Partager

Sommeil agité à 20 mois, maman épuisée : que faire ?

il y a 12 mois

Bonjour,

Ma fille a eu beaucoup de mal avec le lâcher prise et le sommeil nourrisson. Avec de l’accompagnement, elle a réussi à être autonome au sommeil et a faire des nuits depuis ses un an. L’acquisition de la marche et une capacité à se faire comprendre faisait qu’elle ne faisait plus de crises et avait arrêté de hurler. Depuis dimanche dernier, une sieste loupée et une tentative d’endormissement aux bras : c’est une catastrophe.

Bébé, elle refusait d’être bercée ou de venir dans notre lit alors qu’aujourd’hui elle ne réclame que ça mais ce n’est pas une solution. Nous enchaînons les nuits coupées et nous dormons très mal. Cette nuit nous l’avons prise avec nous mais c’était un jeu pour elle donc nous l’avons remise au lit en ne cédant pas. Résultats : près de 2h de hurlement en y allant souvent pour la rassurer. Elle a fini par se rendormir quand je suis restée avec elle mais les cycles sont courts (environ 1h30) et elle ne les enchaîne pas. Nous sommes démunis et ne savons plus quoi faire. J’ai fait une dépression post partum à cause du manque de sommeil et avec une semaine de nuits très compliquées j’ai peur de resombrer. Je ne sais pas quelle position adopter, ne pas céder et la laisser hurler, l’accompagner au sommeil en étant présente mais je ne peux pas faire ça toutes les heures…
Merci d’avance d’avoir pris le temps de me lire. Une maman qui vient de passer une nuit blanche et qui veut trouver des solutions pour stopper ça.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonsoir Madame,

Vous décrivez très bien les deux seules solutions qui existent et je ne peux absolument pas choisir pour vous tellement cela dépend de votre propre sensibilité et de votre choix éducatif. Des parents très fermes (ou vraiment très épuisés) choisiraient de la laisser pleurer en allant la voir de temps en temps mais ne céderaient pas. Des parents plus complaisants, resteraient auprès d’elle jusqu’à l’endormissement. Il s’agit de deux façons opposées de faire mais aucune ne prévaut sur l’autre, sauf celle qui vous correspond vraiment.

Ce que je puis dire c’est que, à 20 mois, après avoir expliqué à l’enfant et en allant la voir de temps en temps, il n’est pas violent de le laisser crier. Ce ne serait bien sûr pas la même chose à 6 mois, nous sommes d’accord.

Rester auprès d’elle ne vous reposera pas et cela risque de durer longtemps.

Je comprends que vous ayez besoin de beaucoup de sommeil et vous avez raison de vous préserver il faut donc que la papa partage les nuits avec vous.

Bon courage