Partager

Angoisse de séparation à 10 mois : que faire ?

il y a 2 ans

Bonjour,

Mes jumeaux de 10 mois n’ont jamais eu aucun souci pour s’endormir, que ce soit pour leurs siestes ou le coucher.

Depuis 4 jours le coucher se passe mal. Ils ne font que se retourner et hurlent… ils ont beaucoup de mal à se calmer et ça dure un moment. Ils prennent leur dernier repas (soupe ou petit pot + petit biberon) vers 19h et sont dans leur lit entre 19h45 & 20h.

Le matin l’heure du réveil est aléatoire : entre 6h45 & 8h00. 8h est quand même plus rare.

Habituellement ils se couchent sans pleurer et sans veilleuse. Mais les pleurs persistent depuis quelques jours seulement pour le coucher.

Que faire ? Avez-vous des conseils à nous donner ?

Merci.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

À cet âge-là (8-10 mois) il est classique de remarquer dans le développement de l’enfant une angoisse de séparation qui est souvent à mettre en lien avec des difficultés d’endormissement. Lisez mpedia.

L’enfant devient conscient de son individualité par rapport à sa maman et quand il ne la voit pas il perd un peu pied. Il a donc du mal à la laisser le soir et à se retrouver seul pour plonger dans le sommeil (je dis maman mais ça englobe aussi le papa). Il n’est pas judicieux de trop laisser pleurer un enfant seul dans son lit et dans le noir lors de cette période des 9 mois, mais un petit peu quand même (5 à 10 minutes). Puis, revenez les voir au bout d’un moment, n’allumez pas, caressez-les un moment, bercez-les pour les apaiser, puis reposez-les.

Recommencez autant de fois qu’il le faudra pour qu’ils comprennent enfin. Donnez-leur un doudou s’ils n’en ont pas encore (éventuellement quelque chose avec votre odeur comme un foulard que vous avez porté).

Au bout de quelques soirées difficiles tout redeviendra comme avant.

Le jour jouez avec eux à « coucou caché », qu’ils comprennent bien que quelque chose ou quelqu’un qui a disparu va revenir. Rassurez-les de la voix quand vous êtes dans la pièce à côté sans les faire suivre tout le temps avec vous etc.

Patientez, cela va passer. Associez compréhension, complaisance et fermeté. Mais ne vous inquiétez pas. Je comprends que cela soit pénible pour vous parce que vous avez 2 enfants et que tous les problèmes sont en double… Courage !