Partager

La diversification mois par mois du PNNS

Mis à jour le 22 mars 2019 L'équipe de rédaction

Écrit par l'équipe de rédaction

1

Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) propose un tableau détaillé sur la diversification de l’alimentation du premier mois jusqu’à l’âge de 3 ans. En savoir plus sur l’introduction des aliments.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Le PNNS

Le Programme National Nutrition Santé est un plan de santé publique mis en place en janvier 2001 par le ministère de la Santé. Son objectif est d’améliorer l’état de santé de la population, en particulier dans les domaines de l’obésité, des maladies cardio-vasculaires et des cancers, en s’appuyant sur le facteur déterminant que constitue la nutrition. Il repose sur l’amélioration de la consommation alimentaire et la promotion de l’activité physique.

Le PNNS 1 (2001 – 2005) a défini 9 objectifs prioritaires chiffrés et 9 objectifs plus spécifiques visant des groupes à risque. Ces objectifs ont été retenus sur les bases de l’expertise scientifique du Haut Comité de la santé publique publiée en septembre 2000. La plupart de ces objectifs concernent les enfants et deux d’entre eux portent sur des sujets particulièrement importants en termes de santé publique : la promotion de l’allaitement maternel et la prévention de l’obésité.

Ce premier PNNS 1 a été suivi d’un PNNS 2 de 2006 à 2010, puis d’un PNNS 3 de 2011 à 2015. Le PNNS actuel est établi pour 2019-2023. De nouvelles recommandations pour le PNNS sont en préparation après la publication de l’avis de l’ANSES en 2019 [1] et du HCSP en 2020 [2] sur les repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans.

Tableau du PNNS

Le tableau ci-après correspond à la dernière version mise en ligne. Il diffère de celui présent sur les carnets de santé de vos enfants qui était basé sur le PNNS 1.

Selon les recommandations de l’ANSES, le poisson est recommandé 2 fois par semaine (mais pas plus), frais ou surgelé, non pané :

  • 1 fois du poisson maigre (cabillaud, colin, merlan, sole, etc.),
  • 1 fois du poisson gras (saumon, maquereau, sardine, hareng).

Il faut éviter certains poissons apportant potentiellement du PCB (polychlorobiphényle) comme l’anguille, le barbeau, la brème, la carpe, le silure, ou du méthyl-mercure : espadon, marlin, siki, requin et lamproie. La consommation des poissons prédateurs sauvages doit être limitée : lotte (baudroie), (bar), bonite, empereur, grenadier, flétan, brochet, dorade, raie, sabre, thon…

Il est conseillé d’ajouter 1 cuillère à café d’huile végétale crue dans les légumes (huile de colza, noix, soja, et parfois olive, en évitant tournesol, maïs, pépins de raisin et arachide). De temps en temps on peut remplacer l’huile par 1 noisette de beurre cru ou 1 cuillère à café de crème fraiche non cuite.

 

Rappel des quantités recommandées entre 6 et 12 mois

Rappel des quantités recommandées entre 12 et 24 mois

Rappel des quantités recommandées entre 24 et 36 mois

Cet article vous a-t-il été utile ?

Programme National Nutrition Santé

[1] Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) Avis du 12 juin 2019 relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 0 à 3 ans

[2] Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Avis du 30 juin 2020 relatif à la révision des repères alimentaires pour les enfants âgés de 0-36 mois et de 3-17 ans

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

QUIZ Vaccination infantile

Découvrez l'article

Développement de l’enfant, notre dossier spécial

Voir le dossier

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Nos pédiatres sont bénévoles et ne peuvent répondre qu'à un nombre limité de questions par jour. Le nombre maximal de questions a été atteint, n'hésitez pas à revenir sur le site ! Ce service est ouvert du lundi au vendredi midi. Pour toute question concernant la santé de votre enfant, rapprochez-vous d'un professionnel de santé. A NOTER : - Pour toutes les questions concernant le SOMMEIL, il existe déjà sur le site beaucoup de questions auxquelles les pédiatres ont déjà répondu. Etant donné que les pédiatres sont très sollicités et ne peuvent répondre qu'à un nombre limité de questions, nous vous invitons à faire une recherche sur le site avant de poser votre question.