien mûrs écrasés ou mixés.

Entre 6 et 9 mois, selon les compétences et l’envie de l’enfant on propose des morceaux de fruits à prendre avec les doigts.

  • Il est préférable de proposer un seul fruit par jour afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque fruit. Si l’on donne des «petits pots» il faudra préférer les «monosaveurs» jusqu’à 9 mois environ.
  • Tous les fruits sont possibles, même le kiwi, les fruits rouges et les fruits exotiques. Vous pouvez même proposer du melon, du raisin (enlever la peau et les pépins), et de l’ananas qu’il faut choisir très mûr et donner en quantités limitées à cause de l’apport de fibres.
  • Il est conseillé de changer de fruit chaque jour, pour que votre enfant accepte ensuite plus facilement les aliments nouveaux.
  • S’il refuse un fruit il faut lui proposer de nouveau un autre jour, sans le forcer; il ne faut pas se décourager après plusieurs refus mais savoir persévérer au moins une dizaine de fois, jusqu’à ce que le fruit initialement refusé soit finalement accepté et apprécié.
  • A cet âge l’arachide (cacahuète) et les fruits à coque (noix, noisette, amande, etc.) peuvent être introduits progressivement et en petites quantité, mais à condition d’être très finement écrasés et cuits, incorporés dans des pâtisseries comme les biscuits (pour éviter le risque de fausse route et inhalation bronchique).

Actuellement on recommande de proposer les fruits réputés allergisants comme le kiwi, les fruits exotiques, l’arachide ou les fruits à coque dès l’âge de 4 à 6 mois car il semble qu’ainsi on réduise le risque allergique de ces fruits.

Cet article vous a-t-il été utile ?

1. D. Turck et le Comité de Nutrition de la Société française de pédiatrie. Diversification alimentaire : évolution des  concepts et recommandations. Archives de Pediatrie 2015;22:457-460.

 

2. Perkin MR et al. Enquiring early about tolerance (EAT) study: feasibility of an early allegenic food introduction regimen. J Allergy Clin Immunol 2016;137:1477.e8 – 86.e8

 

3. Du Toit G et al. LEAP Study Team. Effect of avoidance on peanut allergy after early peanut consumption. N Engl J Med 2016;374:1435 – 43.

 

4. Ierodiakonou D et al. Timing of allergenic food introduction to the infant diet and risk of allergenic or auto- immune disease. A systematic review and meta-analysis.
JAMA 2016;316:1181 – 92. 

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !