Partager

Selles très abondantes depuis son sevrage et sa diversification, dois-je modifier son alimentation ?

il y a 8 mois

Bonjour,

Ma fille de 6 mois a commencé la diversification. Elle est allaitée depuis la naissance, à 5 mois j’ai commencé à introduire les biberons progressivement, et là je viens d’arrêter l’allaitement. Je lui donne du Nidal 2. Elle prend 150ml matin, 150ml midi, 150ml goûter, et 210ml le soir avec 2 cuillères de céréales bébé. En solide elle mange 1/2 petit pot salé le midi avec 10g de viande. Et l’après-midi 60g de yaourt ou de compote.
Je trouve que ses selles sont vraiment très abondantes (5-6 par jour), souvent solides, mais ça lui arrive d’avoir plusieurs selles molles très abondantes. Par exemple hier soir et ce matin c’était le cas. Dois-je changer son alimentation, diminuer les protéines pour le moment, ou alors le lait n’est-il pas adapté pour son transit ?
Elle régurgite également depuis la naissance, c’est systématique, plusieurs fois par jour au moindre changement de position, c’est sans gravité d’après le pédiatre mais ça ne cesse pas pour le moment.
J’ai besoin de savoir si le lait est adapté pour ses petits soucis.
Merci.

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Bonjour,

Pendant l’allaitement maternel les selles sont souvent plus rares qu’avec le lait au biberon. Le sevrage pourrait expliquer l’augmentation du nombre de selles.

Dans le choix des fruits et légumes, favorisez les carottes, les bananes et le riz.

Pour le choix du lait préférez un lait riche en caséine (le Nidal 2 contient déjà une bonne dose de caséine : 80 % du total des protéines) et moins riche en lactose (le Nidal 2 contient une prédominance de lactose : 66 % du total des glucides) avec éventuellement un ajout d’amidon (le Nidal 2 n’en contient pas). Vous pouvez choisir un lait à formule épaissie.

Enfin, comme cette modification du transit correspond à l’introduction du lait artificiel il faudrait vérifier qu’il n’existe pas une allergie aux protéines du lait de vache (APLV), en proposant un régime sans protéines du lait de vache pendant 3 à 4 semaines. En effet l’APLV peut se traduire par des selles plus nombreuses et plus étalées et des régurgitations.