Partager

Son sommeil se dégrade depuis le déménagement : que faire ?

il y a 5 mois

Bonjour,

J’ai vu sur votre site internet que l’on pouvait poser des questions et avoir réponse d’un professionnel. Voilà je m’explique : mon fils a 17 mois. Je l’élève seule, il voit son père de temps en temps, nous venons de déménager mais cependant il n’a jamais fait ses nuits, jamais, mais auparavant, il y a de ça un mois, il s’endormait seul dans son lit sans aucune difficulté mais avec plusieurs réveils dans la nuit où j’étais obligée de le prendre avec moi pour essayer de dormir un peu cependant depuis qu’on a emménagé ici, c’est infernal, je n’arrive plus à suivre. Il ne dort ni la journée ni la nuit. La journée si je suis avec lui ça passe, sinon il ne veut absolument plus dormir dans son lit je ne sais vraiment plus quoi faire, je lui parle, j’essaye d’effectuer les mêmes rituels que l’on faisait à l’ancienne maison mais rien n’y fait il en vient même au point de vomir en plein sur le lit, j’ai beau le laisser pleurer je ne sais absolument plus quoi faire et j’ai vraiment besoin de sommeil également nous sommes très fusionnels il est tout le temps constamment avec moi quand il ne me voit plus dans la journée il vient tout de suite à ma recherche je pense qu’il a peur de l’abandon malgré que je ne l’ai jamais laissé mais là vraiment les nuits ce n’est plus possible.

Je comprends le fait d’avoir déménagé, le changement de maison, mais cela fait plus d’un mois et la cadence est infernale. Que puis-je faire ?

Merci beaucoup d’avance pour votre réponse.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je ne connais pas votre histoire de vie avec ce petit garçon mais je lis ce que vous écrivez et effectivement vous parlez de lien fusionnel, de difficultés pour votre enfant de ne plus vous voir même dans la journée et vous parlez aussi d’angoisse d’abandon.

Je ne sais pas si c’est d’angoisse d’abandon dont il s’agit mais en tous les cas de difficultés de séparation certainement. Cette difficulté que vous constatez est sans doute un signal fort pour vous inciter à consulter un psychologue habitué aux bébés et aux situations de difficultés entourant la naissance. Il y a dans tous les services de PMI un(e) psychologue et vous pourriez trouver là, je le pense, une aide utile pour diminuer le plus possible les effets sur vous et votre bébé de la séparation si précoce d’avec son papa qui, sans nul doute, a perturbé sa naissance de votre point de vue et du sien.

Au delà de cette aide très spécialisée qui me semble indispensable, ce que je pourrais vous conseiller c’est, peut-être, d’essayer de lui donner un lit sans barreau comme ces lits d’enfants bas dont ils peuvent sortir quand ils veulent. Etre enfermé dans un lit à barreaux est très stressant pour un bébé qui ne veut pas se séparer. De toutes les façons c’est vers 2 ans qu’il convient de proposer un grand lit alors vous pouvez essayer 6 mois plus tôt. De même que de lui mettre, non pas une turbulette, mais un sur-pyjama qui le laissera libre de ses mouvements. Et puis aussi bien sûr laisser sa porte de chambre un peu ouverte et une lumière dans une pièce adjacente allumée toute la nuit.

Ensuite si le problème dure et si vous êtes absolument à bout, et que tout est si compliqué, je pense vraiment que vous pouvez faire dormir votre bébé avec vous dans votre lit. Si vraiment vous deux dormez mieux ainsi, c’est plus important de trouver le calme et la sérénité que de se battre, de vomir dans le lit et d’être épuisés.

Ensuite, avec le temps, avec le travail psychothérapeutique que vous ferez avec la psychologue, vous verrez que peu à peu votre enfant rejoindra sa chambre.