Partager

Ne fait pas ses nuits à 18 mois : mange-t-elle trop ?

il y a 7 ans

Bonjour,

Ma fille a été suivie par généraliste, ostéopathe mais hélas rien n’a marché. Elle se réveille pratiquement toutes les heures. Je ne suis pas docteur mais je me demande si ce n’est pas un problème de digestion. Mange-t-elle trop le soir ? On a l’impression que quelque chose la gène. A 19h elle mange une soupe et vers 21h elle a un biberon de 210ml de lait de croissance. Je ne sais plus quoi faire.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

En effet elle mange trop le soir. A 18 mois on ne boit plus de biberon le soir.

  • Elle n’en a plus besoin après son repas du soir.
  • Si elle est habituée à s’endormir avec un biberon, elle n’arrivera pas à se rendormir toute seule quand elle se réveille la nuit.
  • La surcharge en liquide le soir (240ml de lait) fait qu’elle a forcement la couche très pleine dans la nuit et elle se réveille.

Voir l’article de mpedia sur l’équilibre de l’alimentation.

Pour vous donner une idée d’un menu type:

  • 8h Matin:biberon 200-300 ml de lait de croissance avec une petite tartine beurre miel/confiture,
  • 12h Midi: 150-180g de légumes avec 60-75g de féculents et eau selon texture, 20 à 30g de viande ou poisson ou œuf, 1-2 cuillères à café de matières grasses (huile d’olive, Isio 4, huile de Colza) +/- pain à grignoter + eau,
    100g de fruits écrasés ou un fruit,
  • 16h Gouter:biberon 200-300ml de lait de croissance (si refus du biberon ou exigence de la crèche 1-2 yaourts de 100g pour bébé et un fruit),
  • 20h Soir: 150-180g de légumes écrasés avec 50g de féculents et eau selon texture (puréemieux que soupe), 1-2 cuillères à café de matières grasses (huile d’olive, Isio 4, huile de Colza) +/- quignon de pain,
    Laitage yaourt nature, éventuellement avec une cuillère à café de confiture.

Évitez un conflit autour du repas, si elle ne mange pas, ce n’est pas grave. Ne la forcez pas à manger, mais ne remplacez pas non plus son repas par un biberon ou autre chose.

Votre responsabilité de maman se limite au contenu de son assiette, pas de son estomac. Permettez-lui d’apprendre la frustration, avec fermeté bienveillante, sans stress et sans conflit important.

C’est suffisant de mettre les points sur les i de temps en temps. «C’est moi l’adulte. C’est moi qui décide! Si tu ne veux pas manger, ce n’est pas grave, mais tu n’auras rien d’autre.» Ayez le courage d’être parent, pas copain de votre fille. Elle vous sera très reconnaissant à la longue.

Pour le sommeil, c’est un peu la même chose :

Elle peut se réveiller pour des raisons diverses, c’est normal de se réveiller la nuit. Ce qui n’est pas normal c’est qu’elle vous réveille. Alors évitez des messages pas clairs pour elle. Soyez rassurants mais ferme, montrez votre présence mais n’hésitez pas à la laisser pleurer, soyez gentils mais clairs dans vos messages: «Je t’aime mon bébé, mais la nuit, chez nous, on dort, et actuellement je ne suis pas disponible pour toi!!!»

Commencez par y aller une fois pour vérifier qu’elle n’ait pas de raison valable de vous réveiller.

Mais par la suite n’y allez plus, faites lui savoir que vous êtes là, mais soyez clairs dans vos messages. Pour une période initiale, elle peut tout à fait déménager dans une pièce neutre en attendant qu’elle se décide à vous écouter.Allez y de temps en temps, calmez la un peu, mais le message doit rester le même!

L’apprentissage de la « tolérance à la satisfaction différée » est toujours difficile pour tout le monde dans la famille, mais une des tache parentale essentielle et extrêmement importante pour l’avenir de vos enfants.

A lire et voir : le sommeil de bébéla berceuse

En espérant d’avoir aidé un peu à rétablir votre paix familiale.