Partager

Quelles couches choisir ?

Mis à jour le 24 janvier 2019

1

Le choix des couches n’est pas toujours évident quand on voit la variété des propositions faites aux parents.Si vous souhaitez limiter l’impact des certains agents potentiellement toxiques sur la santé de votre bébé et qui se retrouvent pourtant largement dans la composition des couches jetables (polypropylène notamment), certains types de couches sont à privilégier. Faisons le point !

Sommaire de l'article

Les critères de choix à prendre en compte

Lorsque vous vous renseignez sur les meilleures couches à choisir pour votre bébé, un certain nombre de critères sont à évaluer, en fonction de ce qui est important pour vous, de votre mode de vie, … :

  • respect de la santé de votre tout-petit, à court comme à long terme
  • préservation de l’environnement
  • hygiène et confort : effet « fesses au sec », moelleux
  • facilité d’utilisation: rapidité, simplicité de la pose et du retrait de la couche, utilisation en toutes circonstances
  • solidité des attaches
  • nécessité ou non de tâches complémentaires (lavage, séchage, etc.)
  • coût
  • efficacité anti-fuite et absorption

Dans son rapport du 23/01/2019, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail) évalue les risques liés aux substances chimiques présentes dans les couches pour bébé. A partir d’essais réalisés sur des couches jetables et leur usage, l’expertise de l’Agence a mis en évidence des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques. Au regard des risques que peuvent présenter ces substances pour la santé des tout-petits, l’Anses recommande :

  • de les éliminer ou de réduire au maximum leur présence dans les couches jetables,
  • de renforcer le contrôle de ces substances dans les couches mises sur le marché,
  • de mettre en place un cadre réglementaire plus restrictif sur ces produits.

Nos experts vont suivre les réactions des fabricants de couches et attendent plus d’informations se fondant sur des données scientifiques afin de vous apporter à vous, parents, plus d’éléments concrets pouvant vous aider dans votre choix.

Les couches jetables biodégradables

Sans parfum ni colorant, elles sont constituées d’un minimum de 70% de matières naturelles :

  • amidon de maïs pour l’enveloppe extérieure,
  • cellulose non blanchie pour la couche absorbante,
  • voile isolant 100% non chimique.

Les avantages :

  • identiques au couches jetables traditionnelles, elles sont plus respectueuses de la santé du bébé et de l’environnement.

Les inconvénients:

  • non commercialisées dans toutes les grandes surfaces,
  • coût plus élevé que les couches jetables traditionnelles.

A noter : on les jettera néanmoins avec les déchets ménagers au même titre que les autres couches jetables, puisqu’elles ne sont pas biodégradables à 100%.

Les couches lavables

Alternative moderne, écologique et économique aux couches jetables, celles-ci sont composées au centre d’une partie lavable qui peut être de différentes matières (coton, chanvre, flanelle, bambou ou microfibre) et d’un voile de protection biodégradable, au contact de la peau du bébé.

Les avantages:

  • Il suffit de 20 à 40 couches lavables jusqu’à ce que l’enfant soit propre.
  • Le coût final est moins élevé que pour les couches jetables, sachant qu’il faut prévoir un investissement de départ.
  • Elles sont dépourvues de tout produit chimique habituellement présents dans les couches jetables.
  • Elles génèrent très peu de déchets.

Les inconvénients :

  • Elles ne s’achètent que dans les magasins spécialisés ou sur internet.
  • Elles sont plus épaisses que les couches jetables.
  • Le stockage et l’entretien des couches souillées nécessite un peu plus de temps de la part des parents.

A noter : certaines associations et entreprises proposent des services de location de couches lavables (quelques unes gèrent même leur nettoyage !) pour vous permettre de tester leur utilisation sans avoir à faire l’investissement nécessaire pour vous équiper.

Les couches jetables non biodégradables

La composition des couches jetables non biodégradables :

  • à l’extérieur une couche imperméable en matière plastique avec des attaches intégrales,
  • au centre des matières absorbantes: cellulose et gel absorbant,
  • au contact de la peau, une couche isolante protectrice en polypropylène.

Si vous êtes accros aux couches jetables non biodégradables, les couches porteuses du logo environnemental « Nordic Swan » ont une composition chimique moins nocive et sont donc à priviélgier.

Pour les autres types de couches, certains composants toxiques sont à limiter : furanes, glyphosate ou dioxines notamment.

Les avantages :

  • en vente partout, dans toutes les grandes surfaces, les pharmacies etc., leur prix est souvent plus abordable que les couches jetables biodégradables.

Les inconvénients:

  • Jusqu’à l’acquisition de la propreté, un enfant portera environ 3800 couches jetables. L’impact de ces couches sur l’environnement et sur la santé des bébés n’est donc pas négligeable !

Quelle taille pour ses couches ?

Une fois un type de couche adopté, on optera pour différentes tailles en suivant la croissance du bébé. Les tailles de couches sont définies par le poids de l’enfant et non par son âge car la corpulence varie d’un enfant à un autre. L’âge mentionné entre parenthèses ci-dessous correspond donc à une moyenne :

Couche taille 1: de 2 à 5kg (de la naissance à 2-3 mois)

Couche taille 2: de 3 à 6kg (de la naissance à 3-4 mois)

Couche taille 2: de 3 à 6kg (de la naissance à 3-4 mois)

Couche taille 3: de 4 à 9kg (de 2 mois à 10 mois)

Couche taille 4: de 7 à 18kg (de 6 mois à 3 ans)

Couche taille 4+ : de 9 à 20kg (plus de 10 mois)

Couche taille 5: de 11 à 25kg (plus de 18 mois)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Que Choisir N° 496 Octobre 2011 : Couches pour bébés, pourquoi dépenser plus ?

Que Choisir N° 496 Octobre 2011 : Couches pour bébés, l’écologie s’en mêle.

Les fIches techniques de L’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) juin 2012 : Impacts environnementaux des couches pour bébé.

France Nature Environnement, mai 2011 : Les couches lavables, état des lieux, enjeux et pistes pour agir.

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !