Partager

Covid et collectivité : que faire si votre enfant est cas contact ?

Mis à jour le 15 février 2021 2 de nos experts

1

Que faire si mon enfant a été en contact avec une personne positive au coronavirus ? Comment savoir s’il est contact à risque ? Peut-il continuer à aller en collectivité ?… Réponses à toutes vos interrogations.

Depuis le 07/02/2021, un nouveau protocole sanitaire a été mis en place dans les écoles du 1er degré (écoles maternelles, élémentaires, primaires) et du 2ème degré (collèges, lycées) pour lutter contre la propagation du virus et de ses variants. Le port du masque de catégorie 1 est obligatoire pour tous les élèves à partir de l’école élémentaire (enfant > 6 ans) dans les espaces clos (notamment les salles de classe) ainsi que dans les espaces extérieurs sauf lorsqu’il est incompatible avec l’activité. Les masques de catégorie 2 et en tissus ne sont plus acceptés au sein d’un établissement scolaire.

Sources : recommandations des Sociétés Savantes de pédiatrie (SFP/GPIP avec le soutien de l’AFPA), Haut Conseil de la Santé Publique (février 2021). Sous réserve de nouvelles recommandations officielles.

Sommaire de l'article

Qu’est-ce qu’un cas contact ?

Un « cas contact » est une personne qui a été en contact avec un cas de covid confirmé (personne malade ou dépistée +). Un « contact à risque » désigne toute personne ayant eu, en l’absence de protection efficace (masque chirurgical ou équivalent norme AFNOR 1) :

  • soit un “contact direct en face à face” avec le sujet malade “quelle que soit sa durée” (contage intra familial, soins médicaux ou d’hygiène),
  • soit un contact prolongé (plus de 15 minutes) dans un espace confiné.

Dans quels cas le contact-tracing est-il réalisé ?

Le « contact-tracing » (dépistage COVID des contacts d’un sujet Covid +) sera fait dans les circonstances suivantes :

EAJE et école primaire

  • Si le sujet Covid-19 positif initial (cas index) est un adulte encadrant (symptomatique ou non) :
    • En interaction rapprochée / fréquente avec l’enfant
    • ET qu’il ne portait pas de masque de catégorie 1,
  • Si 3 enfants de fratries différentes sont Covid-19 positifs dans la même classe (= cluster / foyer de contagion),
  • Dès qu’un adulte ou un enfant est positif à un variant sud-africain ou brésilien du Covid-19 ou cas-contact d’un parent ou d’un membre de sa fratrie contaminé par un de ces variants (source : communiqué DGS-Urgent du dimanche 7 février 2021).

Collège et lycée

  • Si le contact (cas index initial) est un adulte encadrant qui ne portait pas de masque de catégorie 1,
  • Si le cas contact est un élève symptomatique qui ne portait pas de masque de catégorie 1,
  • Si 3 élèves sont Covid-19 positifs dans la même classe,
  • Dès qu’un sujet est positif à un variant sud-africain ou brésilien du Covid-19 ou cas contact d’un membre de sa famille contaminé par un de ces variants.

Votre enfant peut-il aller en collectivité s’il a été en contact avec une personne suspecte du covid 19 ?

Cas 1 : contact dans son entourage proche (sa famille)

Votre enfant peut continuer à aller en collectivité, dans l’attente du résultat du test de la personne contact.

Si le sujet contact a un test (PCR ou test antigénique) positif au covid 19 : l’enfant doit faire une PCR de dépistage sans délai. Dans l’attente du résultat, il ne pourra plus être accueilli dans sa structure d’accueil habituelle.

  • Si le test PCR de l’enfant est positif, il est considéré comme étant malade et doit rester isolé pendant 7 jours, et éventuellement plus longtemps si des symptômes apparaissent. Dans ce cas, le retour en collectivité sera possible après la guérison. Une PCR de contrôle n’est pas nécessaire. Une attestation sur l’honneur* peut être demandée.
  • Si la PCR de l’enfant est négative, il doit rester isolé pendant 7 jours minimum ou, si la personne contact est symptomatique, jusqu’à la guérison de celle-ci. Une PCR de contrôle pourra être réalisée 7 jours après la première. Une attestation sur l’honneur* pourra être demandée pour le retour en collectivité.
  • En cas de contamination avec un variant dit « brésilien » ou « sud africain », la durée d’isolement est portée à 10 jours.
  • En cas de contact avec une personne contaminée par un de ces variants, une PCR doit être faite de suite (avec recherche des variants par « criblage ») ; si celle-ci est négative, une PCR de contrôle est impérative 7 jours après le dernier contact à risque.
    Une attestation sur l’honneur* pourra être demandée pour le retour en collectivité.

Cas 2 : contact en collectivité avec un adulte (enseignant, éducateur, …) ou un autre enfant positif au Covid-19

 Sauf circonstances décrites dans le contact tracing plus haut :

  • Dans les établissements du 1er degré (maternelles, primaires) et les EAJE (Etablissements d’Accueil des Jeunes Enfants) : si l’adulte a respecté le port du masque de catégorie 1 et/ou si le contact est un enfant, l’enfant de moins de 11 ans n’étant pas considéré comme « contact à risque », il peut continuer à aller en collectivité, sauf s’il s’agit d’un contage avec une personne contaminé avec un variant brésilien ou sud africain (cf plus haut)
  • Dans les autres établissements (hors EAJE et 1er degré) : l’enfant / adolescent non considéré comme contact à risque, dont la classe / l’école restent ouvertes, continue à aller en classe en appliquant les mesures barrières. En cas de doute, ne pas hésiter à prendre un avis médical.

Quand et pourquoi une classe ou un établissement peut fermer ?

Ecole maternelle

Depuis le 1er février, en raison de la circulation de variants plus contagieux, si un seul enfant est positif au Sars-Cov-2, la classe sera fermée pour une durée minimale de une semaine.

Ecole primaire, collège et lycée

Une classe d’école primaire ou de niveau supérieur peut fermer si :

  • Il y a trois cas positifs au Sars-Cov-2 au sein d’une même classe,
  • Un élève est cas contact intrafamilial avec une personne contaminée par un variant sud africain ou brésilien,
  • Il y a un cas positif au variant sud-africain ou brésilien.

Étant principalement à l’origine des clusters dans les écoles, les adultes doivent continuer à bien respecter les gestes barrières.

Ecole

Quel suivi scolaire pour les enfants à domicile ?

Si un élève ne peut aller à l’école (fermeture de classe, d’école, isolement de l’enfant) la scolarité se poursuit à distance grâce au plan de continuité pédagogique, mis en place par le gouvernement.

 

*certifiant que le test covid a été réalisé (si prescrit) et que son résultat est négatif ou que le médecin consulté n’a pas prescrit de test

Pour télécharger l’infographie : cliquez ici.

Pour aller plus loin

Votre enfant est malade ? Cliquez ici pour découvrir les recommandations à suivre en matière de suivi médical et d’accueil en collectivité.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.