Partager

Je ne peux pas poser mon bébé de 3 semaines : que faire ?

il y a 4 mois

Bonjour,

Je vous contacte car il m’est désormais impossible de poser mon fils de 3 semaines jour comme nuit dans son lit. Je sais que c’est très petit et je suis totalement disponible, je ne le laisse pas pleurer seul cela m’est impossible… J’aime câliner mon fils et cela ne me pose pas de souci en journée d’y être totalement dédié mais la nuit c’est plus difficile pour moi car il faut bien que je récupère…
Je l’allaite exclusivement et sa prise de poids est un peu difficile mais il est très tonique. Dès qu’il a fini la tété et que je lui enlève le sein il se réveille ou bien dort encore légèrement mais se réveille quand je le pose. La nuit parfois je dois le bercer de 2h à 5h. Pendant ce temps je tente en vain dès qu’il dort de le poser délicatement…
La seule solution est le co dodo mais j’avoue que ce n’est pas quelque chose que j’envisageais, je suis un peu déboussolée et fatiguée car j’ai également un enfant de 2 et 4 ans qui ont besoin de moi même si papa est présent bien entendu ! Merci pour votre retour.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

Je comprends tout à fait votre désarroi. On est toujours mal préparé à l’arrivée d’un bébé, et un deuxième est pire qu’un premier, car numéro un prend déjà beaucoup de place. Le premier mois est particulièrement dur, le temps de se remettre de l’accouchement et de trouver ses marques.

Vous décrivez très bien toutes les recommandations pour la période de l’attachement, les premiers 4-6 mois. Il est important de garder un lien physique quasi constant, un maximum de portage et peau-à-peau la journée, un lit cododo à côté du votre la nuit avec une main sur votre bébé, pour qu’il sente votre présence.

Essayez de le changer toujours à la fin d’une tétée, et ceci pour deux raisons :
1. Il fait en règle général ses selles lors de la tétée et risque de s’entamer la peau s’il passe une heure dans son caca parce vous n’osez pas le changer pour ne pas le réveiller.
2. En lui donnant un petit dessert au sein après le change vous augmentez ses apports lors d’une tétée et il sera calme plus longtemps.

Ne le posez pas après les tétées diurnes, gardez le contre vous, en écharpe ou porte-bébé si vous avez besoin de vos mains.

Donnez bien les deux seins la nuits, de préférence sans le stimuler ou le réveillez trop, sans allumez la lumière ou faire du bruit, en position allongée dans votre lit. Comme déjà dit, gardez le contact physique même la nuit. Ceci ne veut pas dire cosleeping, uniquement ressentir la présence de maman, sans forcement le bercer pendant des heures.

Votre petit bonhomme vous connait bien déjà, maintenant depuis presque 10 mois. Plus vous êtes zen, plus il le sera.

Faites vous aider, par papa, une copine si possible, et bien évidemment les grands-parents. Vous ne cuisinez pas, vous ne faites pas le ménage. Vous confierez régulièrement la grande aux grands-parents et vous faites essentiellement “bébé”, elle a tout à fait l’âge d’apprendre la tolérance à la frustration ou, comme disent les psychologues, la tolérance à la “satisfaction différée”.

Profitez des minutes est ¼ heures de sommeil bébé pour vous reposer, pas pour faire autre chose. Vous allez voir, rapidement ça ira mieux.