Partager

Jeux de 0 à 1 an : choisir le bon, au bon moment

Mis à jour le 10 janvier 2019 Dr Jacques LANGUE

1

Le jeu : un travail à plein temps pour votre enfant

A travers le jeu, votre enfant découvre ses capacités et les améliore… Jouer est donc une activité essentielle pour lui, qui lui permet de s’épanouir à tous points de vue : affectif, intellectuel et physique.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Le bon jeu au bon âge

Le jeu est très important dans les premiers apprentissages, c’est pourquoi le choix d’un jeu, selon l’âge de votre enfant, mais aussi selon son habileté, mérite qu’on y réfléchisse à deux fois. En effet, il se désintéressera d’un jeu trop facile comme d’un jeu trop difficile pour lui.

Quels jeux pour quel âge ?

De la naissance à six mois, votre bébé aime particulièrement jouer avec vous, vous imiter : même tout petit, quelques semaines à peine, si vous lui tirez la langue, il sera ravi de vous la tirer à son tour !

Autour des 6 mois, c’est l’âge des éclats de rire lorsqu’on le chatouille. Il aime qu’on répète les mêmes gestes (la petit bête qui monte, qui monte…) puis qu’il y ait une légère variante qui déclenche son rire. Puis son intérêt s’émousse : il faut changer d’interaction.

Il aime aussi observer le monde qui l’entoure, c’est un jeu à part entière pour lui : si vous l’installez dans son petit transat, et le changez régulièrement de lieu, il est ravi de regarder autour de lui ce qui se passe. Il utilise surtout ses yeux et ses oreilles, et commence à attraper tout ce qui est à sa portée. C’est donc l’âge idéal pour les hochets (qui reflètent parfois la lumière avec des miroirs, ont des formes colorées, et produisent des sons…). Il aime particulièrement les portiques ou les mobiles avec lesquels il peut s’amuser des heures durant. Tous ces jouets éveillent ses sens : votre bébé les observe avec passion, cherche à les toucher, les agrippe, les secoue, les porte à sa bouche, écoute les bruits qu’ils font…

Ces jouets servent à de multiples expériences : petit à petit, votre enfant s’aperçoit qu’en secouant un grelot, celui-ci tinte, il se familiarise avec les formes et les couleurs, il réalise qu’en lâchant son hochet, celui-ci tombe…

Jusqu’à 9 mois, il commence à manipuler de mieux en mieux ses jouets. Il arrive à les prendre plus fermement entre son pouce et son index (qui forment une pince) et du coup s’amuse à les triturer dans tous les sens ou à les passer d’une main à l’autre. Un tapis d’éveil dans son parc bébé, des petits livres en tissu, un jeu multi-activités, lui permettent d’expérimenter un peu plus les lois physiques (s’il tire son tapis, il rapproche un objet posé dessus, s’il appuie sur un bouton, une porte s’ouvre, etc…).

Dans le bain, il apprécie les petits livres en plastique, et tous les jouets adaptés (les aspergeurs, les animaux flottants, etc…). Mais bien sûr, il aime surtout jouer sous votre regard et mieux encore avec vous. Il aime la complicité de vos jeux partagés.

Jusqu’à un an, votre enfant est stimulé par tout ce qu’il peut manipuler, de couleur vive, de forme et de sensation variées. Il manipule les jeux de formes, de couleurs, les cubes, les premières briques à encastrer l’attirent particulièrement.

Il aime explorer l’espace qui s’offre à lui et découvre tout ce qu’il peut faire avec son corps : se déplacer, se redresser, marcher avec appui… Il est curieux de tout ce qu’il observe autour de lui : de la miette de pain aux jouets divers comme les voitures ou les personnages.

Il s’intéresse aux images et aux histoires très courtes lors d’un moment de tendresse avec ses parents.il existe de nombreux magazines pour enfants dès cet âge là : Picoti, Papoum, Popi…).

Et bien sûr, il plébiscite les chansons (surtout celles qui se chantent avec les doigts, en faisant des chatouilles ou en sautant sur vos genoux : à dada, bateau sur l’eau, la petite bête qui monte, qui monte… etc…). Elles lui font prendre conscience des différentes parties de son corps et font appel à son sens de l’équilibre. Mais surtout, ces jeux là représentent un moment unique de tendresse et de complicité qu’il aime partager avec vous.

Zoom sur

La télévision

Elle est à proscrire car l’écran fascine l’enfant qui ne bouge plus et ne s’éveille plus aux sensations de son corps en mouvement.

C’est un âge où le bébé se construit à partir de toutes les expériences qu’il fait grâce aux multiples interactions avec son environnement (physique et humain). La répétition d’un geste jusqu’à son acquisition participe à la construction de son autonomie et de la conscience qu’il acquiert de lui-même et du monde qui l’entoure.
Un contact trop répété et trop prolongé avec la télévision ou avec un jeu électronique  le rend passif.
Rien ne remplace les relations de complicité qui se créent entre le bébé et ses parents lorsqu’ils jouent ensemble.

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages.

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.