Partager

Notre fils de 4 ans fait des colères très violentes contre nous depuis l’arrivée de son petit frère il y a 3 semaines, que faire ?

il y a 8 mois

Bonjour,

Notre fils de 4 ans est grand frère depuis 3 semaines. Nous avons (je pense) bien préparé l’arrivée du bébé avec lui en l’impliquant dans la grossesse, sans trop en faire non plus, et nous prenons garde à lui accorder beaucoup d’attention, à l’associer aux soins du bébé etc. Il adore son petit frère, il semble très fier, et lui fait beaucoup de câlins. En revanche, avec ses parents, cela ne va plus du tout. Tous les jours, nous devons faire face à des colères très violentes qui débutent pour des broutilles le plus souvent, et qui dégénèrent en véritables crises de nerf incontrôlables : il nous tape, nous donne des coups de pied ou de poing, hurle, renverse des chaises ou lance ce qui lui tombe sous la main. Cela peut durer très longtemps. Il a toujours eu cette tendance à des colères un peu explosives mais jamais aussi violentes ni fréquentes, toutes les choses que nous utilisions auparavant pour le calmer ne fonctionnent plus : l’isoler le temps de se calmer (il hurle encore plus et met sa chambre sens dessus-dessous), le contenir dans les bras (il est trop costaud désormais et se débat trop), exercices de respiration, trouver un sujet de diversion, le punir ou le menacer d’une punition (cela ne fait qu’augmenter sa colère et son stress en général)… Nous avons tout essayé, même en gardant tout notre calme, même en criant plus fort que lui, en l’isolant ou au contraire en essayant de le câliner pour le calmer, sa colère est trop forte. Nous lui faisons comprendre sans relâche qu’il a le droit d’être en colère et de l’exprimer mais qu’il n’a absolument pas le droit de nous frapper, que cela fait mal/fait de la peine/ne sert à rien. Nous travaillons aussi en amont, à l’aide de livres, ou de jeux de rôles, et lorsqu’il est calme il comprend tout à fait, il est d’accord avec nous sur le fait qu’il ne faut pas taper, il est motivé pour s’améliorer, mais dès que la colère est montée en lui, tout cela s’effondre. Nous sommes extrêmement fatigués, physiquement par l’arrivée du bébé ce qui est normal, mais aussi psychologiquement car ces crises quotidiennes nous vident littéralement tous les trois. Nous nous sentons impuissants. Nous ne savons plus quoi faire pour d’une part éviter ces colères (nous ne pouvons pas céder à ses caprices pour éviter une colère), et d’autre part pour éviter que la colère ne tourne en crise de nerfs : comment faire redescendre la pression dans ces moments de crise.
Merci par avance pour les conseils que vous pourrez donner…

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonsoir Madame,

Je crois qu’il n’y a rien d’autre à faire que de prendre un peu de distance par rapport à ces crises. Vous dites que votre enfant de 4 ans vous fait mal en vous tapant… c’est lui attribuer beaucoup de force. Vous dites qu’il vous épuise psychologiquement… c’est lui attribuer un grand pouvoir sur vous. Vous passez beaucoup de temps à lui expliquer ses colères , à lui en parler quand il n’est pas en colère. Cela est inutile car, par définition, la colère est soudaine, souvent sans raison valable et non maîtrisable pour un petit garçon de 4 ans. Ce petit garçon m’a l’air bien adorable entre les colères et il ne sait du tout de quoi vous lui parlez à ce moment là . Et au moment de la colère il n’est plus là ! Il est dans sa colère… Plus vous perdez votre calme et votre “hauteur de vue” soit en essayant de le maîtriser, soit en l’isolant, soit (pire) en criant comme lui et plus vous donnez de l’importance à cette colère et plus vous vous épuisez vous même et vous faites monter aussi la pression chez vous (angoisse, colère, désespoir sont sûrement les sentiments que vous ressentez) et c’est pression face à pression, stress face à stress… Or un adulte peut maîtriser ses émotions par la réflexion alors qu’à 4 ans on ne le peut pas. C’est donc à vous de rester calme quoi qu’il arrive même si c’est difficile parfois.

Il me semble que la meilleure attitude à avoir est de lui montrer que vous êtes calme, non déstabilisés par sa colère. En effet votre calme sera pour lui beaucoup plus rassurant. Vous pointez sa colère calmement ” Oh je vois que tu es très en colère, je te laisse te calmer” et vous sortez de la pièce ou s’il n’y a pas lieu de sortir vous restez près de lui mais sans plus porter d’attention à lu ni à ses coups ni à ses cris. Bien sûr c’est éprouvant je sais, très éprouvant, mais il n’y a que votre calme et votre assurance qui fera baisser la tension. Si vous devez l’habiller ou un autre impératif il faut le laisser et attendre. Il faut énormément de patience lors des colères d’ une enfant de cet âge.

Cela n’est en rien grave. Soyez rassurés et calmes. Lisez l’article de Mpedia

Si les choses ne s’apaisent pas ainsi vous pourrez toujours consulter un psychologue mais cela me semble tout à fait prématuré.