Partager

Comment gérer les réveils nocturnes à 30 mois ?

Dernière question posée le 19/01/2021

Bonjour,

Ma fille de 30 mois se réveille plusieurs fois par nuit.
Elle m’appelle pour que je me mette a côté d’elle, que je lui donne la main. Je lui explique qu’il est tard qu’il faut dormir etc… mais elle peut crier maman durant 1h. Au coucher nous écoutons une histoire et je lui tiens la main ensuite avant qu’elle s’endorme, je lui dis bonne nuit et la laisse. En général tout se passe bien. Et vers 3/4h du matin ça commence. Une première fois je vais vers elle, la borde lui explique qu’il faut dormir. Puis je retourne me coucher. Et je la laisse mais 30 min plus tard elle est toujours entrain de m’appeler du coup j’y retourne, la mouche et suis ferme avec elle. Puis ça dure des fois durant 2h. Elle peut se rendormir mais 30 min après c’est reparti… Elle m’appelle désespérément ! J’ai tout essayé la douceur la fermeté, la sévérité, la porte ouverte, la lumière, les explications, lui donner la main 2 min mais rien y fait elle continue a me réclamer à ses côtés pour lui tenir la main. Nous revenons de vacances 10 jours et elle dormait sur un matelas à côté du mien peut être s’est-elle habitué ?! Merci de vos conseils. Ps: elle a un lit à barreaux. J’ai commandé un lit normal j’attends de le recevoir. Et elle a toujours dormir dans le noir complet et n’a jamais eu peur.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonsoir Madame,

Vous ne me parlez que de vous et de votre fille j’en déduis donc que vous vivez seule avec elle ce qui bien évidemment d’une part crée des liens très étroits peut-être un peu trop exclusifs et d’autre part vous rend indispensable à vous occuper d’elle ce qui est bien difficile.

Je vous encourage à lire toutes les questions de mpedia qui traitent exactement de cette question des réveils nocturnes. Et effectivement la première des choses à faire à cet âge est de mettre un grand lit où l’enfant n’est plus emprisonnée. Et puis lumière et porte ouverte. Compréhension mais aussi fermeté

La fermeté qui rassure n’est pas la sévérité qui fait peur. Or pour que la fermeté soit efficace il est important que vous soyez vous même confiante et sûre de vous, sans difficulté de séparation vous même ( lorsque vous étiez petite ou même encore maintenant) Il n’est pas facile d’être ferme car il faut être vraiment calme et sûr de soi.

Il est aussi très important qu’il n’y ait pas en ce moment de souci dans la famille, pas de conflit, pas d’inquiétude et que votre enfant passe suffisamment de temps avec vous si elle est gardée la journée.

Voilà c’est entre autres toutes ces pistes de réflexion là que vous trouverez dans mes autres réponses