Partager

Mon fils de 2 ans pleure depuis peu au coucher, que faire ?

il y a 2 ans

Bonsoir,

Voilà j’ai mon fils qui a 2 ans et 3 mois qui n’a jamais eu de souci au niveau du sommeil. Depuis 1 semaine, alors que rien n’a changé dans nos vies, tout va très bien, pas un changement prévu, il demande que moi, sa maman. Il se met à pleurer dans son lit lors du coucher, hurle, donc j’ai du 2 fois l’endormir dans mon lit car on se rapproche de minuit alors qu’il est couché entre 20h et 20h30 max, et qu’après beaucoup de bercements c’est toujours pareil… Et je le remet dans son lit une fois bien endormi vers 2h du matin. Je ne comprend pas ce changement subitement… Et pour les siestes tout va bien… Il empêche son grand frère de 8 ans de s’endormir le soir, ça en devient pénible. Si vous avez une solution, ou du moins des conseils. Mis à part les histoires du soirs qui ne fonctionnent pas lorsque je sors de la chambre il repleure…
En vous remerciant.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Ces difficultés de coucher sont très fréquentes vers 2 ans ; votre enfant grandit, commence à s’opposer bruyamment à la séparation qui l’inquiète. C’est en général une phase qui ne dure pas si les parents ne sont pas trop complaisants, mais qui en même temps que de la fermeté réclame un peu de compréhension et de tendresse. Il vous faut d’une part le rassurer, et en même temps ne pas le laisser envahir votre soirée et votre nuit.

Tout d’abord il y a des aménagements matériels à faire. Il vous faut supprimer le lit à barreaux et le mettre dans un grand lit. Ensuite il vaut mieux laisser sa porte ouverte de façon à ce qu’il entende les bruits de la maison quand il est couché. Il convient aussi de laisser une lumière allumée dans une pièce adjacente (couloir ou salle de bain que vous laisserez toute la nuit (une veilleuse dans la chambre est beaucoup moins efficace).

A partir de là vous lui expliquez bien (ce que vous faites je sais) que vous ne voulez pas qu’il vous rappelle. La raison est que vous ne voulez pas et non qu’il faut dormir pour grandir etc… Ce dont il se moque complètement. C’est vous qui ne voulez pas : c’est l’heure des parents un point c’est tout. A partir de là vous annoncez le programme : le nombre d’histoires prévues, le temps de gros câlin dans les bras et quand c’est fini ne dérogez pas ; sans vous fâcher, sans crier, vous restez fermes.

Cela devrait se résoudre assez vite de cette façon.