Partager

Lits, turbulettes, tours de lits : comment choisir ?

Mis à jour le 07 janvier 2019

MD
BK

Écrit par 2
de nos experts

1

Le sommeil constitue la première activité en temps de votre enfant, durant ses premiers mois. Il dort entre 16 et 18 heures par jour en moyenne la première année. Le choix de son lit et de son équipement pour dormir a donc toute son importance.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Berceau ou couffin ?

A la naissance, votre enfant peut dormir dans un berceau ou d’emblée dans un lit à barreaux. Si vous optez pour un berceau, vous pourrez l’utiliser jusqu’à six mois environ. Certaines familles préfèrent utiliser un couffin, avec l’idée que leur bébé y retrouvera le côté « enveloppant » qu’il a connu dans le ventre de sa maman.

Ce type de couchage peut à la rigueur convenir pour les premières semaines, en prenant la précaution de choisir un modèle assez large et de coucher votre bébé avec les pieds contre le bas du couffin afin qu’il y ait le plus d’espace possible autour de sa tête. Les parois sont en effet pleines, et ce type de couchage est moins aéré qu’un berceau. Le couffin doit être posé de façon stable, comporter des parois solides et un matelas ferme.

Pour le berceau, vérifiez que les normes sont respectées (normes NF EN 1130), l’espacement des barreaux doit notamment être inférieur à 7 cm. Assurez-vous de la stabilité du berceau. En effet, s’il a des roulettes, bloquez-le durant le sommeil de votre enfant.

Ne le placez pas à proximité d’un radiateur ou d’un rideau. Votre enfant est en plein développement, il risque en effet de vouloir tout toucher. Lorsque vous vous rendez compte que votre enfant ne peut plus gigoter selon ses envies dans son berceau, ou qu’il cherche à s’asseoir, il est temps de changer de lit !

Le lit à barreaux

Le lit à barreaux peut accueillir votre enfant de 0 à 3 ans. Il existe différents modèles. Veillez à toujours respecter la norme (NF EN 716-1). Les montants du lit doivent être suffisamment hauts (au moins 60 cm) pour éviter les chutes. Vérifiez également que la peinture du lit ne contient pas de plomb et ne s’écaille pas. Il y a en effet de grandes chances pour que votre bébé essaie d’y goûter !

Certains lits à barreaux présentent des montants qui s’ouvrent afin de faciliter aux parents l’accès au matelas de leur enfant. Vérifiez que les montants sont bien bloqués, une fois que votre enfant est endormi. Si vous achetez un lit d’occasion, pas de problème si les normes sont respectées.

Cependant, vous pouvez peut-être repasser un coup de peinture, et changer le matelas ! Le matelas est en effet très important dans la prévention de la MIN (Mort Inattendue du Nourrisson). Ferme, adapté à la taille du lit, il limite le risque d’enfouissement du visage quand le bébé commence à se déplacer et à se retourner.

Il existe également des lits pliables, appelés lits parapluie, très pratiques pour le transport. Ne rajoutez pas de matelas supplémentaire, votre bébé pourrait se coincer entre ce matelas et la toile du lit, C’est une solution d’appoint, ne l’utilisez pas au quotidien !

Turbulette, gigoteuse ?

Vous n’aurez pas besoin de drap, de couverture ou de couette pour votre enfant tant qu’il n’est pas assez grand pour dormir dans un lit d’adulte (2 ans ou plus) ! Le risque de MIN augmente si le visage et/ou la tête du bébé sont recouverts. Votre bébé peut très bien s’en passer, bien au chaud dans son pyjama. Recouvrez-le d’une turbulette ou gigoteuse. Ces sacs de couchage ajustés à la taille de votre bébé se déclinent sous toutes les formes : avec ou sans manches…et sont parfaitement sûrs pour des nuits tranquilles.

 

A savoir

Les tours de lit : quels risques ?

Les tours de lit, bandes de tissu plus ou moins molletonnées qui se fixent sur les lits à barreaux, sont souvent utilisés pour éviter à votre enfant de passer le bout du nez, les jambes ou les bras entre les barreaux. Un nourrisson peut se réveiller s’il coince un bras ou une jambe entre les barreaux, mais ce n’est pas bien dangereux. Si un tour de lit est utilisé, il doit être fin, ferme, bien attaché, en un seul morceau sans interstice ou cordelette et pas trop rembourré (pas comme un oreiller).

Ces tours de lit peuvent en effet représenter un danger malgré leur aspect « cocon ». Si votre enfant se coince dans ce tour de lit, s’il se glisse dessous, s’il reste coincé, il court le risque de s’étouffer. Si vous choisissez d’en utiliser un vérifiez-bien qu’il est correctement fixé ou mettez-le à l’extérieur des barreaux !

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Mort subite – Dr Béatrice KUGENER

Les morts inattendues des nourrissons de moins de 2 ans. Enquête nationale 2007 – 2009, Juliette Bloch, Pierre Denis, Delphine Jezewski-Serra et le comité de pilotage de L’Institut National de Veille Sanitaire.

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages.

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !