Partager

Comment mon enfant va-t-il devenir propre ?

Mis à jour le 07 septembre 2016

1
(c) Pauline Bocquet

La période des couches commence peut-être à vous sembler longue, tandis que votre enfant a déjà acquis un bon développement psychomoteur. Il est sans doute temps de passer le cap de la propreté ! Comment accompagner cette transition en douceur ?

Sommaire de l'article

Comment savoir quand il est prêt ?

Il n’existe pas d’âge précis pour que votre enfant devienne propre. C’est une étape qui a lieu généralement entre 18 et 24 mois, parfois plus tard. Il s’agit avant tout qu’il se sente à l’aise sur le plan psychomoteur. Lorsqu’il sait bien marcher, monter les escaliers, s’accroupir, courir ou grimper, il est suffisamment mâture dans ses mouvements pour essayer de maîtriser ses envies de pipi ou caca. En parallèle, lorsque vous remarquez qu’il s’intéresse peu à peu au sujet, qu’il commence à parler en sachant dire « pipi, caca », qu’il vous pose des questions ou qu’il essaye d’enlever ses couches tout seul, il est temps de lui proposer le pot !

Un accompagnement en douceur

  • Une première tentative

Certains enfants demandent d’eux-mêmes à aller sur le pot, pour imiter le grand frère ou les parents. Dans ce cas l’apprentissage est souvent rapide, surtout pendant les mois chauds qui permettent de laisser votre enfant en petite culotte avec des vêtements faciles à quitter.

Mais beaucoup d’enfants aussi aiment se sentir en sécurité dans leurs couches et, en l’absence d’incitation de votre part, préfèrent les garder. C’est pourquoi à partir de 18, 20 ou 24 mois, lorsque vous sentez qu’il a acquis une bonne maturité psychomotrice, il est possible de lui proposer le pot, notamment après les repas, avant la sieste ou la nuit. Vous éviterez de déplacer le pot dans toutes les pièces de votre logement. Les toilettes ou la salle de bains sont les lieux appropriés qui permettront à votre enfant d’avoir des repères. Ne mettez pas le pot au milieu du salon ou devant la télévision, ne sortez pas tous les jouets ! Évitez aussi de le laisser trop longtemps sur le pot. 5 minutes suffisent le plus souvent. Ne soyez pas trop insistants !

Si vous voyez que votre enfant ne veut pas du tout rester assis sur le pot ou les toilettes, ne le forcez pas. Vous pourrez lui proposer à nouveau les jours suivants. Si vous voyez qu’il ne veut toujours pas en entendre parler, pas de problème, laissez-lui ses couches. Vous pourrez réessayer quelques semaines plus tard.

  • Rester à ses côtés

S’il accepte de se prêter au jeu et qu’il reste quelques instants sur le pot ou les toilettes, restez près de votre enfant, mais encore une fois, ne le forcez pas. Il est important de l’accompagner dans ses débuts d’acquisition de la propreté, de le sensibiliser en lui expliquant que c’est une étape normale, pourquoi pas, par exemple, en partageant avec lui des livres sur le sujet.

Les petits garçons sont capables de faire pipi debout, comme leur papa ou le grand frère. Pensez-y, cela permet parfois à certains petits garçons d’acquérir plus vite la propreté.

Entre ces différents moments de sollicitation, vous pouvez remettre une couche à votre enfant, en particulier quand vous allez vous promener ou que vous devez prendre votre voiture…

  • Anticiper

Lorsque vous accompagnez votre enfant dans son apprentissage de la propreté, pensez à anticiper ses envies de faire pipi ou caca. En effet, votre enfant est encore trop petit pour s’organiser lui-même, c’est à vous de le solliciter en lui disant à intervalles réguliers « viens sur le pot » et non pas « est-ce que tu as envie ? ». Les mictions à cet âge sont toujours assez « urgentes » et débordent souvent sa capacité de se retenir !

  • Facilitez-vous la tâche !

Les tentatives d’apprentissages sont plus faciles à la belle saison qu’en plein hiver. Évitez les vêtements longs à enlever (salopettes, boutons difficiles, ceintures..).

  • Des apprentissages différents

L’acquisition de la propreté peut être très rapide, ou un peu plus longue (de quelques jours à 6 mois parfois). Certains enfants propres le jour le sont rapidement la nuit mais pas toujours. La propreté la nuit ne s’apprend pas et on ne parle pas d’«énurésie», c’est-à-dire de pipi au lit la nuit avant l’âge de 5 – 6 ans.

Il se peut également que votre enfant ne soit pas tout à fait propre avant d’entrer à l’école. Ne vous tracassez pas, il y a de grandes chances que cet apprentissage se fasse en quelques jours au contact de ses camarades et du personnel de l’école.

Par contre, s’il continue à avoir des fuites fréquentes dans la culotte à 4-5 ans, consultez le médecin de votre enfant.

Pourquoi certains enfants refusent-ils de devenir propres ?

Il arrive souvent que votre enfant ne souhaite pas utiliser le pot. Il se peut que ce soit vous qui n’ayez pas pris l’initiative de lui proposer. C’est l’hiver, il est encore petit, ce n’est pas grave. Aux beaux jours, pensez-y et commencez à lui expliquer.

Autre cas de figure : vous avez sollicité votre enfant plusieurs fois pour qu’il aille sur le pot, mais il refuse absolument d’y aller ou d’y rester. Même s’il va forcément abandonner ses couches un jour, il semble prendre un peu plus de temps que la moyenne de son entourage du même âge. Pas d’inquiétude, il est important qu’il aille à son rythme. Plusieurs facteurs peuvent expliquer son refus et son décalage par rapport à l’acquisition de la propreté. Il se peut qu’il se sente un peu trop poussé par son entourage, qui trouverait bien plus pratique qu’il enlève ses couches. Il est également possible qu’il apprécie l’aspect très confortable de ces attributs de bébé qui lui permettent de se laisser aller. Enfin, il n’a sans doute pas encore compris ou décidé que cette étape pouvait le concerner. Soyez patients et présents à ses côtés pour lui proposer régulièrement de devenir propre peu à peu comme les grands. Certains enfants sont parfois sensibles à des félicitations ou à de petites récompenses. Pourquoi ne pas y avoir parfois recours si cela peut aider à débloquer une situation? Les récompenses ne sont rapidement plus réclamées lorsque les habitudes sont prises.

Si vraiment, à l’âge de trois ans révolus votre enfant n’a pas du tout entamé un processus d’acquisition de la propreté, il est souhaitable de lui enlever ses couches, surtout si vous ne l’avez jamais fait jusqu’à maintenant. Si cependant, il ne parvient pas à être propre, consultez le médecin de votre enfant.

Le conseil du pédiatre

 

Il existe parfois un décalage d’apprentissage de la propreté entre le pipi et les selles. En effet, les selles font parfois un peu peur aux enfants. Si vous insistez trop pour qu’il fasse caca dans le pot, vous risquez alors de déclencher une constipation parfois très sévère. C’est une étape qui suivra naturellement.  Encore une fois, pas de drame, pas de challenge…

Et en pratique ?

 

Les enfants ont des mictions (actions d’uriner) souvent « impérieuses ». Quand ils ont envie, c’est souvent tout de suite ! Ils n’ont pas encore la possibilité de se retenir de faire pipi, c’est pourquoi il est important d’anticiper à leur place.

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !