Partager

Santé bucco dentaire : fluor, consultations, hygiène, alimentation.

Mis à jour le 22 mars 2019

1

Leurs dents sont si précieuses… aidez-les à en prendre soin ! Apprenez-leur l’hygiène dentaire !

Sommaire de l'article

L’indispensable brossage de dents : pourquoi ?

Les dents possèdent une coque dure qui est l’émail. Si dur soit-il, certaines bactéries présentes dans la bouche, peuvent l’attaquer et créer des caries. Le brossage réduit ce risque en diminuant leur capacité d’action.

Une dent perdue ne se refabrique pas !

Tout comme l’hygiène corporelle, l’hygiène dentaire s’apprend. Se brosser les dents nécessite accompagnement, méthode et régularité.

Votre enfant doit apprendre les techniques de brossage pour pouvoir ensuite se brosser seul les dents.

Le brossage est un mouvement complexe.

Au début vous lui brosserez vous-même les dents puis, vers 8 ans (un enfant est capable de se brosser les dents correctement seul, lorsqu’il est capable de faire ses lacets ou d’écrire 4 ou 5 lignes en écriture attachée de façon fluide), il pourra commencer à le faire seul. Autonomie progressive, jamais du jour au lendemain; il est préférable de lui déléguer le brossage du matin, puis celui du soir, 1 soir sur 2, puis 2 soirs sur 3 et, progressivement, il prendra le chemin de l’autonomie…

Il faut brosser avec méthode

Brosser minutieusement, le haut puis le bas. Comptez 15 allers-retours à l’extérieur, sur le dessus et à l’intérieur des dents, et ce sur les 4 côtés, sans oublier les dents de devant. Il faut brosser doucement avec régularité, en effectuant des petits mouvements circulaires.

Surtout, brossez avec soin la 1ère molaire définitive, dite aussi «dent de 6 ans»qui apparaît vers 6 ans environ, en arrière de la dernière dent de lait. Son importance est capitale car elle est le « pivot » de toute la future dentition; mais elle est très vulnérable! Sa position terminale la rend difficile d’accès en fond de bouche, ses sillons très creux sont vite « bouchés » par les aliments qu’elle écrase et compacte, enfin son émail ne sera vraiment bien « dur » qu’environ 2 ans après son éruption. Tout ceci en fait la dent la plus à risque face aux caries dans la bouche de votre enfant. Prenez-en soin !

Une consultation chez votre dentiste, peut être l’occasion d’approfondir plus en précision la méthode du brossage, démonstration à l’appui !

Quand faut-il les brosser ?

Au minimum 2 fois par jour: le matin, après le petit déjeuner, et le soir avant le coucher. Ce temps consacré au brossage doit devenir un vrai réflexe.

Une fois les dents brossées le soir, votre enfant ne doit plus boire (à part, éventuellement de l’eau plate) ni, bien sûr, manger.

Et l’alimentation ? Joue-t-elle un rôle important ?

Pour votre enfant en pleine croissance, comme pour ses dents plus strictement, il faut respecter quelques règles alimentaires essentielles :

  • Boire de l’eau plate sans additif à table (comme les sirops), et entre les repas.
  • Boire au maximum 1 verre de jus de fruits par jour et au plus 2 fois du soda par semaine. Boire de l’eau plate ensuite ne permet pas de réduire le risque que cette consommation génère. Seul le brossage peut y parvenir.
  • Se satisfaire de 4 repas, sans grignotage. D’abord parce que la bouche a besoin de se reposer entre chaque repas, et aussi parce que le tartre va plus facilement se fixer!
  • Se méfier des aliments trop mous et trop collants (céréales, compotes à boire…), ou plus durs (noisettes, cacahuètes…) plus difficiles à éliminer au brossage. Le «top» du pire c’est le chocolat aux noisettes !

Fluor : oui ou non ?

Le fluor pris par la bouche (qui passe dans le sang ensuite), ne doit pas être prescrit chez l’enfant de 6 ans et plus. Les recommandations de la SFOP (Société Française d’Odontostomatologie Pédiatrique) sont même de ne pas en donner dès la naissance. Les pédiatres prescrivent souvent du fluor par voie orale, mais en quantité limitée (0,25mg /jour) et seulement à partir de l’âge 6 mois, jusqu’à 2 ans.

En effet il faut savoir qu’il existe plusieurs sources de fluor : l’eau du robinet, (le taux variant selon les régions), l’eau en bouteille (l’eau convenant à l’eau des biberons contient moins de 0,5 mg/l de fluor), le sel, et enfin un dentifrice au fluor. Cela suffit habituellement. Dans certains cas très précis le dentiste pourra utiliser le fluor en topique, directement au contact de l’émail.

L’excès de fluor peut être nocif: le plus souvent simplement en modifiant l’aspect des dents par de petits traits blancs sur l’émail, (c’est juste inesthétique) mais aussi en créant une véritable pathologie avec destruction accélérée de l’émail. Ce qui peut se produire dans les régions où l’eau du robinet est trop riche en fluor.

Parlez-en avec votre dentiste en cas de doute.

D’ailleurs, parlons consultation chez le dentiste !

A votre prochaine visite pour vous, amenez votre enfant afin qu’il se familiarise avec l’environnement du cabinet, si différent de celui du médecin!

Pour lui, en l’absence de carie ou de risque carieux, un rendez-vous par an, à partir de 3 ou 4 ans, suffit pour un suivi de qualité.

En présence de risque carieux, qu’il soit familial (les germes buccaux de la mère et du père sont transmis par leur salive, à l’occasion de baisers ou léchage de « tototte », tétine de biberon, cuillère)ou propre à l’enfant (bruxisme, impossibilité de brossage…) il est prudent de consulter tous les 3 à 6 mois.

Avec le programme M’TDENTS, la CPAM vous aide à prendre en charge ces consultations, à chaque âge clé de votre enfant: 6 ans, 9 ans, 12 ans et 15 ans.

4 rendez-vous à ne pas manquer, aux 4 temps forts du développement de ses dents.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

SFOP : Recommandations sur la prescription des fluorures de la naissance à l’adolescence. Journal d’odontostomatologie pédiatrique 2004; 11 : 157-164

SFOP recommandations sur la pratique de scellement des puits et fissures – Journal d’odontostomatologie pédiatrique 2004; 11 : 223-228

La consultation du risque carieux – Journal d’odontostomatologie pédiatrique, 2005; 12 : 35-48

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !