Partager

Qu’est-ce-que le diabète gestationnel ?

il y a 6 ans

Bonjour,

Je suis maman de magnifiques enfants et j’attend mon troisième : je suis à 5 mois de grossesse et lors de ma dernière écho, dite morphologique, ma sage-femme m’a dit qu’elle a remarqué que l’abdomen de mon bébé est un peu plus gros que la normale. Ensuite plus rien, mon gynécologue me dit de ne pas m’inquiéter et que cela pouvait être le début d’un diabète, mais qu’on ne pouvait rien faire pour le moment et qu’il fallait attendre 1 semaine pour le test par ce que c’est trop tôt.
Moi je suis très inquiète, je ne sais pas quoi faire entre temps, ni quels sont les risques pour moi et pour mon bébé, ce que je peux manger ou pas… Je précise que j’ai fait une fausse couche au mois de février dernier à 12 semaines de grossesse sans aucune raison apparente : alors vous imaginez que tout m’inquiète même si ce n’est rien. Alors je cherche un peu d’aide et du réconfort et surtout des réponses de la part des médecins ou sage femme.

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Bonjour,

Le diabète gestationnel survient chez une femme qui n’était pas diabétique avant d’être enceinte. Il se traduit par un excès de sucre dans le sang qui apparaît en cours de grossesse. Il est dépisté grâce aux analyses d’urine et à des prises de sang. Deux examens peuvent être proposés :

  • Lors de la déclaration de grossesse → glycémie à jeun,
  • Et au cours du 6eme mois, entre 24 et 28 SA (semaines d’aménorrhée) → HGPO (Hyperglycémie provoquées par voie orale) : ingestion de 75 g de glucose avec mesure des glycémies à 0, 1 et 2 h.

La prédisposition génétique et la prise de poids importante pendant la grossesse sont des conditions favorables au développement d’un diabète gestationnel, même si, près d’une fois sur deux, il survient chez des femmes n’ayant aucun facteur de risque particulier. Le dépistage du diabète gestationnel n’est pas obligatoire, mais conseillé en fonction des facteurs de risque.

Le diabète gestationnel nécessite un régime équilibré, écartant les sucres rapides (pâtisseries, boissons sucrées, sucreries…), ainsi qu’un fractionnement des repas. Si les glycémies restent élevées, après concertation avec un endocrinologue, des injections d’insuline seront ajoutées (pratiquées par la patiente elle-même), sous surveillance stricte du taux de glucose dans le sang.

Le diabète gestationnel disparait le plus souvent après l’accouchement, mais nécessite un suivi spécifique. Certaines patientes ayant eu un diabète gestationnel développeront un diabète par la suite.

Vous pouvez lire l’article du site mpedia sur le diabète pendant la grossesse.