Partager

Comment arrêter les biberons de nuit à 2,5 ans ?

Dernière question posée le 05/11/2021

Mon fils de 2 ans 1/2 et ne ”fait” pas ses nuits. Il réclame un biberon (il est toujours au lait de riz, en général 240 puis 120 ml) à 4h30 du matin. Nous avons l’impression d’avoir tout essayé, nous l’avons notamment laissé pleurer cet été, ce qui l’avait un peu traumatisé (il ne voulait plus se coucher etc.) mais avait décalé son heure à 6H. En décembre nous avons changé de nounou et comme au début de la garde il ne mangeait pas beaucoup, il a recommencé à se réveiller dans la nuit. Il est très attaché à son biberon avec sa maman, aujourd’hui il en prend beaucoup : 240+120 au coucher ; la même chose à 4h30 et le WE avec nous 240 au goûter (720 à 960 ml par jour !). Nous lui avons expliqué qu’il est grand, qu’il n’a pas faim la nuit et que c’est par habitude qu’il réclame son biberon, mais il se met dans une telle colère si on lui refuse que nous cédons. Comment le rassurer la nuit autrement qu’avec un biberon ? Pensez-vous que nous devrions voir un pédopsychiatre ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Votre enfant a 2 ans ½ et ne devrait plus avoir de biberon. Il boit beaucoup trop de lait et si, en plus, il mange à table c’est excessif. Le lait est un aliment et non une boisson ! Par ailleurs boire du lait avant d’aller dormir ou à 4h du matin est particulièrement néfaste pour les dents. A son âge je ne comprends pas pourquoi il boit du lait de riz. Etes-vous végétariens? A-t-il une allergie grave au lait qui n’a pas encore autorisé la réintroduction des laitages? A 2 ans 1/2 après le dîner (légumes et féculents et laitage) on se lave les dents et on va dormir toute la nuit sans plus rien mettre au contact des dents (risque majeur de caries).

La question n’est pas à ses biberons ni à son sommeil mais elle est de savoir pourquoi vous cédez (c’est vous qui le dites) aux exigences de votre enfant. Qu’est-ce qui fait qu’il a un tel pouvoir sur vous? Ce n’est pas lui expliquer qu’il est grand qui va le convaincre mais le faire vivre comme un grand. C’est à dire ne plus lui donner tous ces biberons, lui apprendre à accepter le «non», lui apprendre à se détacher de sa maman dans ce câlin/ biberon de bébé mais avoir avec elle une autre relation (jeu, lecture, participer aux activités etc.). Il n’a pas besoin d’un pédopsychiatre car il n’a pas de trouble psychique. Cependant vous pouvez fort bien, vous, avoir des entretiens avec un psychologue ou le pédiatre de votre enfant pour comprendre et accepter qu’il ne vous faut pas céder à toutes ses exigences et à lui permettre de grandir et le laisser grandir sans accepter qu’il se complaise ainsi dans une alimentation et un comportement de bébé. Et pour cela, accepter qu’il grandisse….

Le problème que vous exposez là n’est pas un problème d’alimentation ou de biberon mais un problème d’éducation, de relation mère enfant, de limites, de juste distance, de place de l’enfant dans la famille…