Partager

De retour de maternité : les premiers bobos de bébé

Mis à jour le 24 juillet 2014

1

Vous voilà de retour de la maternité avec votre nouveau-né. Les premières semaines apportent parfois leur lot de petits bobos : éruptions cutanées, écoulements des yeux, maux de ventre… Comment prendre soin de ces troubles bénins dans la sérénité ?

Quelques questions au docteur Marie-José Simon-Guédiri.

Si mon nouveau-né a…

Sommaire de l'article

…la peau très sèche, qui pèle même un peu. Comment y remédier ?

Ce petit problème dermatologique – la peau sèche, qui desquame, on parle de xérose – est fréquent : le mieux est d’appliquer sur sa peau un émollient qui rétablira la barrière cutanée. Passez-lui quotidiennement la crème sur tout le corps en le massant doucement… Votre bébé saura apprécier !

…des boutons rouges sur le visage… on dirait de l’acné !

Votre bébé a en effet ce qu’on appelle l’acné du nouveau-né qui apparaît entre la fin du premier mois et le début du deuxième, et disparaît spontanément au bout de quelques semaines. Il n’y a rien à faire…qu’à attendre que ça passe. Le médecin prescrit parfois une crème anti fongique.

…des petits points blancs disséminés sur le nez, les joues et le menton.

Votre nourrisson a des grains de milium, une affection cutanée bénigne due à une rétention de sébum. Ces boutons ne sont pas contagieux et durent quelques semaines avant de disparaître d’eux-mêmes. Il n’y a pas de traitement particulier.

…des tâches irrégulières rougeâtres, entourant parfois des petites surélévations un peu jaunes, qui apparaissent et disparaissent en plusieurs points du corps…

Sans doute est-ce un érythème toxique, très fréquent dans les deux ou trois premières semaines de vie. Il n’y a rien à faire, ces tâches, bénignes, disparaîtront du jour au lendemain.

…des tâches blanchâtres sur la langue, à l’intérieur des joues et sur le palais…

Il s’agit probablement de muguet (une infection des muqueuses buccales due à un champignon microscopique). Le muguet est fréquent chez les nourrissons et s’accompagne souvent d’un érythème fessier. Il dure environ une à deux semaines. Comme il est parfois provoqué par des téterelles ou des coupelles mal nettoyées, il est important que vous respectiez bien les règles d’hygiène : lavez soigneusement les tétines, téterelles, sucettes, etc… après usage, stérilisez-les et si vous allaitez, nettoyez bien vos mamelons après chaque tétée. Votre médecin peut éventuellement prescrire un fongicide léger à passer à l’intérieur de la bouche de votre bébé.

…les fesses très rouges et irritées…

Votre nourrisson a soudain les fesses, le bas du dos et du ventre très rouges : il souffre vraisemblablement d’un érythème fessier, très fréquent chez les bébés. Il y a plusieurs causes possibles à cela (alimentaire, bactérienne ou mycosique, ou de contact : intolérance des couches, des produits de soin ou de nettoyage…). Mieux vaut consulter votre médecin pour qu’il définisse précisément l’origine de l’érythème afin de prescrire le traitement adapté. Dans tous les cas, il vous est conseillé de lui laver les fesses avec du savon surgras, de bien rincer et de sécher par tamponnement plutôt que par essuyage pour ne pas irriter la peau. L’usage de teinture comme l’éosine peut faciliter la cicatrisation. Appliquez ensuite sur les plaies une pâte à l’eau à l’oxyde de zinc. Vous pouvez changer fréquemment votre bébé en veillant à ne pas trop serrer les couches. Le laisser un peu les fesses à l’air contribue à améliorer le problème, mais ce n’est pas toujours facile à faire en pratique.

…les yeux qui pleurent en permanence ?

Si votre nourrisson souffre d’un larmoiement excessif et continu d’un œil ou des deux yeux, il s’agit probablement d’une obstruction du canal lacrymal, une dacryocystite. Le mieux à faire est de lui laver régulièrement les yeux avec du sérum physiologique ou des larmes artificielles, et de lui masser doucement, légèrement le canal lacrymal. Si l’infection s’installe, mieux vaut alors consulter votre médecin qui vous prescrira sans doute un collyre antiseptique ou vous orientera vers un ophtalmologiste.

S’il est tout rouge, qu’il pleure, semble inconsolable, replie ses jambes sur l’abdomen et se tortille…

Votre bébé souffre certainement des coliques du nourrisson. Il a des gaz, des ballonnements et peut-être un peu de difficultés à évacuer ses selles ce qui explique ses pleurs parfois impressionnants… mais sans gravité, rassurez-vous. Les coliques sont fréquentes (notamment si votre bébé est nourri au sein) et s’améliorent avec le temps. S’il est nourri au biberon, vérifiez au moment de sa préparation que vous respectez bien les doses prescrites par le fabricant de lait. Il faut éviter aussi des changements successifs de lait. Un changement de lait ne doit se faire que sur conseil de votre médecin. Enfin, vous pouvez aider votre bébé et le soulager en lui faisant faire une petite gymnastique des jambes (vous remontez ses jambes puis les dépliez doucement à la manière d’une grenouille).

Si son cordon ombilical ne tombe pas et suinte ?

En moyenne, le cordon tombe une ou deux semaines après la naissance. Il est important qu’il soit propre et sec (on le désinfecte quotidiennement même plusieurs jours après qu’il soit tombé pour éviter tout risque d’infection). Veillez à ce que la couche se situe en dessous de l’ombilic. Que le cordon noircisse est tout à fait normal. Une fois tombé, il faut le temps de la cicatrisation, et il peut y avoir un peu de sang ou un peu de suintement. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter de cela. Par contre, si vous constatez une altération de l’état général de votre enfant (fièvre, perte d’appétit, fatigue…), et si la zone autour de nombril vous semble rouge ou enflée, et dégage une odeur désagréable, s’il y a un écoulement permanent… ce sont des signes possibles d’infection qui nécessitent une consultation chez le médecin.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Docteur Marie-José Simon-Guédiri
American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages
Pathologies courantes néonatales – ASINCOPROB

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !