Partager

Progrès du langage de 1 à 3 ans

Mis à jour le 16 septembre 2019 2 de nos experts

 Dr Jacques LANGUE
BR

Écrit par 2
de nos experts

1

Jour après jour, votre enfant s’entraîne pour perfectionner son langage.

Depuis sa naissance, il ne cesse de vous observer, de vous imiter et d’échanger avec vous. C’est avec votre concours et celui de tout son entourage qu’il parvient à parler de mieux en mieux.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

+

Le développement du langage est-il le même pour chaque enfant ?

Les étapes clefs

De un an à dix-huit mois :

  • Votre bébé différencie des sonorités très proches comme : beau et pot.
  • Il comprend plus de mots qu’il n’en utilise.
  • Il saisit le sens de petites phrases dans leur contexte : « C’est l’heure du dodo ! » ou les ordres simples.
  • Parmi le jargon intoné qu’il utilise pour s’exprimer, on reconnait parfois des bribes de phrases ; il se contente le plus souvent d’un mot qui a pour lui le sens d’une phrase (« gâteau » pour dire : je veux un gâteau) et parfois même, il simplifie carrément le mot : « to » pour dire : je veux un gâteau.
  • Il utilise de plus en plus le mot « non ! »

De dix-huit mois à deux ans :

  • Son vocabulaire s’enrichit rapidement : à 2 ans il possède environ 300 mots différents (il les connaît, ce qui ne signifie pas qu’il sait tous les prononcer).
  • Il utilise le mot « moi » et se nomme avec son prénom.
  • Il commence à faire des petites phrases, en introduisant des verbes. Il emploie un style simplifié en mettant 2 mots côte à côte : « moi-manger. » Il s’aide de gestes pour se faire comprendre et adapte ses intonations.
  • Il comprend des consignes même hors contexte (Va voir papa dans le salon) et se familiarise avec les classements de mots (habits, jouets…).
  • Sa prononciation s’affine, mais il doit encore beaucoup s’exercer…

De deux à trois ans :

  • Votre enfant commence à faire des phrases plus complètes.
  • Il commence à se situer dans l’espace (dedans-dehors) et distingue le passé du futur (hier-demain). Son vocabulaire s’enrichit de notions telles que la taille (petit-grand), le pluriel/singulier, le féminin/masculin, les parties du corps, les couleurs, les formes, les premiers chiffres… Si son entourage l’y encourage !
  • Il pose des questions en permanence : « c’est quoi ça ? Pourquoi ? » auxquelles il est essentiel de répondre pour élargir son vocabulaire et enrichir ses phrases… et ses idées !
  • Il parle de plus en plus comme un grand, utilise le « je » en parlant de lui-même.

Comment l’aider ?

  • Plus votre bébé sentira le plaisir que vous avez à parler avec lui, plus il y mettra du sien. Avoir une conversation ensemble, c’est partager une multitude d’instants précieux. Tous les deux, vous allez vous regarder, vous sourire, vous écouter. Votre bébé a tous les atouts en main pour faire des progrès de langage, mais encore faut-il que l’ambiance autour de lui soit favorable.
  • Il devra aussi découvrir que le langage est nécessaire : laissez-le exprimer ses besoins et ses désirs.
  • Vous pouvez saluer ses progrès et l’encourager à continuer, en l’applaudissant (« Bravo ! C’est bien ! »).
  • Lorsqu’un mot n’est pas correctement prononcé, ne le reprenez pas, contentez-vous de le répéter vous-même naturellement. Votre enfant a besoin de s’exercer des années avant de maîtriser son articulation, ne soyez pas trop exigeants.
  • Vous pouvez reformuler ses phrases lorsqu’elles sont inintelligibles ou trop simplifiées.
  • Vous pouvez le questionner pour qu’il précise ses demandes.
  • Depuis qu’il est né, vous lui chantez des chansons ou des comptines : il aura plaisir désormais à les apprendre avec vous (http://comptine.free.fr/), surtout s’il y a un jeu à la clef (vous le prenez sur vos genoux en le faisant sautiller : au pas, au pas, au trot, au trot, au galop, au galop ! Et à mesure vous accélérez le mouvement).
  • Bien sûr, il sera ravi que vous jouiez avec lui à la dînette ou au mémory, que vous lui racontiez des histoires, feuilletiez des livres et des magazines…

Dépistage des premiers troubles du langage

  • Vous avez du mal à comprendre votre enfant, et ça ne semble pas s’améliorer au fil du temps ; il est inintelligible pour son entourage.
  • Il a tendance à bégayer, à parler de manière saccadée.
  • Vous constatez un retard important par rapport aux étapes clefs : entre deux et trois ans, il ne fait toujours pas de phrase correcte.
  • Vous avez l’impression qu’il a des difficultés à vous comprendre.
  • Il a du mal à rester longtemps attentif lorsque vous lui parlez. Il décroche très vite.
  • S’il y a des antécédents (parents ou frères et sœurs ayant eux-mêmes des difficultés de langage).
  • Si dans votre entourage on vous fait remarquer que votre enfant est en retard.

De nombreux tests existent qui permettent un dépistage précoce des troubles du langage, ce qui entraîne une prise en charge plus efficace. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Aucune question n’a été posée sur ce thème précis, vous pouvez poser la vôtre à nos experts.

 

 

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Plus que 4 questions disponibles aujourd’hui