Partager

Réveils fréquents dans la nuit à 16 mois : terreurs nocturnes ?

il y a 9 mois

Bonjour,
Notre bébé de bientôt 16 mois avait un bon sommeil jusqu’à cet été début août, où elle a commencé à crier certaines nuits, surtout en début de nuit entre 22h et 00h de façon ponctuelle. Depuis 3 semaines, elle crie au moins une fois par nuit toujours au début et se rendort seule. Par contre depuis 15 jours, toutes les nuits notre bébé se réveille en hurlant à 3h du matin (à 15 minutes près chaque nuit), se met assise dans son lit et nous sommes obligés de la porter et de dormir avec elle dans notre chambre pour qu’elle se rendorme. Certaines nuits, elle est difficilement consolable et d’autres, se rendort en 3 minutes avec nous…
Nous sommes démunis face à cette situation qui dure et nous fatigue également. Et nous voyons également que notre bébé est fatiguée aussi.
L’endormissement se déroule plutôt bien entre 20h30 et 21h15 environ et les siestes également se déroulent bien (elle ne dort plus le matin).

Merci de votre retour et de votre œil expert !

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Non, ce ne sont pas des terreurs nocturnes car dans ce cas les enfants ne sont pas réveillés, ils hurlent et se débattent en dormant. Dans le cas de votre petite fille, il s’agit de cauchemars qui la réveillent ou simplement de réveils simples entre deux cycles de sommeil. Votre petite angoisse à se retrouver seule dans le noir. Il convient donc d’aller la voir, de l’apaiser, de la prendre éventuellement dans les bras (pas forcément, parfois la recoucher et la caresser suffit) et de repartir. Moins vous en ferez et moins vous aurez de risque de pérenniser ses réveils, quitte à la laisser pleurer une fois qu’elle vous a vu et qu’elle a été consolée et recouchée, même s’il vous faut y revenir quelques minutes plus tard si elle hurle trop.

C’est une mauvaise période qui va passer. Soyez gentils et compatissants mais pas trop complaisants. Elle doit vous sentir gentils mais fermes comme toujours. Sinon cela va durer…

Bien sûr, il est important de réfléchir à si quelque chose de perturbant est survenu dans votre vie ou dans la sienne qui pourrait être modifié pour plus de sérénité globale. Souvent la simple acquisition de la marche perturbe le sommeil d’un enfant et ça…on n’y peut rien.

Bon courage.