Partager

Comment gérer un enfant particulièrement demandeur d’un des deux parents ?

Dernière question posée le 10/12/2018

Bonjour,

J’ai des jumeaux de presque 16 mois Jade et Tom. La petite est très indépendante de caractère, par contre son frère semble avoir plus de «besoins affectifs» depuis sa naissance (grossesse très stressante avec une MAP à 24SA).

Depuis ses 9 mois il est très «maman». Il me semble que l’on parle d’angoisse d’abandon et de figure d’attachement. Je m’inquiete un peu car cela est très marqué chez Tom, alors que Jade se tourne aussi facilement vers mon conjoint que vers moi. Quand je suis présente à la maison, Tom ne peut être consolé que par moi et réclame constamment mes bras, refuse ceux de son père (13kg à porter, je dois dire que mon dos n’en peut plus !)

Ces derniers temps, lorsque c’est moi qui le met à la sieste, il refuse, je suis obligée de le laisser pleurer, ce qui me fend le coeur, et puis ça ne marche pas toujours… . Le soir je suis parfois obligée de m’isoler pour que mon conjoint le couche, sinon c’est la crise … Quand je ne suis pas là pour le coucher (car au travail) aucun problème pour le papa. Je précise qu’il s’en occupe presque autant que moi car je suis infirmière et que je fais les postes.

Je ne sais plus quoi faire, je pense qu’on ne parle pas de caprice à cet âge-là mais parfois ça en a tout l’air. Cela provoque des tensions avec mon conjoint car il pense que c’est à cause de moi que le petit réagit de la sorte. Il est vrai qu’en journée je ne le laisse pas trop pleurer et que quand il veut les bras et que je n’arrive pas à détourner son attention, je le prends. Je trouve que le laisser pleurer en dehors des siestes envenime les choses. Même la nuit j’ai peur d’aller dans sa chambre de peur qu’il ne veuille plus se rendormir. Je précise que ces derniers temps son sommeil nocturne est davantage perturbé avec l’acquisition toute récente de la marche et ses vilaines dents qui le travaillent (réveils nocturnes présents depuis la naissance).

Merci de bien vouloir m’aider car j’ai l’impression de délaisser ma petite fille et de ne pas réagir comme il le faudrait …

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Mais pourquoi donc pensez-vous délaisser votre petite fille puisque vous dites qu’elle va très bien ? Vous la délaissez, c’est sûr, si vous prenez Tom comme curseur de normalité… mais si vous prenez Jade comme référence : vous pourriez dire, a contrario, que c’est Tom qui abuse de vous.

Je comprends bien qu’on ne laisse pas pleurer un enfant de gaité de cœur si on peut faire autrement mais, en même temps, si vous avez mal au dos et si les conflits commencent à s’installer entre votre conjoint et vous, il faut bien établir des priorités et ne pas accepter que Tom vous accapare ainsi. S’il pleure et qu’il obtient aussitôt que vous le preniez, pourquoi voulez-vous donc qu’il cesse de pleurer pour obtenir d’être dans vos bras ? C’est sa demande et il a ce qu’il veut, donc… il demandera à nouveau ! Il aurait tort de se priver.

Or il a 16 mois maintenant et il doit pouvoir accepter certaines frustrations. Cet apprentissage est indispensable à la vie de relation. Aussi indispensable que l’attachement. A 16 mois, le plus gros de l’attachement est fait et il doit accepter de quitter votre proximité totale sans pour autant ressentir une « angoisse d’abandon » comme vous dites ( puisque vous êtes là) et c’est vous qui allez l’y aider en le rassurant de la voix, du sourire mais pas forcément en le prenant. Votre conjoint n’a pas vraiment tort … je ne dis pas que c’est « à cause de vous » que votre enfant est à ce point exclusif avec vous mais je dirais que, en tous cas, c’est à vous de faire la démarche de lui faire accepter un peu de distance, petit à petit.

Vous pouvez le faire avec le sourire, avec bienveillance mais aussi avec fermeté « non, mon chéri, je sais que c’est difficile pour toi mais je ne peux pas te prendre car j’ai mal au dos » ou « non, je ne peux pas aller te coucher, c’est ton Papa qui vient car j’ai ça à faire, je viendrai te faire un bisou après » (vous y allez et s’il crie, vous le laissez crier sans vous faire de souci, s’il vous sent calme et déterminée, il n’insistera pas.

Votre enfant grandit et l’idéal serait de modifier un peu vos rapports. Lui devrait accepter peu à peu les frustrations et vous vous habituerez peu à peu à ne pas satisfaire toutes ses demandes.

Essayez un peu avec ces simples conseils et si les choses semblent ne pas du tout évoluer, n’hésitez pas à consulter un psychologue pour enfant car il ne faut pas que les conflits s’installent trop entre votre conjoint et vous. Elever des jumeaux c’est très difficile au fil des mois, les trois premières années. Surtout avec une maman qui travaille à temps plein et en horaires décalés… Sachez vous préserver pour le bien vos enfants et pour le vôtre.