Partager

Sommeil chamboulé à 7 mois : que faire ?

Dernière question posée le 14/06/2021

Bonjour,

Mon bébé de 7 mois a rapidement fait ses nuits aux alentours de 3 mois 1/2. Après 3 mois de coliques intenses et un RGO/œsophagite, nous respirions. Pendant ces 8 semaines de confinement, les 6 premières se sont déroulées parfaitement : sieste, journée, soir. L’endormissement était facile, on la déposait dans son lit la journée et elle s’endormait, le soir un rituel de 15 min et éveillée dans son lit, elle s’endormait paisiblement. Un court épisode des dents a révolutionné tout cela puis tout est rentré dans l’ordre. En revanche, depuis 2 ou 3 semaines, les siestes sont devenues plus compliquées, il fallait la bercer un peu avant de la mettre au lit. Puis le soir est devenu également plus compliqué, il faut maintenant la bercer davantage avant de la mettre au lit. Elle se débat et fait des sourires, parle quand elle est posée alors qu’elle semble fatiguée (râle, se frotte les yeux, se gratte la tête). Elle met davantage de temps à s’endormir. Nous essayons de la laisser le faire seul mais c’est souvent peine perdue et pleurs pendant de longues, très longues minutes. Hier soir, pour la première fois, elle s’est réveillée en larmes, 3h après son coucher. Il a fallu la bercer, rien d’autre (mots rassurants, caresses) ne semblait fonctionner. Depuis quelques jours, elle râle la journée, semble impatiente. Il est parfois impossible de la poser au sol alors qu’elle se déplace beaucoup, commence à se mettre à genoux. Elle a vu le pédiatre la semaine dernière : tout est normal. Nous ne savons plus trop sur quel pied danser. Est-il possible qu’elle s’ennuie la journée ? Est-elle trop fatiguée (3 siestes/jour pourtant) ? Fait-elle des “caprices” ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Vous savez ce n’est pas toujours facile d’élever un enfant… Et, comme vous, beaucoup de parents se sentent démunis lors de ces périodes difficiles. L’enfant est un être en développement et ce développement n’est pas linéaire, il y a des hauts et des bas, des moments faciles et d’autres moins exactement comme nous les adultes… C’est parfois un peu angoissant de grandir et, en particulier à son âge, se profile cette période d’anxiété du 8ème mois.

Je trouve que ce que vous faites est parfait et je ne saurais vous recommander rien d’autre si ce n’est d’accepter qu’elle crie un peu. Ce ne sont pas des caprices à proprement parler mais peu à peu elle s’affirme et exige ! Elle a été bercée longtemps, vous lui avez bien expliqué qu’elle doit dormir et, si elle ne veut pas, elle peut jouer avec son hochet ou quelque chose que vous lui donnez mais vous ne reviendrez pas. Evidemment on ne laisse pas hurler un bébé de cet âge plus de 10-15 mn environ selon l’intensité des cris. Mais il faut bien accepter qu’elle crie un peu .

Je ne vous apporte pas une solution miracle. Oui je pense que plus un enfant grandit et plus il a besoin d’activités. Elle s’ennuie un peu si vous ne vous occupez pas d’elle et elle crie pour vous demander de le faire (ce n’est pas un caprice mais un appel), à vous de lui apprendre que vous ne pouvez pas céder à tout tout le temps et surtout immédiatement ….

Voilà c’est un mauvais moment mais je suis sûre que ça va passer. Patience !