Partager

Mon bébé 9 dort peu mais est fatigué … Que faire ?

il y a 4 mois

Bonjour,

Mon bébé a un sommeil de très mauvaise qualité, et ce, depuis qu’il a 4 mois environ. Avant cela, c’était parfait. Nous n’avions qu’un seul réveil la nuit pour un biberon et il se rendormait seul jusqu’au matin. Les siestes étaient très bonnes également. Plusieurs siestes d’environ 30/40 minutes dans la journée.

Mais une fois passé 4 mois, tout s’est compliqué. Nous ne comptons plus le nombre de réveils la nuit… Ça peut aller de 2 à 8/10 réveils. Nous faisons pourtant toujours la même routine pour l’endormissement : bain, biberon, moment câlins/massage dans sa chambre avec une simple veilleuse puis au lit dans le noir avec une petit musique douce, tétine et doudou. Et cela fonctionne bien, puisqu’il s’endort très facilement.
Les siestes ne sont guère mieux. Une demi heure par ci par là … Rien de bien régulier, ni en terme de durée ni en terme d’horaire. J’ai essayé de le coucher aux mêmes heures chaque jours … Mais son horaire de levé change tous les jours … Donc certains jours, il est plus vite fatigué. J’ai donc essayé également de le coucher aux premiers signes de fatigue, en vain ! Aucune amélioration.

Il se réveille à 07h30 les meilleurs jours, 05h00 les pires ! Il se couche toujours à la même heure, c’est à dire 19h30. Et les journées sont rythmées par mon grand de 5 ans qui va à l’école. Donc je le conduis et le récupère tous les jours aux mêmes horaires.

Mon bébé aura bientôt 9 mois. Ça commence à devenir très compliqué pour moi. Je suis en congé parental encore quelques mois mais je n’arrive pas à me reposer, étant donné les courtes siestes de mon bébé.

Je serais moins inquiète si mon bébé était souriant et en pleine forme.
Le soucis c’est que c’est tout l’inverse. Il est grognon à longueur de journée.
Il se réveille encore fatigué de ses siestes mais impossible de le rendormir de suite. Il faut attendre 30 minutes parfois une heure avant qu’il ne soit d’accord pour faire une nouvelle sieste.
Il est fatigué donc ne veut pas être posé ni jouer seul. Je dois toujours être avec lui, mais les temps de jeu ne durent que quelques minutes…

Je n’arrive pas à comprendre d’où pourrait provenir le problème.

Merci par avance de votre aide.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Vous ne me dites pas du tout ce que vous faites lors de ces réveils nocturnes. Il est certain que si vous intervenez immédiatement et le levez aussitôt, il n’a pas la possibilité de se rendormir seul. De la même façon que vous le couchez au moindre signe de fatigue, il est important de ne pas le lever au moindre signe de réveil. Vous savez bien que le sommeil est fait de cycles entrecoupés de petites périodes d’éveil. Chez le petit nouveau né on intervient au moindre cri-appel-éveil. Mais chez le grand il vaut mieux ne pas respecter ce rythme spontané mais au contraire aider le bébé, à partir de 4-6 mois, à acquérir un rythme différent avec des nuits et des siestes plus longues quitte à le laisser crier quand il appelle entre deux cycles. Bien sûr, on ne le laisse pas crier trop longtemps 5 minutes sont déjà assez longues mais alors on va le prendre pour le calmer et on le recouche même s’il rouspette en lui expliquant que la sieste ou la nuit ne sont pas finies … Peu à peu, il adoptera un autre rythme. La fatigue que vous constatez chez lui par ce manque de sommeil doit vous encourager à agir ainsi “pour son bien”.

De la même façon apprendre à supporter ses ronchonnements et ses pleurs quand il veut être pris aux bras toute la journée, savoir prendre cela avec distance, bonne humeur et l’encourager de la voix c’est lui apprendre peu à peu à supporter la frustration de la mise un peu à distance et à s’occuper un petit peu seul ce qu’il est tout à fait capable de faire du fait de ses capacités psychomotrices.

Il est souvent difficiles pour les mamans de s’adapter au fait que leur bébé grandit et à ne plus se comporter avec lui comme avec un tout petit bébé et à lui proposer (imposer) quelques contraintes en l’accompagnant bien sur, avec douceur gentillesse mais aussi fermeté et toujours confiance.