Partager

Seule pour avoir un bébé : savoir bien s’entourer et se faire confiance

Mis à jour le 31 mai 2016

1
(c) Pauline Bocquet

L’arrivée d’un nouveau né, même si elle est source de joie, est aussi source d’inquiétude si vous êtes confrontée à la difficulté d’assumer seule votre grossesse. L’essentiel pourtant n’est pas de rester seule, le secret est de savoir bien s’entourer.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Mère… pas si isolée que cela

On emploie souvent le terme de mère isolée. Or on est isolé lorsqu’on se replie sur soi-même, et au même titre qu’une maman, un couple ou une famille tout entière peut l’être. Ce n’est donc pas parce que vous êtes seule que vous êtes forcément isolée. Le tout est de savoir bien s’entourer.

Et justement, l’entourage a un rôle à jouer, qu’il s’agisse de membres de votre famille (parents, frères et sœurs, cousins), d’amis ou de voisins. Sachez vous faire aider et soutenir par toutes les personnes que vous côtoyez. Les premières semaines qui suivent la naissance de votre bébé, vous vivez dans un cocon avec lui.

Même lorsque le père est présent, il n’est pas simple pour lui de s’imposer dans cette relation. Ce rôle d’intermédiaire du père est pourtant nécessaire. Aussi lorsqu’il est absent, c’est cet entourage qui va permettre de vous ouvrir sur le monde extérieur.

L’isolement n’est pas une réalité sociale : en vous rapprochant le plus possible de vos voisins, en essayant de vous intégrer dans votre ville ou votre village (fêtes de quartiers, associations de proximités…), vous vous ouvrez sur le monde et évitez la solitude.

C’est en effet en vous appuyant le plus possible sur l’extérieur que vous trouverez de l’aide pour élever votre enfant. Il existe d’ailleurs dans certaines villes des centres d’accueil pour les familles mono parentales qui permettent de faire des rencontres, trouver de l’appui, des conseils, etc.

Profitez donc de chaque occasion qui vous est offerte pour rencontrer des gens, échanger, partager.

Votre bébé ne doit pas être le centre de votre monde

Votre bonheur ne doit pas dépendre uniquement de votre enfant, ce qui serait lourd à porter pour lui. En acceptant le soutien de vos proches, en confiant votre bébé de temps en temps, c’est important pour vous comme pour lui.

Cela vous permet de souffler un peu en faisant des choses qui vous plaisent et contribuent à votre épanouissement personnel (sorties, shopping avec des amies, sport, cinéma…). Votre enfant a besoin que vous ayez une vie à vous, votre vie d’adulte, et qu’il vous sente heureuse en dehors de lui, que ce soit sur le plan professionnel, amical ou sentimental.

C’est ce qui va l’aider plus tard à bien vivre les séparations nécessaires (entrée à la crèche, à l’école maternelle…). En pensant un peu à vous, vous aidez votre enfant à grandir. Ne donnez pas à votre enfant la responsabilité, trop lourde pour lui, d’être le seul responsable de votre bonheur…

La tentation de vouloir compenser

Il est fréquent de culpabiliser lorsqu’on vit seul avec son enfant. Et le risque est réel alors de vouloir pallier le vide de cette absence en le gâtant un peu trop ou en lui passant tout… Parfois aussi, la fatigue aidant, il est plus facile de céder.

En étant seule, tout repose sur vos épaules : votre travail pour subvenir à vos besoins, les tâches ménagères, l’éducation de votre enfant, les courses. Les responsabilités sont énormes, c’est vrai, mais en restant positive, en vous faisant confiance, en gardant bien à l’esprit que vous faites de votre mieux, et que vous y arrivez très bien, en étant fière de vous, vous devenez plus forte. Pour grandir, votre enfant a besoin de repères.

Votre assurance, la fermeté de vos réponses (non, ce n’est pas le moment de regarder la télévision…), lui donnent des limites et un cadre rassurant. Et c’est en vous sentant confiante en vous même que votre enfant peut avancer dans la confiance.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Aucune question n’a été posée sur ce thème précis, vous pouvez poser la vôtre à nos experts.

 

 

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !