Partager

Comment aider bébé à se rendormir après des réveils nocturnes ?

Dernière question posée le 04/05/2022

Bonjour ,
Ma fille de 16 mois faisait ses nuits depuis ses 1 mois.
Mais depuis 15 jours elle se réveille 1 nuit sur 2 dès 3h du matin et ne souhaite pas se rendormir du tout.
J’ai repris le boulot depuis 1 mois maintenant elle va donc plus à la crèche.
Nous avons instauré un rituel dodo depuis son plus jeune age ( bib , histoire , calin et dodo )
Nous sommes un peu perdus , que faire ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour

Il arrive souvent que lors de changements dans le mode de vie ou même lors d’acquisitions nouvelles dans le développement psychomoteur le sommeil des enfants soit perturbé pendant quelque temps.

Ici c’est peut-être votre reprise de travail et bien sûr le changement de rythme de la famille et votre moins grande disponibilité en temps mais aussi peut-être d’esprit. Ce peut être aussi ses débuts à la marche ou autre acquisition. Quoiqu’il en soit on n’y peut rien et il faut comprendre que l’enfant puisse en être un peu chamboulé mais se dire aussi que cela va passer car il va trouver d’autres marques.

A partir de là la question est surtout de savoir quoi faire. J’ai envie de vous dire : le moins de choses possibles. Cela veut dire aller la voir bien sûr et lui signifier que c’est la nuit et qu’il faut dormir. Vous faites cela dans le noir en parlant le moins possible puis vous la laissez. Bien sûr elle va crier il vous faudra alors la laisser quelques minutes pour bien lui signifier que cela vous ennuie de vous lever et que ça n’est pas normal; Il faut trouver un juste milieu entre laisser hurler un enfant longtemps ce qui n’a pas de sens et est même très angoissant pour lui et, à l’inverse, se précipiter au moindre pleur et rester jusqu’à ce qu’elle se rendorme ce qui risque de pérenniser les réveils nocturnes. La frontière entre ces deux extrêmes dépend de votre propre sensibilité mais l’idée est celle là: on ne laisse pas un enfant dans la détresse mais on n’est pas non plus trop complaisant.

Vous parlez du rituel du soir. Il doit être le plus bref possible en particulier à partir du moment où l’enfant est dans son lit. En effet lors des micro-réveils de nuit, qui sont parfaitement normaux, l’enfant a souvent besoin pour se rendormir des mêmes “signaux” de sommeil que le soir et donc du même rituel … Donc s’il est long le soir il sera long la nuit. Alors même qu’il faut qu’un enfant s’endorme seul pour pouvoir la nuit se ré-endormir seul.