Partager

Régressions à 20 mois sans raison : que faire ?

il y a 8 mois

Bonjour,

Après une rentrée dure à la crèche, une longue adaptation terreur nocturne la nuit et de grosses crises au moment du coucher, notre fils avait pris un rythme de fin septembre à début décembre et voilà que sans qu’il nous semble avoir changé quoi que ce soit dans notre rythme ni du matin, ni du soir nous nous retrouvons avec des difficultés pour le coucher, des difficultés le matin à la crèche et plusieurs crises la nuit depuis 15 jours. Cela me perturbe je ne sais pas ce que nous avons changé et je ne sais plus si je dois y aller ou pas cela me perturbe énormément au point de me contrarier et de finir par faire des insomnies. Nous avons consulté mais je trouve que les réponses était à côté de nos véritables questions et cela vient me contrarier un peu plus chaque fois que nous sommes en difficulté. Le concernant il fait bcp de rhumes avec la crèche et de nombreuses otites, 5 depuis octobre, et il est enrhumé depuis 3 jours mais les problèmes date de début décembre. Il dort 3h à la crèche et le changement que nous signale la crèche c’est qu’il est moins en attente de ses parents le soir depuis 15 jours qu’il n’est plus à attendre à la porte dès que le premier parent arrive. Les séparations sont plus dure quand c’est le papa qui le laisse que la maman (refus de jouer pdt au moins 1 a 2h sinon cela n’est jamais si long 5 minutes environ). Je ne sais plus quoi faire.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Monsieur,

Votre enfant a bien de la chance d’avoir un papa aussi impliqué auprès de lui. En effet il est rare que nous recevions des questions de la part de papas. Cela pour déjà vous pointer que je pense que votre enfant et vous avez une très bonne relation et il se trouve qu’il se laisse plus aller avec vous qu’avec sa maman puisqu’il a plus de mal à se séparer avec vous. Ou alors vous avez une personnalité plus anxieuse que sa maman et il sent votre propre réticence à le laisser à la crèche et se trouve du coup lui aussi plus angoissé de cette séparation. Je ne vous connais pas et ne peux donc pas échafauder plus d’hypothèses.

Une chose est troublante c’est le fait que cet enfant soit très souvent malade alors même que nous les pédiatres voyons très peu de malades depuis la mise en place des gestes barrières qui protègent du Covid mais aussi des autres virus. Cinq otites depuis le mois d’octobre c’est beaucoup et je me pose la question de savoir s’il s’agit de 5 otites différentes avec guérison totale entre chaque ou si c’est la même qui se réchauffe régulièrement auquel cas le traitement doit être revu et cela pourrait expliquer que cet enfant est très grognon et mal à l’aise.

La nuit il n’est pas recommandé de laisser pleurer un enfant sans être allé le voir au moins pour l’apaiser au début des pleurs. Mais à 20 mois, une fois rassuré oui vous pouvez le laisser pleurer pour lui signifier que la nuit vous êtes moins disponible. Il n’est pas raisonnable non plus de le laisser crier longtemps… Tout dépend de l’intensité de ses cris et de votre degré de tolérance. Pour en revenir au début de mon message c’est celui des deux qui est le moins touché par ces pleurs qui y va. En effet si vous êtes retourné par ses cris vous ne serez pas très rassurant pour lui.

Donc tout d’abord le faire examiner par rapport à ces otites répétées. Ensuite être plus ferme la nuit et surtout ne pas s’inquiéter, rester très rassurants pour lui. Il y a forcément une psychologue à la crèche et elle vous sera de grand conseil si vous lui en parlez.

Par rapport au médecin qui suit votre enfant, si vous n’avez pas les réponses à vos questions il est important de reprendre des rendez-vous de consultations jusqu’à ce que vous ayez vos réponses.