Partager

Pourquoi ne veut-il plus dormir seul à 2 ans ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Je viens vers vous en espérant de trouvée une solution.

Mon fils a 2 ans et depuis sa naissance il a toujours dormi seul dans son lit on lui disait : « Bonne nuit a demain mon fils » et on sortait de la chambre il l’a toujours accepté et s’endormait seul ! Mais là il y a 2 mois nous avons enlevé la barrière de son lit car il est tombé en essayant de grimper…

Et depuis mon fils ne veut plus dormir seul… Là quand je lui dit « bonne nuit mon fils a demain » et que je laisse dans son lit et je sors de la chambre il hurle il sort de son lit et sort de sa chambre en pleurant…
Du coup mon mari et moi on lui raconte des histoires, chansons douces etc le soir et une fois qu’il s’est endormi on sort de la chambre…

Et vers 22h30, 00h30, 3h00, 5h00 mon fils se réveille à chaque fois et vient nous voir dans la chambre et me demande que je reste à côté de lui le temps qu’il se rendorme…

Il ne veux pas accepter le fait que je lui dise qu’il doit dormir seul (il hurle et pleure énormément quand je lui dit ça) du coup je suis obligée de rester avec lui jusqu’à qu’il se rendorme… Du coup mon fils se réveille au moins 4 ou 5 fois dans la nuit pour venir me chercher…

Pourquoi il ne veut plus dormir seul comme avant ?
Est-ce une bonne idée de rester avec lui jusqu’à qu’il s’endorme ?

Ou vaux mieux lui expliquer et le laisser s’endormir seul ? Si oui, quelles explications lui donner ?

Cette situation est vraiment dure pour moi et joue bcp sur ma fatigue (le fait de se réveiller autant de fois pendant la nuit…).

Veuillez m’aider s’il vous plaît 🙏🏽

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

A 2 ans comme vous l’avez lu dans toutes les autres questions posées à Mpedia sur le sommeil à cet âge, il y a une période ainsi d’angoisse de la séparation comme on peut l’observer à 8 mois. Cela fait partie du développement : grandir c’est se séparer des avantages des petits, c’est aller vers l’inconnu, c’est faire de plus en plus de choses seul et donc se séparer des parents. Cette angoisse de séparation se manifeste surtout au moment du coucher : aller vers le noir, la solitude totale, la “non existence” est angoissant.

Si vous entrer dans l’angoisse de votre enfant, si vous revenez dès qu’il hurle et restez près de lui jusqu’au sommeil il a bien raison de vous le demander à cor et à cri puisqu’il obtient ce qu’il veut. La nuit lors des réveils normaux il a besoin pour se rendormir des conditions de sommeil que vous lui avez donné l’habitude d’avoir : à savoir rester près de lui.

Il convient donc de casser ces habitudes. Vous pouvez comprendre son angoisse et être plus présents et enveloppant que vous l’étiez avant. Mais pour autant il vaudrait mieux que vous ne restiez pas longtemps auprès de lui, juste un câlin et le laisser avant qu’il dorme. Laisser sa porte ouverte pour qu’il entendent les bruits rassurants de la maison, laisser une lumière allumée toute la nuit dans une pièce proche sont des choses rassurantes. Il reste ensuite la fermeté “Mon fils tu n’as pas le droit de venir nous voir, c’est ainsi ” et  autant de fois il se lève et vient vous voir , autant de fois vous le ramenez sans vous fâcher mais sans non plus le câliner, vous devez rester sûr de vous, fermes et sereins. Même s’il crie et s’oppose, restez sereins et calmes.

Quoi qu’il en soit c’est un passage qui durera d’autant moins longtemps que vous serez compréhensifs, calmes mais fermes.