Partager

Difficultés de sommeil à 4 mois : que faire ?

Dernière question posée le 07/05/2020

Bonjour,

J’ai un petit bout de 4 mois. Et je rencontre des difficultés avec le sommeil.
Il est allaité exclusivement depuis sa naissance et ne s’endort qu’au sein le soir. Il a un lit cododo juste à côté de moi. Depuis le début c’est le même rituel à la même heure, massage, bain, dernière tétée et il s’endort sans soucis.

Son rythme a évolué tout doucement jusqu’à ce qu’il ne se réveille qu’une fois dans la nuit. Il s’endormait après la dernière tétée, je le posais dans son lit et il y dormait sans problème. Cette période a été malheureusement très courte.

Depuis plus de 15 jours maintenant il se réveille de nouveau toutes les 1h30-2h ! Il se rendort seulement en lui reproposant le sein et il ne veut pratiquement plus dormir dans son lit. Je lui laisse toujours la possibilité de se rendormir seul et n’intervient que quand il pleure !
Je suis épuisée et à bout de force, et je perd patiente.
Parfois je le laisse dormir contre moi, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour qu’il dorme sans se réveiller et que je puisse récupérer un peu.
Seulement j’ai peur que cela créé un besoin chez lui et qu’il n’arrive plus à dormir dans son lit…

La journée les siestes sont très compliquées, de la même manière il ne veut pas dormir dans son lit. Il ne s’endort que dans son cosy en étant bercé, en tétant ou encore dans la poussette.

Il ne m’est pas possible de le laisser pleurer longtemps car je sais les répercussions que cela a chez le tout petit s’il n’est pas sécurisé…

Je suis à bout et ai l’impression d’avoir raté ou mal fait quelque chose ! Je ne sais plus quoi faire… Je ne sais plus si ce que je fais va lui permettre un jour d’être suffisamment secure pour s’endormir seul ou tout du moins ne plus se réveiller autant la nuit…

Je vous remercie d’avance pour vos conseils.

Une maman épuisée…

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Tout d’abord je peux vous assurer que OUI, absolument OUI et sans conteste votre enfant, un jour, va s’endormir seul, sans le sein ni vous, et dormir toute sa nuit d’affilée. C’est archi sûr !! Seulement voilà tout réside dans le “un jour” je ne sais pas si ce sera dans 2 mois ou dans 2 ans… Je vois toutes les situations : des enfants allaités de la façon la plus bienveillante possible comme vous le faites qui font leur nuit à 6 mois dans leur propre lit et d’autres qui tètent encore leur mère la nuit et dorment avec elle à 2 ou 3 ans… sans que personne, ni la maman, ni le papa, ne s’en plaignent et avec des enfants qui vont très bien et qui ne posent aucune question et d’autres encore où tout le monde en a assez de cette situation et me demande conseil…

Je crois vraiment que c’est à la maman de dire à son enfant et de lui faire comprendre quand elle, elle n’en peut plus ou ne veut plus !! A la maman et au papa !! Je suis étonnée car vous ne parlez que de vous dans votre lettre “j’ai un petit bout de 4 mois”, “je rencontre des difficultés”, ” je le laisse dormir contre moi “, ” je…je …”, au point que je peux penser que vous vivez seule avec cet enfant ce qui est évidemment encore plus fatiguant car vous êtes seule à assumer jours et nuits. Pour les mamans qui ne sont pas seules il est bien plus facile de donner au papa sa part de décision et par exemple qu’il prenne en charge l’enfant la journée le temps que la maman fasse de longues siestes pour récupérer.

Il ne faut pas prendre complètement au pied de la lettre ce que disent les études de neuroscience sur le fait que laisser pleurer les bébés est délétère pour leur cerveau et leur développement. Bien sûr que ces études ont raison mais il faut les nuancer du temps de pleurs (10 minutes ne sont pas 1 heure) de l’âge du bébé (1 mois n’est pas 4 mois) etc… et il faut aussi les tempérer,  d’autre facteurs entrant en ligne de compte dans les interactions mère- bébé : si une maman est épuisée et à cran je ne vois pas comment elle peut avoir des interactions satisfaisantes avec son enfant… autant qu’elle le laisse un peu pleurer et qu’elle se repose.

Voilà ne vous prenez pas la tête, vivez au jour le jour ce qui est préférable pour vous et si votre enfant dort mieux contre vous et que cela vous plait, faites le quand c’est indispensable à votre repos mais ne le faites pas systématiquement. Vous verrez dans quelques mois ce qu’il advient de sa dépendance à vous. Et si le papa vit avec vous demandez lui son avis, reposez vous sur lui, vous êtes deux à élever cet enfant et surtout vous êtes un couple… Si vous êtes seule faites comme c’est le mieux pour vous et votre bébé : trouvez un compromis en tenant compte autant de lui que de vous et de votre fatigue.