Partager

Endormissement tardif et réveils nocturnes à 5 semaines

il y a 2 mois

Bonjour,

Mon bébé de 5 semaines n’arrive pas à s’endormir le soir avant minuit/1h du matin, il s’endort dans nos bras mais se réveille dès qu’on le pose dans son berceau, nous le reprenons et le rendormons à nouveau et cela pendant plusieurs heures…
De plus, il se réveille ensuite pour son biberon vers 5h et ne se rendort pas ensuite car même problème, refuse d’être posé…
Que faire ? Je ne peux pas le garder en écharpe de portage toute la nuit…
Merci de vos conseils.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Ces périodes d’éveil (et d’ailleurs de cris) le soir sont normales lire Mpedia et durent 3 premiers mois en diminuant vers 2 mois. Oui il faut bercer votre bébé, le poser , le reprendre etc… et même le poser et le laisser crier quand vous n’arrivez pas à le calmer même en le berçant.

Oui votre bébé après la tétée à besoin d’être contre vous, c’est parfaitement normal. Un bébé doit beaucoup beaucoup être aux bras de son papa , de sa  maman, de ses grands parents (qui, hélas ne sont jamais là …). L’écharpe de portage n’est utile que quand vous voulez porter votre bébé et avoir vos mains libres (courses, cuisine etc…) mais les bras sont bien mieux !!

Pour la nuit il serait idéal de faire dormir votre bébé contre vous, mais hélas dans le cadre de la prévention de la mort subite des nourrissons cela est totalement déconseillé. Je vous conseille donc de mettre le berceau de votre bébé tout près de vous ou d’avoir un lit dit “co-dodo” de façon à pouvoir entourer votre bébé de votre bras ou au moins poser votre main sur lui pour garder le contact qui l’apaise.

N’oubliez pas que vous êtes deux pour “faire les nuits de garde” et que l’autre parent peut dormir tant qu’il veut. N’oubliez pas de vous reposer la journée et les week-end…

Bien sûr qu’un bébé crie !!! Ne soyez pas terrorisés et esclaves de ses cris et laissez le se calmer seul quand vous n’arrivez pas à la calmer.

Bon courage pour ces trois mois les plus difficiles.