Partager

Cododo avec bébé de 18 mois, comment le rendre autonome ?

il y a 7 mois

Bonjour,
Mon fils de 18 mois ne fait pas ses nuits et nous avons, bien malgré nous, certainement pris de “mauvaises habitudes” avec lui, qui consiste à le prendre avec nous dans la nuit.

Notre situation est plutôt atypique. Aux 7 mois de notre fils, papa ronflant trop fort (maladie), nous avons fait chambre à part pour nous reposer. Avec les dents, la marche à 9 mois et un déménagement en préparation, lorsque le petit pleurait beaucoup, papa le prenait avec lui (car je prenais le relais la journée). Nous avons déménagé (du Québec à la France) à ses 12 mois.

Depuis, nous vivons hébergés dans la belle famille (qu’il a enfin pu rencontrer, le covid ayant empêché les voyages dès la grossesse/accouchement).
Au début nous étions les 3 dans la même pièce, lui dans son lit à coté du nôtre, mais il finissait toujours dans notre lit. Papa ronflant toujours, l’un de nous, en alternance, allait dormir dans une autre pièce. Depuis peu, notre fils, maintenant de 18mois, dort dans le bureau aménagé du mieux possible pour être “sa chambre”.

Tout est temporaire mais cette situation est difficile pour nous parents car ce n’est pas ce que nous souhaitions pour notre fils ni pour nous car nous nous plaisions au Québec. C’est difficile de lui cacher nos sentiments dans ce contexte. Nous espérons retrouver un foyer à nous rapidement…

En attendant, comment faire pour que notre fils, sans qu’il soit encore chez lui, dans sa propre chambre, puisse apprendre à se rendormir seul ?
Un matelas est installé dans sa chambre, car il nous réclame encore.

C’est un petit très actif, plutôt joyeux et curieux. Mais il est depuis quelques temps dans une période de frustrations/colères face aux refus que nous lui mettons (téléphone, tv, ce qui pourrait être dangereux pour lui, etc…). Il crie et se jette au sol, se tapant la tête parfois. Il peut aussi nous frapper mais c’est devenu occasionnel, heureusement. N’étant pas “chez nous” les règles, notamment les écrans, ne sont pas toujours suivies non plus, à mon regret… il s’énerve quand ça s’arrête ou ne fonctionne plus.

Ses horaires sont plutôt un couché vers 20h30, réveil dans la nuit vers 23h30 pour nous réclamer puis debout vers 08h. Biberon dans la nuit parfois avec un horaire variable (il n’en veut quasiment plus).
Sieste l’après-midi vers 14h00 de 2h environ (~45 premières minutes seul).
À noter qu’il s’endort plutôt bien (sauf si énervement ou pas envie de sieste par exemple) et toujours dans son lit, après l’avoir bercé et la veilleuse musicale mise. On le couche plus ou moins éveillé.

Dans cette situation, comment accompagner notre fils dans ses apprentissages et sa sérénité pour dormir et aussi pour l’apaiser en journée pour favoriser le coucher ? Nous essayons de ne pas culpabiliser face au “cododo” que nous pratiquons (nous profitons aussi de ce moment pour le cajoler) mais dans l’idéal, pour lui et pour nous, nous souhaitons vraiment parvenir à cette autonomie.

Un gros merci pour votre aide et pour ce que vous faites pour tous les parents comme nous en quête de réponses.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je souris car vous me demandez comment faire pour que votre enfant soit serein et comment l’apaiser pour dormir alors même que vous mêmes (et vous me le dites bien) n’êtes pas du tout sereins ni paisibles du fait de votre vie actuelle.

Vous me demandez comment faire pour qu’il soit autonome pour le sommeil et n’ait plus besoin de vous et en même temps, vous me dites que vous aimez bien cette situation puisque vous en profitez pour le cajoler… Alors, c’est compliqué de vous répondre.

Je ne sais pas combien de temps va durer ce mode de vie “temporaire”  mais pourtant l’attitude à adopter dépend de cela.

Si c’est pour peu de temps, j’ai envie de vous dire de ne pas vous tracasser et de continuer comme actuellement. Il sera bien temps, après régularisation de votre situation, de passer à de nouvelles habitudes de sommeil plus logiques et habituelles.

Si c’est pour longtemps et que vous voulez déjà régulariser tout cela, il “suffit” de dire à votre enfant que vous avez pris la résolution de ne plus vous lever la nuit… Il “suffit” de savoir dire “non” à un enfant ! Dire “non” n’est pas du désamour mais au contraire une preuve d’amour que de vouloir mettre un cadre de vie qui rassure. Bien sûr votre enfant ne va pas se laisser convaincre tout de suite et je suis sûre qu’il va hurler tellement que toute la famille va être réveillée et que cela risque de poser des problèmes…. disons diplomatiques avec ses grands parents.

Il en est de même pour les colères face aux frustrations : elle sont parfaitement normales car il faut qu’un enfant apprenne à supporter les frustrations et tant qu’il ne l’a pas appris, et il faut beaucoup de temps, il fera des colères. Il l’apprendra d’autant plus et mieux que ses parents sauront l’accompagner en ne cédant pas et en se montrant sereins devant ses colères.

Je ne connais vraiment que deux attitudes devant des habitudes de sommeil particulières : soit les conserver et attendre qu’elles cessent seules (ce qui peut être très long) soit être fermes et déterminés et ne plus céder aux appels de votre enfant sauf à le prendre quelques secondes pour le rassurer sur votre présence et le reposer immédiatement une fois apaisé pour lui confirmer votre …. décision et détermination.

Il vous faut donc bien réfléchir à ce que vous voulez avant de le mettre en place pour tenir le coup…

Bon courage et bonne chance.